AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.85 /5 (sur 740 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Chicago , le 14/01/1896
Mort(e) à : Baltimore , le 28/09/1970
Biographie :

John Roderigo Dos Passos est un écrivain et un peintre américain.

Né dans un milieu aisé qui lui offre les meilleures écoles et précepteurs, il écrit, dès seize ans, des poèmes et des critiques dans le Harvard Monthly, puis part étudier l'art, la littérature et l'architecture en Europe à dix-neuf ans. Il entre à Harvard en 1913 et en sort diplômé trois ans plus tard. Il repart pour l'Espagne, où il étudie l'architecture. En 1917, devant le refus des Etats-Unis de s'impliquer dans la guerre mondiale, il s'engage comme ambulancier et exerce à Paris et en Italie. Lors de l'armistice, il est stationné à Paris et étudie l'anthropologie à la Sorbonne.

Dos Passos fait partie de la « Génération perdue ». Son premier roman, L'Initiation d'un homme : 1917, est publié en 1920, suivi par le pacifiste Trois soldats, qui lui vaut une grande reconnaissance. Il étudie l'art, s'inspirant de l'impressionnisme, de l'expressionnisme et du cubisme. Une exposition lui est consacrée en 1922. Il dessine les couvertures de ses livres pendant les dix années suivantes. En 1926, Manhattan transfer est un succès commercial.

En 1928, il part étudier le système socialiste en URSS. Il retourne en Espagne avec Hemingway pendant la guerre civile, mais son opinion sur le communisme commence déjà à changer. Dos Passos écrit son chef-d'oeuvre entre 1930 et 1936 : la trilogie U.S.A., qui comprend Le 42e parallèle, L'an premier du siècle et La grosse galette. Il y décrit les Etats-Unis du début du XXe siècle et leur culture au moyen d'une forme expérimentale alliant extraits de journaux, biographie, autobiographie et fiction réaliste. Dès le milieu des années 30, sa pensée s'éloigne du socialisme et développe même un certain anticommunisme.

De 1942 à 1945, il couvre la guerre en tant que journaliste. Il est élu à l'American Academy of Arts and Letters en 1947. Il continue à écrire jusqu'à sa mort, après une dernière prise de position en faveur de la Guerre du Vietnam.
+ Voir plus
Source : http://livres.fluctuat.net
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
John Dos Passos, parle d'Hemingway.
Podcasts (3) Voir tous

Citations et extraits (129) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-B   08 décembre 2015
La grosse Galette de John Dos Passos
— Que voulez-vous faire si la classe ouvrière oublie la solidarité. Chacun de ces saligauds d'étrangers s'imagine qu'il est le seul à valoir quelque chose, les Américains nous prennent tous pour des propres à rien, sauf, eux, bien entendu. Il n'y a tout de même pas si longtemps qu'on était tous étrangers dans ce satané pays. Bon Dieu, je me demande pourquoi je marche avec eux !
Commenter  J’apprécie          570
John Dos Passos
Eve-Yeshe   11 décembre 2014
John Dos Passos
Vous pouvez arracher l'homme du pays mais vous ne pouvez pas arracher le pays du coeur de l'homme.



dans : "Bilan d'une nation" (1944), IX

Commenter  J’apprécie          510
michemuche   20 mai 2020
Manhattan transfer de John Dos Passos
" On a tué Jaurès.

Qui est-ce ?

Un socialiste français.

Ces sacrés Français sont si dégénérés qu'ils ne savent plus faire que deux choses : se battre en duel et coucher avec les femmes des autres. Je vous parie que les Allemands seront à Paris dans quinze jours.
Commenter  J’apprécie          323
Nastasia-B   14 novembre 2015
Manhattan transfer de John Dos Passos
— Je sais que chaque phrase, chaque mot, chaque signe de ponctuation qui paraît dans la presse publique est épluché, révisé, raturé dans l'intérêt des actionnaires, et de ceux qui publient les réclames.

Commenter  J’apprécie          431
Nastasia-B   05 août 2012
Manhattan transfer de John Dos Passos
- Papa, pourquoi est-ce que nous ne sommes pas riches ?

- Il y a beaucoup de gens plus pauvres que nous, Ellie... Tu n'aimerais pas davantage ton papa s'il était riche, n'est-ce pas?

- Oh! si, bien sûr, papa.
Commenter  J’apprécie          220
petch   14 octobre 2015
Manhattan transfer de John Dos Passos
Quand ils traversaient les rues, la rivière leur soufflait des bouffées d'air au visage. Œillades brusques sous des chapeaux de paille, mentons au vent, fines lèvres, moues, bouches en cœur, ombres affamées sous des pommettes, visages de femmes et de jeunes gens, tout cela se pressait, flottait autour d'elle comme des phalènes, tandis qu'elle marchait, réglant son pas sur celui de Stan, dans l'ardente nuit jaune. (p.193)
Commenter  J’apprécie          180
Nastasia-B   28 mai 2014
L'An premier du Siècle, 1919 de John Dos Passos
Les gars, cette guerre est la plus louche et la plus gigantesque fripouillerie du siècle !
Commenter  J’apprécie          190
Titania   22 mars 2015
Manhattan transfer de John Dos Passos
"Par la porte ouverte, un rai de soleil, vermeil, caresse la croupe d'une femme nue, couchée, calme comme un oeuf dur sur un lit d'épinards, dans un tableau à cadre doré, derrière le comptoir."
Commenter  J’apprécie          180
PiertyM   12 septembre 2014
Manhattan transfer de John Dos Passos
Les femmes regardent dans votre poche et non dans votre coeur.

Commenter  J’apprécie          190
Nastasia-B   26 mai 2014
L'An premier du Siècle, 1919 de John Dos Passos
- Vous dites des sottises, Edwin, ce ne sont pas des blancs et ils ne le deviendront jamais. Ils ressemblent à des Mexicains, à quelque chose comme ça, ou même à des nègres.

Elle eut le temps de ravaler ce dernier mot en avisant le garçon d’ascenseur noir à côté d’elle :

- Vous êtes la plus horrible petite païenne que j’aie jamais vue de ma vie, répondit Edwin taquin. Êtes-vous chrétienne ? eh bien ! avez-vous déjà remarqué que le Christ était juif ?
Commenter  J’apprécie          160
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Mon oncle d'Amérique

C'est paradoxal, mon oncle est un chasseur solitaire ...

Francis Scott Fitzgerald
Carson Mc Cullers

13 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature américaine , roman , culture littéraire , écrivain , MandragoresCréer un quiz sur cet auteur
.. ..