AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.98 /5 (sur 722 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Norwich , le 17/10/1950
Biographie :

Wally Lamb enseigne depuis plus de vingt ans dans le Connecticut, où il vit avec sa femme et ses trois enfants. Il est professeur d'écriture créative à l'Université du Connecticut.

Il s'est imposé sur la scène littéraire internationale avec ses deux premiers romans, "Le Chant de Dolorès" (Belfond, 1999), qui a remporté un succès prodigieux aux États-Unis, et lui a attiré la faveur du public et de la critique partout dans le monde et "La Puissance des vaincus" qui a été traduit dans une vingtaine de langues. Ces deux romans ont été numéro un de la liste des best-sellers du New York Times.

Après un long silence, il nous livre son nouveau roman, très attendu. "Le Chagrin et la Grâce" (Belfond, 2010).

Wally Lamb anime bénévolement depuis quinze ans des ateliers d'écriture dans une prison pour femmes du Connecticut et il a édité deux recueils de nouvelles issus de leurs travaux. Ses échanges avec ces femmes lui ont inspiré les thèmes au cœur deNous sommes l'eau, son quatrième roman
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Wally Lamb à propos de l'écriture de son roman "Le Chagrin et la Grâce"
Citations et extraits (187) Voir plus Ajouter une citation
le_Bison   30 mai 2020
La puissance des vaincus de Wally Lamb
M'man avait adressé des prières à sainte Anne pour qu'il fasse beau, et elle avait vu dans cette éclaircie soudaine un petit miracle, un signe supplémentaire de ce que tout le monde savait déjà : le Ciel était de notre côté, et contre les communistes impies qui voulaient conquérir le monde et anéantir l'Amérique.
Commenter  J’apprécie          142
ssstella   05 juin 2015
La puissance des vaincus de Wally Lamb
Joy a ses points faibles. On ne s'en aperçoit pas tout de suite, surtout quand on a les yeux fixés sur ses qualités.
Commenter  J’apprécie          260
gouelan   19 mai 2017
La puissance des vaincus de Wally Lamb
La vie était un leurre, une chaise qu'on vous retirait juste au moment où vous alliez vous asseoir. Vous connaissez cette chanson qu'on chante à l'armée : On est là parce qu'on est là parce qu'on est là...
Commenter  J’apprécie          250
Ziliz   29 juillet 2015
Le chagrin et la grâce de Wally Lamb
Pour les jeunes qui ne sont pas sportifs, pour ceux qui aiment la lecture, ceux qui sont gays, ceux qui commencent à être révoltés par les injustices sociales, "afficher sa différence" est à la fois une découverte de soi et de l'autodéfense. Lors des grands rassemblements avant une compétition sportive, ils vous crèvent le coeur. Blottis les uns contre les autres, tout en haut des gradins, dans leurs impers trop grands et leurs vêtements de l'Armée du Salut, ils contemplent d'un air malheureux la consécration des élèves les plus populaires, approuvée par l'institution scolaire. Ils subissent des brimades, ces gosses - surtout ceux qui refusent de raser les murs. On leur fait des croche-pieds dans les couloirs, on les pousse contre les casiers aux vestiaires, on les bombarde de mie de pain au réfectoire. Leurs bourreaux sont pour la plupart extrêmement malins. Un prof accaparé, sortant des bureaux de l'administration ou se hâtant vers le photocopieur entre deux cours lancera peut-être un regard noir ou laissera tomber sèchement un "Ça suffit !", mais il ne s'arrêtera sans doute pas pour autant. Et si une petite brute sans finesse dépasse les bornes et se fait pincer, il y a de fortes probabilités pour que le CPE soit un ex-sportif et un ex-bourreau - quelqu'un qui comprend ce mode de fonctionnement, réprimande la petite brute et la renvoie en cours. Les marginaux savent où se réfugier : à la bibliothèque, au club de théâtre, au cours d'arts plastiques ou dans les ateliers d'écriture.

(p. 51-52)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
gouelan   20 mai 2017
La puissance des vaincus de Wally Lamb
Elle n’en revenait pas de l’assurance qu’elle avait à cette période de sa vie, persuadée qu’il lui suffisait d’avoir des projets d’avenir pour que ses projets se réalisent. « On était si jeunes, pas étonnant. »
Commenter  J’apprécie          230
gouelan   18 mai 2017
La puissance des vaincus de Wally Lamb
Que m'avait dit le docteur Patel ? Que cette liaison dans laquelle je m'étais précipité après Dessa était comme une couche de laque fraîche sur de la peinture qui s'écaille. Une métaphore sur mesure pour un peintre en bâtiment...
Commenter  J’apprécie          220
Nastie92   13 janvier 2015
Le chant de Dolorès de Wally Lamb
Un soir, alors que j'étais en train de repasser la nappe, j'ai commis l'acte le plus audacieux de tous. À la télé, il y avait un spot publicitaire pour Revlon. Juste au moment où le spot allait me convaincre d'essayer leur nouveau fond de teint - juste au moment où j'allais me mettre à fredonner le jingle et regretter de ne pas ressembler à la femme qui passait à la télé -, je me suis approchée du poste et j'ai jeté la nappe par-dessus. Le résultat m'a stupéfiée. Sans l'image pour vous séduire, la télé n'était plus qu'un fantôme, une voix inoffensive.
Commenter  J’apprécie          210
gouelan   29 juin 2017
Le chagrin et la grâce de Wally Lamb
- Ça me rappelle une nouvelle de Flannery O’Connor. Une vieille dame égoïste est sur le point d’être tuée par un criminel en cavale. Au moment où il épaule son arme, elle tend la main pour le réconforter. Et O’Connor dit quelque chose du genre : C’est dommage que nous ne puissions pas mourir tout le temps, parce que c’est à ce moment-là que nous montrons le meilleur de nous-mêmes. »
Commenter  J’apprécie          200
pyrouette   16 août 2016
Nous sommes l'eau de Wally Lamb
Parfois je travaille sur une composition pendant des semaines, des mois même, sans savoir ce que je recherche, ni d’ailleurs, une fois la toile achevée, ce que j’ai fini par résoudre. Après tout ce temps, je ne suis toujours pas capable d’expliquer complètement ce processus ; cette façon, quand on est pris par un travail, dont tout le reste de la pièce disparaît, tout sauf la chose devant vous qui vous appelle et prend vie. Comme si le sujet sur la toile était doué d’une volonté propre. Lorsque cela arrive, cela peut être très excitant, mais dérangeant aussi : vous, le peintre, n’avez pas le contrôle de votre peinture !
Commenter  J’apprécie          170
gouelan   28 juin 2017
Le chagrin et la grâce de Wally Lamb
" Une femme qui abdique sa liberté n'est pas tenue d'abdiquer sa dignité."
Commenter  J’apprécie          190
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Mon oncle d'Amérique

C'est paradoxal, mon oncle est un chasseur solitaire ...

Francis Scott Fitzgerald
Carson Mc Cullers

13 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature américaine , roman , culture littéraire , écrivain , MandragoresCréer un quiz sur cet auteur
.. ..