AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.39 /5 (sur 85 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saintes (Charente-Maritime) , le 07/04/1973
Biographie :

Il lit de la bande dessinée depuis qu'il est tout petit, ayant commencé avec Gaston ou Strange. Il rêvait d'ailleurs de faire du 'gros-nez', puis s'est orienté vers un dessin plus réaliste. Sa passion pour le neuvième art s'est concrétisée par la création d'un fanzine au lycée.

C'est après un Bac A3 et une année à l'école des Arts Plastiques de Bordeaux, qu'il entre à l'atelier BD de l'École de l'Image d'Angoulême où il fréquente Claire Wendling, Damien Jacob.

Avant même d'avoir obtenu son diplôme, il réalise une histoire complète dans "Les Enfants du Nil" tome 3 aux éditions Delcourt, album collectif regroupant des travaux des étudiants de sa formation.

En compagnie de Christophe Gibelin, scénariste de la série "Les Lumières de l'Amalou" (avec Claire Wendling), il réalise son premier album de la série "Terres d'Ombre". Son talent fait de lui un jeune auteur particulièrement prometteur.

Ses autres passions sont variées : le sport (même si le courage lui fait souvent défaut, la guitare (il en joue beaucoup et a d'ailleurs besoin d'un fond musical pour travailler) et la littérature.

Il vit à Nantes.

Benoît Springer est le lettreur des séries HK et Tutti frutti de Kevin Hérault et Jean-David Morvan.
Benoît Springer a dessiné des jeux Save the kids et Abby's Babies pour Iphone et Ipod.

+ Voir plus
Source : divers + www.bedetheque.com/
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Vidéo de Benoît Springer

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
marina53   22 novembre 2015
Les funérailles de Luce de Benoît Springer
Je crois que tout ce que nous faisons dans notre vie a pour seul but de rendre notre mort supportable. Et le seul moyen d’y arriver est d’oublier qu’on le fait pour ça. Quelle ironie, n’est-ce pas ?
Commenter  J’apprécie          320
livreclem   04 novembre 2015
L'Indivision de Benoît Springer
"Ce n'est pas la vie qui passe vite, c'est nous qui sommes lents à la saisir"
Commenter  J’apprécie          160
missmolko1   10 décembre 2017
L'Indivision de Benoît Springer
- Je savais. Depuis le début, je savais. Je ne les ai jamais surpris, non. Je n'ai jamais cherché à le faire, non plus. Je l'ai lu dans leur yeux, voilà tout. Depuis, je vis avec leur secret. J'en suis même le gardien. Je n'ai pas besoin de connaitre les détails. Où ils se voient. Ce qu'ils se disent. Ce qu'ils font. A quoi cela servirait-il ? Il est l'océan, il est le large. Je suis son port d'attache. Son phare rassurant.
Commenter  J’apprécie          120
nathavh   20 décembre 2015
L'Indivision de Benoît Springer
Les souvenirs, Martin, c'est comme les bons vins. A force de les regarder prendre la poussière dans ta vie, ils tournent au vinaigre.
Commenter  J’apprécie          90
Ladydede   10 septembre 2015
L'Indivision de Benoît Springer
Un frère et une sœur, c'est fait pour s'aimer, pas pour se mordre tout le temps le nez !
Commenter  J’apprécie          80
alouett   08 juillet 2011
Les funérailles de Luce de Benoît Springer
Je crois que tout ce que nous faisons dans notre vie a pour seul but de rendre notre mort supportable. Et le seul moyen d’y arriver est d’oublier qu’on le fait pour ça. Quelle ironie n’est-ce pas ?
Commenter  J’apprécie          50
alouett   08 juillet 2011
Les funérailles de Luce de Benoît Springer
- C’est quoi un cercueil ?

- Une grosse boîte.

- Et il sera tout seul dans sa boîte ?

- Ben oui.

- Il va s’ennuyer !!
Commenter  J’apprécie          50
Ladydede   10 mars 2014
Les funérailles de Luce de Benoît Springer
Hé, Roger, un coca-cola aux glaçons, hein ? Pas de caca collé au caleçon.
Commenter  J’apprécie          50
nathavh   20 décembre 2015
L'Indivision de Benoît Springer
Les orages finissent toujours par passer, non.

Commenter  J’apprécie          30
missmolko1   10 décembre 2017
L'Indivision de Benoît Springer
Le pinard, c'est comme les pots-de-vin : c'est seulement quand l'addition arrive qu'on dessaoûle !
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les BD de notre enfance ...

Tintin de Hergé, le premier tome ...

Vol 714 pour Sydney
Le Secret de la Licorne
Le Lotus bleu
Tintin au pays des Soviets

20 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinée , humour , bande dessinée françaiseCréer un quiz sur cet auteur