AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.66 /5 (sur 129 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Middlesbrough , le 21/09/1946
Biographie :

C. L. Grace est le pseudonyme de l'écrivain Paul Charles Doherty.

Il est historien, professeur et directeur d'école, romancier, auteur de romans policiers historiques. Il publie ses nombreuses œuvres sous son propre nom et plusieurs pseudonymes.

Il fait pendant trois ans des études pour devenir prêtre, mais abandonne cette voie pour étudier l'histoire à l'Université de Liverpool et au Exeter College à l'Université d'Oxford.

Il devient ensuite professeur d'histoire médiévale dans l'enseignement secondaire, tout en continuant ses recherches qui le conduisent à une thèse de doctorat, consacré au roi Édouard II d'Angleterre et à la reine Isabelle, fille de Philippe IV le Bel et épouse d’Édouard II d'Angleterre, publiée en 1985.

Il est surtout connu pour ses séries policières médiévales. Il est l'auteur de plus de 95 livres et d'un documentaire télévisé "The Secret Life of Elizabeth I" (2006).

Sous le pseudonyme de C. L. Grace, il a écrit une série de sept romans policiers historiques, les "Contes de Cantorbéry de Katherine Swinbrooke" ("The Canterbury Tales of Kathryn Swinbrooke").

Le personnage principal est Kathryn Swinbrooke apothicaire et médecin dans la ville de Cantorbéry en Angleterre. Les romans se déroulent au XVe siècle pendant la guerre des Deux-Roses.

Le premier roman, "Meurtres dans le sanctuaire" ("A Shrine of Murders") a été publié en 1993 et le dernier, "Le temps des poisons" ("A Feast of Poisons"), en 2004.

son site : https://www.paulcdoherty.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/paulcdohertyauthor

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de C. L. Grace   (7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Paul Doherty - La reine de l'ombre


Citations et extraits (53) Voir plus Ajouter une citation
Groucho   14 novembre 2014
Le temps des poisons de C. L. Grace
C'était ça l'ennui à Walmer : c'était un village serein mais dont la tranquillité comme celle de la mer proche, recelait de sombres secrets bouillonnants qui pouvaient soudain ressurgir, ravivés par un excès de bière ou un transport de passion.
Commenter  J’apprécie          50
Groucho   14 novembre 2014
Le Lacrima Christi de C. L. Grace
- La première fois que je vous ai vu Maîtresse Swinbrooke, je vous ai trouvé simplement avenante. Mais à présent, quand je vous regarde, je pense au verset d'Isaïe sur la colère de Dieu éclatant comme un feu.

Je ne m'étais jamais rendu compte que la vengeance divine pouvait s'exercer par l'entremise d'un visage souriant.
Commenter  J’apprécie          20
meknes56   29 octobre 2019
Meurtres dans le sanctuaire de C. L. Grace
À présent, tout était perdu, Édouard d’York avait battu les Lancastriens à Barnet, avant d’avancer vers l’ouest pour capturer Marguerite, leur reine, à Tewkesbury. La guerre était finie. Les York avaient gagné, les Lancastre avaient perdu, Cantorbéry aussi. Son maire, Nicholas Faunte, avait été déclaré traître, sa tête était mise à prix, et la cité redoutait de perdre ses libertés. Alors pourquoi le premier magistrat s’intéressait-il à Kathryn ? Le Conseil avait certainement assez à faire avec la fin de la guerre
Commenter  J’apprécie          10
missmolko1   28 décembre 2015
Le temps des poisons de C. L. Grace
Puis le père Clement était passé à d'autres sujets comme si le blasphème avait déverrouillé les portes de son cœur. Il avait tonné contre ses ouailles, leur reprochant leur égoïsme, leur insouciance, leur jalousie et leur malveillance. Il avait même fait allusion à des péchés secrets, mais s'était contenu. L'assistance avait été mortifiée.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   09 janvier 2014
Le Lacrima Christi de C. L. Grace
Quel que soit le mal que nous commettons, il vole comme un oiseau de nuit mais revient toujours nous hanter. Ce n'est qu'une affaire de temps et d'endroit ; c'est à Dieu de choisir. Nos âmes sont semblables à de vastes maisons, elles ont plusieurs pièces et le mal que nous faisons dans l'une nous poursuit à jamais.
Commenter  J’apprécie          10
Groucho   14 novembre 2014
L'oeil de dieu de C. L. Grace
- Prenez ceci, pressa-t-il, si la bataille tourne contre York, montrez cette pièce à mes capitaines, et vous aurez la vie sauve.

L'Irlandais examina avec attention la monnaie en or.



- Si la bataille tourne mal pour vous, Monseigneur, ce qui ne fait pas de doute, cette pièce paiera des messes pour le repos de votre âme.
Commenter  J’apprécie          10
Groucho   14 novembre 2014
Le Livre des ombres de C. L. Grace
- Viendrez-vous un jour en Irlande, Kathryn ?

Elle se sera contre lui et le pinça doucement pour plaisanter.

- Si je ne puis le faire, c'est l'Irlande qui devra venir à moi !

-Est-ce une promesse ? demanda Colum.

- Par cette nuit étoilée, Irlandais, vous n'aurez rien de plus !
Commenter  J’apprécie          10
Groucho   14 novembre 2014
Meurtres dans le sanctuaire de C. L. Grace
- Lui, c'est Colum Murtagh, maréchal de la maison du roi, et maintenant...

Newington avala sa salive. C'est alors que Murtagh prit la parole.



- Et maintenant gardien des chevaux du roi, des écuries et des pâtures de kingsmead, et commissaire spécial de la ville, acheva-t-il.
Commenter  J’apprécie          10
tonpdg   11 janvier 2014
Meurtres dans le sanctuaire de C. L. Grace
Ils rejoignirent les autres à qui l'on montrait des reliques. Le crâne fendu du martyr, d'abord, dont seul le front avait été laissé nu afin que l'on puisse le baiser, le reste étant recouvert d'une épaisse couche d'argent. Le sous-prieur sortit ensuite le cilice du saint archevêque, les ceintures et les lanières de cuir dont Becket s'était servi pour dompter sa chair.

Puis les pèlerins regagnèrent l'entrée du chœur, et sur le côté nord de celui-ci, on leur ouvrit moult coffres, doublés d'argent, qui contenaient des reliques d'autres saints : crânes, mâchoires, dents, os des mains et des doigts, et même des bras entiers que le sous-prieur invita les visiteurs à baiser.
Commenter  J’apprécie          00
Groucho   14 novembre 2014
Meurtres dans le sanctuaire de C. L. Grace
- Pourquoi êtes-vous venue ici ? demanda Colum.

Kathryn haussa les épaules.

- Je vous croyais en danger.

Les yeux de l'Irlandais s'adoucirent.

- Vous êtes venue à cause de moi ? Nulle femme n'en a jamais fait autant, Maîtresse Swinbrooke.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..