AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.13/5 (sur 71 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Oak Park, Illinois , le 18/01/1902
Mort(e) à : La Jolla, Californie , le 04/02/1987
Biographie :

Carl Ransom Rogers est un psychologue humaniste américain.

Il a grandi dans une famille profondément ancrée dans la religion chrétienne et dans le sens du devoir. Il a 12 ans lorsque ses parents achètent une ferme dans la région et son père devient agriculteur.

Après son parcours scolaire, Rogers décide de s'inscrire à l'Université du Wisconsin afin d'étudier l'agriculture pendant deux ans. Par la suite, il s'oriente vers la théologie mais un voyage en Chine en 1922 l'amène à douter des doctrines religieuses et il décide d'étudier la psychologie au Teachers College de l'Université Columbia. Il s'intéresse à partir de 1928 à la psychothérapie des enfants et adolescents. Il obtient son doctorat en 1931 et entreprend une carrière de psychologue clinicien.

Carl Rogers a principalement œuvré dans les champs de la psychologie clinique, de la psychothérapie, de la relation d'aide (counseling), de la médiation et de l'éducation.

Il est nommé en 1940 professeur à l'Université d'État de l'Ohio. Il expose sa pensée dans "Counseling and Psychotherapy" (1942), puis fonde à Chicago, en 1945, un centre pour étudiants dans lequel le counsellor aura pour tâche, selon lui, de "créer une situation de compréhension et d'acceptation qui permette à l'étudiant de penser ses problèmes plus clairement et de se conduire plus intelligemment".

Outre les développements théoriques et pratiques de la psychothérapie, il a eu le souci constant de valider scientifiquement ses concepts et résultats. Carl Rogers a été le premier psychothérapeute universitaire à utiliser les enregistrements de sessions de psychothérapie à des fins de recherche scientifique.

Après avoir consacré plus de trente cinq ans à la psychothérapie individuelle, Carl Rogers s’est intéressé aux relations humaines dans les groupes. Enfin, il a porté son attention sur l’éducation et la politique.

En 1946-1947, il fut nommé président de l'American Psychological Association. En 1956, il reçut une distinction pour l'intérêt de ses recherches dans le champ de la psychothérapie.

Une étude publiée en 2002 dans la "Review of General Psychology" a classé Carl Rogers comme le 6ème psychologue le plus important du XXe siècle.

+ Voir plus
Source : Encyclopedia universalis
Ajouter des informations
Bibliographie de Carl Rogers   (13)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
Carl Rogers
Les choses que nous imaginons être les plus personnelles sont les plus partagées.
Commenter  J’apprécie          580
«Il est probable que le savoir-faire le plus difficile à acquérir dans la relation d’aide est l’art de percevoir le sentiment qui a été exprimé et d’y répondre plutôt que d’apporter son attention au seul contenu intellectuel de ce qui est dit. Dans notre culture, la plupart des adultes ont été formés à être très attentifs aux idées et pas du tout attentifs aux sentiments.
Seuls les enfants ou les poètes manifestent une compréhension plus profonde, ou les auteurs dramatiques qui reconnaissent que les attitudes émotionnelles sont contemporaines de tous nos dires. Reconnaître ces attitudes concomitantes et aider à les faire exprimer est très efficace pour le développement de l’entretien. » [p.139]
Commenter  J’apprécie          380
Carl Rogers
Ce qu'il y a de triste et de pénible dans la plupart des systèmes d'éducation, c'est que lorsque l'enfant a passé un certain nombre d'années à l'école, cette motivation spontanée se trouve pratiquement étouffée.

(Liberté pour apprendre ?)
Commenter  J’apprécie          280
Carl Rogers
Le seul savoir qui influence vraiment le comportement, c’est celui qu’on a découvert et qu’on s’est approprié soi-même.
Commenter  J’apprécie          260
Ce curieux paradoxe qui fait que c'est au moment où je m'accepte tel que je suis que je deviens capable de changer. ... nous ne saurions changer ni nous écarter de ce que nous sommes tant que nous n'acceptons pas profondément ce que nous sommes. C'est alors que le changement se produit, presque à notre insu.
Commenter  J’apprécie          200
Je tiens beaucoup à avoir de l’influence sur les autres mais j’ai très peu envie d’exercer sur eux une quelconque autorité ou un quelconque pouvoir .

C’est le client lui-même qui sait ce dont il souffre, dans quelle direction il faut chercher, ce que sont les problèmes cruciaux et les expériences qui ont été profondément refoulées.

Tout être est une île, au sens le plus réel du mot, et il ne peut construire un pont pour communiquer avec d’autres îles que s’il est prêt à être lui-même et s’il lui est permis de l’être.

La compréhension comporte un risque. Si je me permets de comprendre vraiment une autre personne, il se pourrait que cette compréhension me fasse changer. Or, nous avons peur du changement.

L’empathie ou la compréhension empathique consiste en la perception correcte du cadre de référence d’autrui avec les harmoniques subjectives et les valeurs personnelles qui s’y rattachent. Percevoir de manière empathique, c’est percevoir le monde subjectif d’autrui « comme si » on était cette personne, sans toutefois jamais perdre de vue qu’il s’agit d’une situation analogue, « comme si « . La capacité empathique implique donc que, par exemple, on éprouve la peine ou le plaisir d’autrui comme il l’éprouve, et qu’on en perçoive la cause comme il la perçoit (c’est-à-dire qu’on explique ses sentiments ou ses perceptions comme il se les explique), sans jamais oublier qu’il s’agit des expériences et des perceptions de l’autre. Si cette dernière condition est absente, ou cesse de jouer, il ne s’agit plus d’empathie mais d’identification.

Actuellement, la psychologie me paraît pour l’essentiel si stérile que je n’ai pour elle aucun sentiment d’attachement. S’il apparaissait une nouvelle profession qui corresponde davantage à ce qui m’intéresse, je la rejoindrais sans autre chose qu’un dernier regard pour la psychologie.
Commenter  J’apprécie          140
Carl Rogers
Les questions les plus personnelles sont les plus universelles.
Commenter  J’apprécie          110
J'écoute de manière aussi attentive, exacte et sensible que possible chaque individu qui s'exprime. Que les propos soient superficiels ou importants, j'écoute. A mes yeux, l'individu qui parle a de la valeur et vaut la peine qu'on le comprenne; dès lors il a de la valeur pour avoir exprimé quelque chose. Des collaborateurs disent que, dans ce sens, je "valide" la personne.
Commenter  J’apprécie          80
La relation d’aide psychologique est une relation permissive, structurée de manière précise, qui permet au client d’acquérir une compréhension de lui-même à un degré qui le rende capable de progresser à la lumière de sa nouvelle orientation
Commenter  J’apprécie          70
La vie, dans ce qu'elle a de meilleur, est un processus d'écoulement, de changement, où rien n'est fixe.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Carl Rogers (151)Voir plus

Quiz Voir plus

quiz la vengeance de la momie

comment s’appelle le héro?

Ray
Khay
Slay
Bray

5 questions
29 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..