AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.72 /5 (sur 16 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Céline Knidler est journaliste reporter d’images. Née en 1983, elle se passionne pour l’histoire de Paris où elle a grandi.

Source : Editeur
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Émission complète : http://www.web-tv-culture.com/l-equilibre-du-funambule-de-celine-knidler-1279.html Céline Knidler est journaliste dans l?audiovisuel. Elle est aussi romancière. En 2013, son premier livre « La grâce des innocents » nous entrainait dans le Paris du XVIème siècle, dans la violence des guerres de religion. Cinq ans après, elle revient en librairie avec un nouveau titre « L?élégance des funambules ». Là encore, Paris sert de toile de fond à l?intrigue mais la romancière a choisi notre époque contemporaine, ou plus exactement 1989 pour une raison que vous découvrirez au fil de l?histoire. Quand je dis que la capitale sert de décor, en fait, ce n?est pas vrai car Paris est un personnage à part entière. Effectivement, dans ce livre qui se veut fois à la fois roman d?aventures, conte fantastique, intrigue amoureuse, nous sommes embarqués dans une incroyable histoire aux quatre coins de Paris. Nous allons suivre Ornicar dont le seul bonheur est d?être sur les toits en zinc de la capitale. Il est couvreur et voir la ville d?en haut le préserve de la cohabitation avec ses semblables. C?est un ours mal léché ! Mais un jour, une chute accidentelle l?entraine dans les profondeurs de Paris, dans d?anciennes carrières abandonnées. Dans sa lutte pour retrouver la lumière du jour, il rencontre Helle, une jeune femme, exploratrice urbaine. Tout les oppose mais ces deux-là vont finir par s?apprivoiser. Surtout, Helle ayant sauvé Ornicar, notre couvreur zingueur n?aura d?autre solution que répondre à la sollicitation de la jeune femme qui doit remplir une mission cruciale et secrète. Des souterrains de Paris aux sommets du Louvre, de la crypte du Panthéon au dernier étage de la Tour Eiffel, ils vont vivre les nuits les plus vertigineuses de la capitale. Un roman plein de fougue et d?originalité. Une intrigue bien ficelée et inattendue portée par une écriture rythmée et inventive. Voilà un joli roman non dénué de poésie. « L?équilibre du funambule » de Céline Knidler, aux éditions Larousse.

+ Lire la suite

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
tynn   15 février 2014
La grâce des innocents de Céline Knidler
A mes éclats de voix scandalisés, Lison redresse la crête et me toise, hautaine, au fond de mon trou.

-C'est-y à nous que tu parles, le fossoyeur? Allons, cesse donc de t'égosiller! A force de râler de plaisir dans mon cou, tu m'as rendue sourde. Essaye plutôt de parler à mon cul, peut-être qu'il t'entendra.

Et se penchant en avant, elle m'offre à la vue son croupion, aussi gras que sa farce.
Commenter  J’apprécie          90
hcdahlem   19 juin 2018
L'équilibre du funambule de Céline Knidler
Les labyrinthes, les cachettes, les coulisses, les passages interdits sont ses terrains de jeux. La salle d’un restaurant ne l’intéresse guère. Ses caves, oui. La nef d’une église est jolie, mais ses combles magiques. La rue est banale, tandis que ses souterrains deviennent une aventure. Le toit d’un grand magasin est le paradis au-dessus de l’enfer. 

Là où le commun des mortels voit un mur, elle voit le moyen de l’escalader. Quand il rencontre une porte close, elle l’a déjà contournée. Une barrière? Elle se laissera enjamber. Un fossé? Creusez plus profond que lui et vous aurez gagné. 

Un soupir m’échappe. 

– Je sais déjà tout cela. Voilà deux nuits qu’elle fait de moi un apprenti passe-muraille. Mais qu’en est-il de ce trésor qu’elle cherche partout? 

Claude se redresse, remue les fesses pour trouver la position la plus confortable et crache un rond de fumée. 

– Foutaises! Cela n’engage que moi, mais le trésor de Cartouche n’est qu’un leurre, une carotte pour faire avancer l’âme et l’âme. Une marotte pour pimenter sa vie. Que ferait-elle, la petite, si elle mettait la main sur le coffre-fort?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
hcdahlem   19 juin 2018
L'équilibre du funambule de Céline Knidler
J'ignorais le vertige... Jusqu'à cette situation incongrue: je suis suspendu par le caleçon à une antenne râteau, au-dessus d'un vide de six étages. 

Le vent se lève. Voilà que je tourne sur moi-même comme un asticot au bout de son fil. Les bras et les jambes tendues. j'essaye de me stabiliser. Un craquement m’informe que le tissu de mon caleçon continue de se déchirer avec patience et application. Combien de temps un sous-vêtement en coton peut-il résister au poids d’un homme? je l’ignore. Mais je sais que je vais bientôt m’écraser une vingtaine de mètres plus bas, au beau milieu de la rue qui s’anime à mesure que l’aube s’affirme. Paris s’éveille, indifférente au drame qui se joue sur ses toits. 

De la poitrine jusqu’aux oreilles, mon cœur bat les secondes qui me séparent de la mort. 

Quel chemin tortueux faut-il emprunter pour se retrouver dans une pareille posture, aussi improbable que périlleuse? C’est une longue, longue, très longue chute. 
Commenter  J’apprécie          10
brinvilliers   19 février 2014
La grâce des innocents de Céline Knidler
Creuser des trous pour y ensevelir des morts, il y a plus séduisant comme perspective. Ai-je le droit d' hésiter ? Pourtant, c'est ce que je suis en train de faire, j'hésite?. Ambroise Clercy, fossoyeur...Je souris en mon for intérieur. Ne voulais-je pas disparaître ? Voilà qu'aujourd'hui, on me propose de creuser des trous. Au fond de mes fosses, je serai insoupçonnable. A ce propos, une question me traverse l'esprit : si le fossoyeur est mort qui a pu l'enterrer ?
Commenter  J’apprécie          10
hcdahlem   19 juin 2018
L'équilibre du funambule de Céline Knidler
Je me trouve à la tête d’une entreprise de couverture qui habille le sommet des bâtiments. Mon père m’a légué ses névroses, sa maison et, à la retraite, sa société. J’ai des tendances misanthropes, un grand appartement avec vue sur le Sacré-Cœur et j’emploie quatre personnes. La spécialité de la maison Garthausen & Fils? La zinguerie. 

On m’a confié la réfection d’une partie des toits de l’Opéra Garnier. Mes outils ne s’attaquent pas à la vaste coupole en cuivre qui domine l’édifice. Ils se contentent d’en restaurer les toits en zinc, plus modestes, mais aussi essentiels. Je rassemble plieuse, battoir, coupefeuille, fourneau à souder, matrice et les range dans une malle de chantier, que je recouvre d’une bâche et d’un œil satisfait. 

Mes employés n’ont pas traîné. Le matériel remballé, ils ont disparu en un rien de temps. Lorsqu’ils dévalent les escaliers de service, ils n’ont qu’une idée: retrouver leurs bistrots, leurs copains, leur quotidien. 

Ont-ils entendu parler du fantôme de l'Opéra et de son lac souterrain? Ces rustres regardent les pierres du Palais Garnier avec la même indifférence que la faïence des couloirs du métro, et ne trouvent pas plus d’intérêt à restaurer la toiture d’un opéra mythique que celle d’un centre commercial. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le rouge et le noir de Stendhal

Comment s'appelle le héros de ce livre ?

Julien Sorel
Julien Norel
M. de Rênal

10 questions
204 lecteurs ont répondu
Thème : Le Rouge et le Noir de StendhalCréer un quiz sur cet auteur