AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.19 /5 (sur 112 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1976
Biographie :

Alexandre Lenot est un auteur français.

"Écorces vives" (2018) est son premier roman.

Il vit à Paris et écrit également pour le cinéma, la radio et la télévision.

Source : Actes Sud
Ajouter des informations
Bibliographie de Alexandre Lenot   (1)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Alexandre Lenot est un auteur français. "Écorces vives" (2018) est son premier roman. Écorces vives est construit sur une tension souterraine, un entrelacs de préjugés dé?nitifs et de ranc?urs séculaires. de ce roman noir ? qui est aussi fable sociale, western rural, hommage aux âmes mélancoliques et révoltées ? sourd une menace : il faut se mé?er de la terre qui dort? Il vit à Paris et écrit également pour le cinéma, la radio et la télévision.

Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
Mimeko   29 octobre 2020
Écorces vives de Alexandre Lenot
Peut-être qu'il nous faut de nouveaux rites pour en finir avec nos peurs, de nouvelles forêts pour nous abriter du regard du ciel, de nouveaux faisceaux pour éclairer nos nuits, de nouvelles phalanges pour nous garder de nos ennemis. De nouvelles pluies pour nous faire reverdir, enfin.
Commenter  J’apprécie          160
hcdahlem   12 mars 2019
Écorces vives de Alexandre Lenot
Le capitaine Laurentin a mal en permanence. Toutes les circonstances de la vie le lui rappellent. Mais il se souvient que cette douleur n’est que résiduelle. Elle n’est pas grand-chose par rapport à sa lointaine cousine, celle qui s’était installée à demeure au temps où des chirurgiens s’acharnaient sur son genou désarticulé pour en refaire quelque chose d’à peu près fonctionnel, et où des infirmières la nuit venue se montraient généreuses en morphine.

Dans les souvenirs de ce temps-là, il y a ceux de Jeanne. Elle avait décidé de ne pas le lâcher. Cette belle femme au front calme et aux joues rosées l’avait agrippé avec douceur et fermeté pour l’empêcher de sombrer. 
Commenter  J’apprécie          120
Mimeko   30 octobre 2020
Écorces vives de Alexandre Lenot
Des questions ressassées des centaines de fois, au creux des jours et au soir avant de s'endormir, par ces hommes fatigués et brutaux, avides et peinés, qui sentent leur vieux monde s'embrumer peu à peu, parcouru par les vents et la mort, raviné par les pluies, isolé par les contreforts noirs, des routes trop peu nombreuses et difficiles à entretenir, des voies ferrées déficitaires et sans cesse menacées par des comptables dont les visages ignorent tout de la morsure du vent. Un vieux monde qui leur a été légué mais que leurs doigts gourds et tordus n'arrivent plus à retenir. Un monde qui semble ne plus faire partie de rien, un pays entier relégué en périphérie.
Commenter  J’apprécie          120
Mimeko   28 octobre 2020
Écorces vives de Alexandre Lenot
Et puis, il avait laissé passer un délai acceptable et il était parti, il avait quitté la ville pour la gendarmerie dans les montagnes, pour les longues marches avec ses chiens, pour les silences imposants, pour les nuages qu'on peut voir arriver de loin.
Commenter  J’apprécie          120
babel95   14 avril 2019
Écorces vives de Alexandre Lenot
Elle entend le murmure du pays, tout près d’elle. Des questions ressassées des centaines de fois, au creux des jours et au soir avant de s’endormir, par ces hommes fatigués et brutaux, avides et peinés, qui sentent leur vieux monde s’embrumer peu à peu, parcouru par les vents et la mort, raviné par les pluies, isolé par des contreforts noirs, des routes trop peu nombreuses et trop difficiles à entretenir, des voies ferrées déficitaires et sans cesse menacées par des comptables dont les visages ignorent tout des morsures du vent. Un vieux monde qui leur a été légué mais que leurs doigts gourds et tordus n’arrivent plus à retenir. Un monde qui semble ne plus faire partie de rien, un pays entier relégué en périphérie. Tous ces murmures s’enroulent autour d’elle, autour de la maison, autour de la ferme jusque au-delà des arbres et de la rivière, autour des enfants, autour de ses mains, comme autant de liens effilochés. Elle regarde ses poignets, incapable de déchiffrer ses propres envies, ses désirs et son jugement obscurcis, sa raison un caillou englouti par la rivière, juste là sous la surface et tout à fait inatteignable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Mimeko   02 novembre 2020
Écorces vives de Alexandre Lenot
Le spectacle des arbres gonflés de feuilles me réjouissait. tout comme les contours de montagnes enneigés qu'on entrevoyait par les journées limpides et que l'orange du soleil faisait fondre puis disparaître dans la soirée.
Commenter  J’apprécie          80
Juin   01 janvier 2019
Écorces vives de Alexandre Lenot
Et puis vint un adulte dont les gestes déplacés ne s’arrêtèrent pas au premier refus, ni au deuxième, ni plus jamais. Pas un inconnu, évidemment. Pas un monstre venu de la nuit, faisant irruption dans une vie fragile simplement parce que c'était là son trajet. Non. Un visage connu, elle ne dirait jamais qui, là depuis des années, comme en embuscade. Quelqu'un qui l'avait encouragée, qui la voyant peindre l'avait emmenée à Paris avec sa propre fille voir des expositions, qui lui avait offert des pinceaux dans une boutique rouge juste à la sortie de la station appelée Filles-du-Calvaire, ça l'avait marquée.

( p 21)
Commenter  J’apprécie          60
Trollibi   18 mars 2019
Écorces vives de Alexandre Lenot
Nous dirons que nous sommes devenus mauvais. C'est l'alcool. C'est le labeur qui effrite les hanches et brise le dos. C'est qu'on se souvient de nous tous les cinq ans, et que le reste du temps il faut se taire, se terrer et se taire, en espérant que le vent mauvais nous laissera du répit. (...) C'est que plus aucun docteur n'accepte de venir jusqu'à nous, et que c'est à nous de franchir des cols et traverser des plateaux pour espérer qu'on soigne nos rages de dents et qu'on prenne des clichés clairs de nos articulations rompues. (...) C'est d'être de la montagne mais plus vraiment, forcés de quitter les contreforts pour s'agglutiner au pied de l'autoroute d'où devait nous arriver la prospérité, à quelques jets de pierre de la frontière du département et pourtant déjà à l'étranger. C'est de constater que la chimie nous a menti, qu'elle a empuanti nos sols et détruit de l'intérieur même les plus fort d'entre nous. (...) C'est de se prendre à guetter l'avènement de temps catastrophiques, partagés entre la peur et l'envie que tout brûle enfin. (...) C'est de savoir que nos fils et nos filles partis servir servent encore et serviront toujours demain, maintenus des deux mains dans la servilité, et que s'ils reviennent c'est uniquement parce qu'ils ont été brisés, rejetés, jugés inaptes. C'est que tout le monde a démissionné. C'est qu'on nous abandonne. (pp.106-107)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Mimeko   29 octobre 2020
Écorces vives de Alexandre Lenot
Mais pendant ce temps, Laurentin sent en lui comme une machine qui revient à la vie. Des courroies qui entraînent des roulements. Des engrenages qui s'emboîtent. Des pistons qui s'enclenchent. Toute la vieille mécanique qui n'était que dormante, pas même vraiment abîmée.
Commenter  J’apprécie          60
LabiblideVal   20 avril 2019
Écorces vives de Alexandre Lenot
Il s'endort épuisé, chaque soir, en écoutant tomber les feuilles de ses arbres intérieurs.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Naruto Shippuden

Comment s’appelle le meilleur ami de naruto ?

Madara
Naruto
Sasuke
Kakashi

11 questions
497 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..