AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.27 /5 (sur 230 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Queens (New York, État de New York) , 1970
Biographie :

Carol Rifka Brunt est née aux États-Unis et vit aujourd’hui en Grande-Bretagne.

"Dites aux loups que je suis chez moi" est son premier roman et a été élu meilleur livre de l'année par le Wall Street Journal, O Magazine, Kirkus, BookPage et Amazon.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
SMEP 2016 - En tête à tête avec Carol Rifka Brunt

Citations et extraits (66) Voir plus Ajouter une citation
Eve-Yeshe   12 juin 2015
Dites aux loups que je suis chez moi de Carol Rifka Brunt
Un portrait est une photo où quelqu'un choisit à quoi l'on va ressembler. Comment cette personne veut nous représenter. Un appareil photo capture ce qui est en train de se passer au moment où l'on appuie sur le bouton.
Commenter  J’apprécie          350
Bibalice   07 mai 2015
Dites aux loups que je suis chez moi de Carol Rifka Brunt
Si j’étais riche, j’achèterais des hectares de bois. Je ferais construire un mur tout autour et j’y vivrais comme si j’étais à une autre époque. Peut-être que je trouverais une autre personne pour y habiter avec moi. Quelqu’un qui accepterait de promettre de ne jamais dire un mot en rapport avec le présent. Je doute de trouver un jour quelqu’un comme ça. Je n’ai encore jamais rencontré personne qui soit capable de faire ce genre de promesse.
Commenter  J’apprécie          290
Ziliz   23 novembre 2016
Dites aux loups que je suis chez moi de Carol Rifka Brunt
J'ai réfléchi à toutes les sortes d'amour qui existent. J'en ai trouvé dix sans effort. La façon dont un parent aime son enfant, la façon dont on aime un chiot, la glace au chocolat, sa maison, son livre préféré ou sa soeur. Ou son oncle. Il y a ces sortes d'amour et puis il y a l'autre sorte. Quand on tombe amoureux.

(p. 380)
Commenter  J’apprécie          270
Eve-Yeshe   15 juin 2015
Dites aux loups que je suis chez moi de Carol Rifka Brunt
Il pleuvait... c'est comme ça que je préfère New-York. on a l'impression que la ville vient d'être astiquée. Toutes les rues luisent et, partout, les lumières contrastent dans l'obscurité. C'est comme si tout avait été trempé dans du sucre liquide. Comme si New-York était une sorte de grosse pomme d'amour. P 193
Commenter  J’apprécie          272
isabelleisapure   02 juin 2015
Dites aux loups que je suis chez moi de Carol Rifka Brunt
Quand on a une montre, le temps est comme une piscine. Avec des bords et des lignes. Sans montre, le temps est comme l'océan. Vaste et désordonné. Je n'avais pas de montre.
Commenter  J’apprécie          250
paroles   06 juin 2015
Dites aux loups que je suis chez moi de Carol Rifka Brunt
Je me demandais vraiment pourquoi les gens faisaient toujours des choses qui ne leur plaisaient pas. J'avais l'impression que la vie était comme un tunnel de plus en plus étroit. A la naissance, le tunnel était immense. Toutes les possibilités vous étaient offertes. Puis, la seconde d'après, la taille du tunnel était réduite de moitié. On voyait que vous étiez un garçon et il était alors certain que vous ne seriez pas mère, et probable que vous ne deviendrez pas manucure ni institutrice de maternelle. Puis vous commenciez à grandir et chacune de vos actions rétrécissait le tunnel. Vous vous cassiez le bras en grimpant aux arbres et vous pouviez renoncer à être joueur de base-ball. Vous ratiez tous vos contrôles de mathématiques et vous abandonniez tout espoir d'être un jour un scientifique de renom. Ainsi de suite année après année jusqu'à ce que vous soyez coincé. Vous deviendriez boulanger, bibliothécaire ou barman. Ou comptable. Et voilà. Je me disais que le jour de votre mort, le tunnel était si étroit, après avoir été rétréci par tant de choix, que vous finissiez écrasé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Eve-Yeshe   07 juin 2015
Dites aux loups que je suis chez moi de Carol Rifka Brunt
« Cette nuit-là, j’étais dans mon lit à imaginer le baiser de Finn. J’étais dans mon lit à penser à tout ce que j’avais sur le cœur, que ce soit possible ou impossible, bien ou mal, dicible ou indicible, et, quand toutes ses pensées se sont envolées, il ne restait plus qu’une certitude : à quel point mon oncle Finn allait me manquer.
Commenter  J’apprécie          220
isabelleisapure   01 juin 2015
Dites aux loups que je suis chez moi de Carol Rifka Brunt
Ce sont les gens les plus malheureux qui veulent vivre éternellement parce qu'ils considèrent qu'ils n'ont pas fait tout ce qu'ils voulaient. Ils pensent qu'ils n'ont pas eu assez de temps. Ils ont l'impression d'avoir été arnaqués.
Commenter  J’apprécie          210
michfred   27 mai 2015
Dites aux loups que je suis chez moi de Carol Rifka Brunt
Si avant je pensais que ce serait peut-être bien d'être fauconnière, j'en suis aujourd'hui convaincue, parce que je dois percer le secret de la profession. Je dois apprendre à faire revenir les choses vers moi, au lieu de toujours les voir s'envoler au loin.
Commenter  J’apprécie          160
Ziliz   14 novembre 2016
Dites aux loups que je suis chez moi de Carol Rifka Brunt
Parfois les mots de Greta étaient si tranchants que je les sentais me couper les entrailles, réduisant mes organes, mon coeur, en petits morceaux. Je savais qu'elle me regardait, essayant de lire mon visage, alors j'ai tenté de le fermer aussi vite que possible. Mais c'était trop tard, elle avait eu le temps de voir ma réaction.

(p. 336)
Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Interro surprise (2) :))

Arthur Rimbaud a publié un recueil de poèmes en prose, intitulé " Une saison ........"

blanche et sèche
vers l'automne
au paradis
pleine d'envies
pluvieuse
en enfer

15 questions
49 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , histoire , musique , peinture , écrivainCréer un quiz sur cet auteur