AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 4.69 /5 (sur 8 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Milan , le 13/02/1912
Mort(e) à : Milan , le 03/12/1938
Biographie :

Malgré une mort prématurée à l'âge de 26 ans, Antonia Pozzi, poétesse italienne, a laissé une oeuvre considérable dont la publication posthume a révélé la force et l'originalité. Vittorio Sereni, l'un de ses plus proches amis, reconnut le premier ses dons exceptionnels. Eugenio Montale admirait lui aussi la " pureté du son " et la " limpidité des images " de la poésie d'Antonia Pozzi. T. S. Eliot quant à lui se disait frappé par " sa pureté et sa probité d'esprit ". Un an après sa mort, les éditions Mondadori publient sous le titre Parole un premier ensemble de ses poèmes (1939). L'année suivante paraît sa thèse : Flaubert. La formazione letteraria (Garzanti, Milan, 1940). D'autres éditions se succèdent : en 1948, Parole. Diario di poesia 1930-1938 ; en 1948, une édition préfacée par Montale. La parution des journaux et correspondances (notamment avec Sereni) révèle une personnalité complexe et attachante. Comme les poèmes de Katherine Mansfield sont partie intégrante de son journal et seulement différents par la forme, le Diario di poesia est un journal entièrement fait de poèmes, qui, grâce à la vivacité du regard et à la limpidité du style échappent aux dangers de la complaisance comme du prosaïsme. Les traductions d'Antonio Pozzi se sont multipliées : en allemand, anglais, espagnol, portugais, roumain... Mais en français, seul a paru en 2009 un petit volume bilingue de 88 pages : La route du mourir (trad. Patrick Reumaux, Librairie E. Brunet, Rouen).
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Antonia Pozzi   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Accompagnée de Dorothée Hannequin (The Rodeo), Anne Millioud-Gouverneur (violon), Robi & Emilie Dautricourt 1ère partie : « Je suis un songe et tu me rêves » (M. Tsvetaïeva) « Les femmes parlent de nuit. Elles parlent d'infini, d'orage et d'empreinte du vent. Les femmes voyagent en territoire du rêve et parlent de pays où tout serait permis. Il n'y a pas de chronologie, pas de géographie , mais un parcours en liberté à la rencontre des poétesses. On convoque les voix de Tsvetaïeva, Sappho, ou d'Antonia Pozzi, autant d'écrivaines à (re)-découvrir dans un paysage atmosphérique fait de pianos réverbérés et de chorales spectrales. Accompagnée d'un choeur de musiciennes et du piano, je tenterai de dessiner les contours de cette histoire de la poésie au féminin, dans une traversée des langages poétique, sonore et visuel placée sous le signe du rêve. Premier volet de cette proposition. » Cleo T.

+ Lire la suite

Citations et extraits (6) Ajouter une citation
coco4649   20 septembre 2019
Une vie irrémédiable de Antonia Pozzi
Les montagnes - La montagne





Elles occupent telles d’immenses femmes

le soir :

sur la poitrine les mains de pierre réunies,

elles fixent les débouchés des routes, taisant

l’espoir infini d’un retour.



Muettes dans leur sein, elles mûrissent des enfants

à l’absent. (Des voiles l’avaient appelé

là-bas, ou bien des batailles. D’où azure et rouge

leur apparut la terre). Maintenant à l’écroulement

de pas sur les graviers

elles tressaillent grandes dans leurs épaules. Le ciel

bat en sursautant de ses cils blancs.



Mères. Et elles dressent leur front, écartent

de leurs vastes yeux les branches des étoiles :

si au bord extrême de l’attente

ne naîtrait une aurore



et au ventre aride fleurissent des roseraies.



             Pasturo, 9 septembre 1937





//traduit de l’italien par Camilla Maria Cederna
Commenter  J’apprécie          60
Antonia Pozzi
sonatem   28 avril 2022
Antonia Pozzi
Scambio



Continueremo così:

io a darti poesia e la prima margherita

da mettere davanti alla tua mamma;

tu ad arginarmi la vita

con certezze di fiamma.



Milano, 21 aprile 1929
Commenter  J’apprécie          60
Partemps   29 octobre 2020
Le madri montagne de Antonia Pozzi
Erranze del cuore



Inizio della morte

La vita sognata

Riflessi

La gioia

Attacco

Riconciliazione

Evasione

Sgorgo

Fuochi di S. Antonio

Il sentiero

Un destino

“Don Chisciotte”

Fuga

Incantesimi

Commiato

Approdo

Amor fati
Commenter  J’apprécie          00
Partemps   29 octobre 2020
Le madri montagne de Antonia Pozzi
Io nacqui sposa di te soldato.alors che a marce ea guerrelunghe stagioni ti divelgon da me.Curva sul focolare aduno bragi,sopra il tuo letto ho disteso un vessillo -ma se ti penso all'addiaccio piove sul mio corpo autunnalevenez su un bosco tagliato
Commenter  J’apprécie          00
Partemps   29 octobre 2020
Le madri montagne de Antonia Pozzi
Ma quell'acqua fangosa traversavala via -quell'odore corrotto solcaval'alito della nostra tenerezzadolente -né potevamo noi sventarequella maledizione della terra -né potevamo soffocarela voce arcana piangente - siete perduti
Commenter  J’apprécie          00
Partemps   29 octobre 2020
Le madri montagne de Antonia Pozzi


ogni lama di luce, ogni chiesanera sul cielo, ogni passodi povere scarpe sfasciate porta per strade d'ariareligiosamentemoi un te
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Le Temps en Littérature

Dans ce recueil de poèmes, Victor Hugo dépeint l'histoire et l'évolution de l'Humanité et nous offre une oeuvre magistrale. Quel est son titre : " La légende ..." ?

du millénaire
des siècles
des ans
du Temps

10 questions
206 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur