AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.61 /5 (sur 221 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 17/05/1966
Biographie :

Olivier Bordaçarre est écrivain, dramaturge et comédien.

Il crée la compagnie Le Théâtre de L'Olivier en 2000 et écrit ses propres créations: "Souvenirs d’école", "Confidences nocturnes", "Alfred et Gâpette", "Gâpette et Bouchon", "Protégeons les hérissons", nouvelle publiée aux Éditions de La Diseuse en 2007, "Le Matador".

"Géométrie variable", paru en 2006, fut son premier roman, suivi de "Protégeons les hérissons" édité confidentiellement en hors-collection chez la Diseuse, en 2007, monologues lus à voix haute à l’occasion des Mille lectures d’hiver.

Puis "Régime sec", en 2008, "La France Tranquille" (2011), toujours chez Fayard, très bien accueilli par la presse, "Dernier désir" (2014) et "Accidents" (2016).

Olivier Bordaçarre dirige des ateliers d'écriture et de théâtre pour tous les publics (jeunes publics, scolaires, patients d'hôpitaux psychiatriques, personnes en insertion, précaires ou fragilisées, détenus...).


+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dernier désir - Olivier Bordaçarre - LTL # 178


Citations et extraits (60) Voir plus Ajouter une citation
Ladybirdy   24 septembre 2018
Dernier Désir de Olivier Bordaçarre
Mina ne vieillissait pas et, quand bien même serait-elle flétrie dans quelques décennies, il ne s’imaginait pas cesser de l’aimer. Le temps passait sur elle comme une caresse et, sans conséquence, ne lui réclamait rien.
Commenter  J’apprécie          220
Ladybirdy   24 septembre 2018
Dernier Désir de Olivier Bordaçarre
Vladimir les avait colonisés grâce à son argent. Cette évidence inonda tout à coup son esprit. La douleur fut plus intense encore. L’autre avait pris possession d’elle. Leur vie même était devenue un territoire occupé. Il lui avait suffit d’aligner quelques billets. Une faiblesse ! Quelle naïveté ! Vladimir s’était installé en eux, sur leurs terres vierges, et s’y était enraciné, agrippé, ventousé. Il avait attiré les clients, s’était connecté à eux. Comme une tique géante vissée sur un corps, aspirant ici l’amitié, provoquant là l’admiration aveugle, pour le plus grand succès de sa funeste entreprise.
Commenter  J’apprécie          170
celdadou   24 novembre 2016
Accidents de Olivier Bordaçarre
Non sans une pointe d'ironie,Sergi, fils de modestes immigrés andalous que la misère avait arraché à leur Séville natale l'aube des années 90 pour les replanter dans une loge de concierge de la place Dupleix....
Commenter  J’apprécie          140
fertiti65   25 septembre 2019
Dernier Désir de Olivier Bordaçarre
J'ai une envie irrépressible d'amnésie. Des pans entiers de notre vie ont une fin et il faut les effacer. Glisser le dossier dans la corbeille et la vider.
Commenter  J’apprécie          140
AliceW   29 septembre 2014
Protégeons les hérissons suivi de Jeunesse de plomb de Olivier Bordaçarre
Jacky Bensimon au volant de la R5, tétanisé d’effroi, roule à cent trente sur l’avenue de Gravelle dans le bois de Vincennes. Il supplie ses ravisseurs d’arrêter, de le libérer, mais la fille lui hurle de foncer, le canon d’un flingue collé sur la nuque. Elle espère qu’Audry est fier. Jusque-là, elle a été à la hauteur de ses exigences, il devra bien l’admettre : elle assure. Ils seront bientôt à l’abri. Ils disparaîtront dans la nature. Ils auront enfin la vie dont ils rêvent, ensemble, tous les deux, enlacés. Elle se sent si belle dans les yeux d’Audry, si vivante. Il lui lance un regard entre deux coups d’oeil à l’extérieur. « T’inquiète pas, on va s’en sortir », lance-t-il. Mais il ne sourit plus.
Commenter  J’apprécie          120
sabine59   25 janvier 2017
Dernier Désir de Olivier Bordaçarre
Pour l'insomniaque qu'il était, la nuit n'avait pas de limite. Ses pensées voyageaient plus aisément qu'en journée, se multipliaient, frayaient en silence dans le noir, parcouraient cet espace sans distance ni point d'accroche, voile opaque sur les fragilités du monde.La nuit, la vie devenait éternelle.
Commenter  J’apprécie          120
Charybde2   07 janvier 2014
Dernier Désir de Olivier Bordaçarre
- J’ai eu tellement peur tout à l’heure… affirma-t-elle sans vouloir dévoiler toutes les causes de sa frayeur.

- Oui, j’ai bien vu. Difficile d’avoir un enfant, n’est-ce pas ?

- Oui. On peut dire ça. Oui… fit Mina, songeuse.

- C’est vrai, on les rêve, on les conçoit, on les attend, on les élève… Un malheur arrive si vite. C’est pour ça qu’il faut les gâter. Sans compter. Les gâter le plus possible. Profiter de ce temps qu’on a avec eux pour leur offrir tout ce qu’ils veulent.

- Bien sûr, mais on ne peut quand même pas en faire des enfants-rois, des gosses qui ont tout… réagit la mère sans beaucoup de conviction.

- Et pourquoi pas ?

- Ben… parce qu’à force de tout avoir, on ne désire plus rien, répondit-elle sur l’air de la récitation d’un thème rebattu.

- À quoi sert un désir, si on ne l’assouvit pas ? La vie, ce n’est pas accumuler des désirs sans rien obtenir ! Il faut les satisfaire. Les enfants ont besoin d’immédiateté. Pourquoi les faire attendre ? Pour les entraîner à la frustration ? Et pour nous, les adultes, c’est pareil, Mina.

- Je ne suis quand même pas tout à fait d’accord avec toi. Je n’ai pas tellement envie que Romain devienne un accro de la consommation. Je pense que ça ne lui donnerait pas des satisfactions très intéressantes.

- Peut-être que tu as raison, dit Vladimir Martin en se levant de sa chaise, mettant ainsi fin à la conversation.

Mais il pensa : « Tu changeras, Mina. Je sais que tu changeras. Tu te soumettras à l’évidence. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
fertiti65   25 septembre 2019
Dernier Désir de Olivier Bordaçarre
Le jour oublié, toute beauté devenait possible. Délires, rêves, calculs.
Commenter  J’apprécie          120
brinvilliers   31 décembre 2015
Dernier Désir de Olivier Bordaçarre
Ce qui submergea Jonathan en une fraction de seconde et le laissa comme pétrifié ne fut pas la surprise de constater que la cuisine de Vladimir Martin était en tout point identique à la sienne, à la différence que tout y était neuf (couleur des murs et du sol, meubles, électroménager, petite pendule en forme de vache à gauche de la fenêtre) ni l'envie d'exiger des explications sur cet étonnant mimétisme. Non, c'était la peur, la lame de fond de la peur, une peur muette, sourde, implacable. Son coeur s'emballa.
Commenter  J’apprécie          100
fertiti65   28 septembre 2019
Dernier Désir de Olivier Bordaçarre
Il serrait la main de Mina dans les siennes, pressant sa paume, caressant de ses doigts chacune des phalanges par de petits gestes automatiques dont la répétition, le rythme trahissaient les ondes interminables d'une angoisse de fond.
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Trouver le polar avec du geek dedans ...

Très facile, je suis une trilogie de Stieg Larrson qui a été prolongée à sa mort. Lisbeth Salander est une geekette qui aide le journaliste Mikael Blomkvist dans ses enquêtes . Mon titre est ...

Les ombres de la toile
M, le bord de l'abîme
Millenium
Sous les vents de Neptune

13 questions
11 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , informatique , geek , humourCréer un quiz sur cet auteur