AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.87 /5 (sur 448 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Stettin , le 10/08/1878
Mort(e) à : Emmendingen , le 26/06/1957
Biographie :

Alfred Döblin est un écrivain allemand.

Issu d’une famille juive (il s'est converti au catholicisme en 1941) et bourgeoise, Alfred Döblin étudie la médecine et l'exerce à Berlin comme neurologue.

Proche des milieux les plus progressistes, il est l'un des fondateurs en 1910 d’une revue pour laquelle il rédige des articles sur l'actualité politique et artistique, avant de publier ses premiers romans.

En 1929, il devient célèbre grâce à son roman "Berlin Alexanderplatz". Le roman a été adapté à l'écran à de nombreuses reprises, d'abord en 1931 par Piel Jutzi avec Heinrich George dans le rôle de Franz Biberkopf, puis en 1979 par Rainer Werner Fassbinder, qui en fit une série télévisée de 14 épisodes.

Toute son œuvre ayant été interdite par la censure hitlérienne, il s'exile en Suisse puis à Paris où, en 1936, il acquiert la nationalité française.

Après la défaite de 1940, il atteint difficilement les États-Unis et s'installe à Hollywood où il tente sans succès de travailler comme scénariste.

Il revient en Europe en 1945, suit l'armée française, retrouve avec désolation Berlin en ruine, s'installe en Forêt noire et publie une tétralogie romanesque "Novembre 1918".
+ Voir plus
Source : www.culture.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Podcast (17) Voir tous

Citations et extraits (63) Voir plus Ajouter une citation
Sachenka   03 novembre 2017
Novembre 1918, une révolution allemande 03 : Retour du front de Alfred Döblin
"Le patriotisme, on peut le dire tranquillement aujourd'hui, est à classer parmi les antiquités. L'amour de la patrie est une notion que l'on doit à des gens cultivés mais un peu fous qui se présentaient comme des professeurs de lycée. Elle leur venait de leurs cours de latin-grec, et ils l'ont intégrée dans leur vie quotidienne. On parle de guerres défensives. Quand la guerre a commencé en 1914, chez vous, en Russie, vous vous êtes senti affecté?

- Non, reconnut Radek, amusé.

- Moi non plus. Tout au plus certaines restrictions, censées être dans l'intérêt de la patrie. Ce fut une époque épouvantable. Personne n'avait droit à la parole. Les tyrans, du sous-off jusqu'au sommet de l'échelle, se sont déchaînés."
Commenter  J’apprécie          170
Sachenka   13 novembre 2017
Novembre 1918, une révolution allemande 04 : Karl et Rosa de Alfred Döblin
Rosa nota, furieuse : "Si l'on étouffe la vie politique dans tout le pays, la paralysie gagnera obligatoirement la vie dans les soviets. Sans élections générales, sans une liberté de presse et de réunion illimitée, sans lutte d'opinion libre, la vie dépérira dans toutes les institutions publiques. Elle n'aura plus qu'une apparence de vie, et la bureaucratie demeurera le seul élément actif. Au fond, donc, un gouvernement de coterie. Une dictature - certes - mais la dictature d'un poignée de politiciens ; bref, une dictature dans le sens bourgeois."
Commenter  J’apprécie          170
Sachenka   20 novembre 2017
Novembre 1918, une révolution allemande 04 : Karl et Rosa de Alfred Döblin
Becker, observant la mine glaciale des autres : "Antigone représente donc, si je vous comprends bien, le droit de la personne, de l'individu face à l'État?"

Schramm : "Le droit politique de l'opprimé contre le tyran. Et Sophocle prend son parti. Si la pièce est tellement célèbre, c'est parce que c'est, comme le Guillaume Tell de Schiller, une oeuvre qui traite de la liberté politique."
Commenter  J’apprécie          170
MarianneDesroziers   13 juillet 2010
Berlin Alexanderplatz de Alfred Döblin
En somme, pas grand chose à narrer sur Franz Biberkopf. On connaît le garçon. Tout le monde se doute de ce que fera la truie quand elle entre dans le parc aux cochons. Seulement, ladite truie est mieux partagée que l'homme, en ce sens qu'elle n'est que chair et graisse de part en part ; et ce qui peut lui arriver n'est pas bien grave, à condition qu'elle ait sa pâture. Tout au plus, qu'elle fera des petits une fois de plus ; et au terme de la vie, il y a le couteau, ce qui n'est pas bien terrible ni très inquiétant au fond. Elle en sera quitte, avant de s'apercevoir de quoi que ce soit la pauvre fille.Mais l'homme, ça vous a une paire d'yeux avec toute espèce de choses en dedans, tout pêle-mêle. L'homme a l'Imagination, et sa terrible tête le force à imaginer ce qui peut lui arriver, et c'est le diable.
Commenter  J’apprécie          150
Sachenka   11 novembre 2017
Novembre 1918, une révolution allemande 04 : Karl et Rosa de Alfred Döblin
En quoi [la guerre de Lénine] est-elle différente de celle des Allemands contre les Français et les Anglais? La sienne se déroule entre des civils, l'autre entre des soldats en uniformes. La bagarre s'est déplacée vers l'intérieur. La maladie a gagné l'intérieur. Quel progrès magnifique!
Commenter  J’apprécie          140
Ambages   04 décembre 2015
L'empoisonnement de Alfred Döblin
Cette passion amoureuse pour la Bende qui s'éveillait en Elli n'était pas un instinct puissant jusqu'alors endormi : mais une passion engendrée, créée justement par ces circonstances-là. Elles firent lever quelque chose qui végètait, tapi au fond d'elle, un ancien mécanisme au bout du rouleau. Comme chez les naufragés qui en viennent à commettre des actes monstrueux dont on peut difficilement dire qu'ils leur ressemblent, ce qui germa en Elli, prit possession d'elle, effroyablement, pendant toute une période, elle ne put y échapper. C'était cet homme terrible, elle l'avait assimiler et maintenant devait l'expulser.
Commenter  J’apprécie          130
Sachenka   18 octobre 2014
Berlin Alexanderplatz de Alfred Döblin
Il dort profondément, en rêve il assassine, en rêve il vide son coeur.
Commenter  J’apprécie          150
sarasvati   29 août 2010
Berlin Alexanderplatz : Histoire de Franz Biberkopf ; Suivi d'un texte de Rainer Werner Fassbinder de Alfred Döblin
p.387/Pourquoi deux anges marchent-ils aux côtés de Franz, et qu'est-ce que c'est que ces enfantillages, depuis quand des anges marchent-ils aux côtés d'un homme, deux anges sur l'Alexanderplatz à Berlin en 1928 aux côtés d'un ancien meurtrier, présentement cambrioleur et souteneur. Oui, l'histoire de FranZ Biberkopf, de son existence dure, vraie et éclairante, est désormais bien avancée. Evidentes, toujours plus évidentes, à mesure que Franz Biberkopf se cabre et spume et spume, toutes choses. On en vient au point où tout s'éclairera.
Commenter  J’apprécie          120
Sachenka   02 novembre 2017
Novembre 1918, une révolution allemande 03 : Retour du front de Alfred Döblin
La vie est un tapis - usé jusqu'à la corde qui montre sa trame pelée.
Commenter  J’apprécie          140
Sachenka   04 novembre 2017
Novembre 1918, une révolution allemande 03 : Retour du front de Alfred Döblin
Lucie : "Je ne suis pas américaine. Il me semble qu'on est moins fou là-bas qu'ici. C'est une bonne chose que je parte. Tu m'as rencontrée à la dernière seconde sur ce continent en délire, je ne pourrais pas vivre dans la folie européenne. Ici, tantôt vous idolâtrez un homme, tantôt vous adulez l'État, et à présent c'est le tour des masses. En quoi les masses sont-elles meilleures que les milliers de gens qui les composent? Là-bas, nous avons une vie plus concrète, plus froide, mais nous jouons moins les Don Quichotte. Votre Europe n'a plus de véritable religion, et d'après moi ça ne lui réussit pas. Alors ils les essayent toutes, comme un amoureux délaissé qui se jette au cou d'une putain. Chez nous on doit travailler dur, la concurrence est rude, plus rude qu'ici, mais on connaît ses intérêts, et on les défend en liaison avec d'autres. On a ses amis. On vit dans la réalité, et généralement plus que nécessaire. C'est pourquoi on désire échapper à cette réalité pour accéder à quelque chose d'intellectuel. Je crois qu'en Amérique il ne viendrait à l'esprit de personne d'élaborer en plus une théorie matérialiste. Ce serait porter de l'eau à la rivière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Littérature allemande... ou pas?

...

Elias Canetti
Katarina Mazetti

10 questions
45 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , littérature germanique , germanophoneCréer un quiz sur cet auteur
.. ..