AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.25 /5 (sur 539 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : New York , le 17/02/1929
Mort(e) à : Merion (Pennsylvanie) , le 23/07/2002
Biographie :

Herman Harold Potok est le fils d’immigrants juifs de Pologne. Son père, Benjamin Max, est horloger et bijoutier. Ses parents lui donnent une éducation juive orthodoxe. Il poursuit ses études juives jusqu’à son ordination comme rabbin (par le Jewish Theological Seminary, affilié au courant conservative), à l’âge de 25 ans.

Parallèlement, il obtient un diplôme de littérature anglaise à la Yeshiva University. Son intérêt pour le judaïsme et pour l’écriture va déterminer sa carrière rabbinique et littéraire.

En 1955, Potok est envoyé en tant qu’aumônier militaire en Corée du Sud, où il passe deux ans. Cette expérience lui inspirera un de ses plus beaux livres, Le Livre des lumières (The Book of Lights) publié en 1981.

Il se marie en 1958 avec Adena Sara Mosevitzky, qui lui donnera trois enfants. Entre 1964 et 1975, il est rédacteur en chef de la Jewish Publication Society et de la revue Conservative Judaism.

Son premier roman, L’élu (The Chosen) paraît en 1967 et révèle immédiatement son talent littéraire. Adapté au cinéma en 1981, il fait l’objet d’une suite, La Promesse, publiée en 1969.

Entre 1967 et 1990, Potok publie ses plus grands romans : Je m’appelle Asher Lev (1972), Au commencement (1975), Le Livre des lumières (1981), La Harpe de Davita (1985), et Le don d’Asher Lev (1990). Son œuvre romanesque est traduite en de nombreuses langues et publiée en France chez Buchet Chastel.
+ Voir plus
Source : http://potok.lasierra.edu/Potok.biographical.html
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo

Chaim Potok : L'Arche de Noah
Attablé au café "Le Rostand" Olivier BARROT presente "L'Arche de Noah".Banc Titre de la couverture du livre de Chaim POTOK, publié par L'école des Loisirs, collection Médium.

Citations et extraits (106) Voir plus Ajouter une citation
NathalC   19 décembre 2017
Je m'appelle Asher Lev de Chaïm Potok
- Staline a envoyé beaucoup de gens en Sibérie ?

Il ferma les yeux.

- Ah ! Je comprends ! dit-il en acquiesçant de la tête.

- Oui ?

- Des millions.

- Il a tué beaucoup de gens ?

- Des dizaines de millions.

- Le monde n'a rien fait ?

- Pas plus que lorsque Hitler a massacré les juifs.

- C'est-à-dire ?

- Absolument rien.

- Je ne comprends pas.

- Qu'est-ce que tu ne comprends pas ?

- Que personne n'ait rien fait.

- Moi non plus je ne comprends pas.
Commenter  J’apprécie          400
KATE92   07 février 2014
Je m'appelle Asher Lev de Chaïm Potok
« Vous pouvez faire ce que vous voulez pourvu que vous le désiriez profondément ; c’est cela qui est rare, le désir ; un désir si grand qu’il rend aveugle à tout le reste »
Commenter  J’apprécie          361
Bobby_The_Rasta_Lama   17 juin 2019
L'élu de Chaïm Potok
Un homme doit donner un sens à sa vie. C’est un dur travail de donner un sens à sa vie. Une vie qui a eu un sens mérite le repos. Je veux mériter le repos qui me sera donné quand je ne serai plus ici.
Commenter  J’apprécie          350
KATE92   03 février 2014
Je m'appelle Asher Lev de Chaïm Potok
Peindre, ce n’est pas raconter une histoire. Si tu veux en raconter une, deviens illustrateur ou écrivain. Mais si tu veux être peintre, il faut que tu apprennes à utiliser la ligne, la couleur, la forme et la matière pour faire des tableaux, pas des histoires.
Commenter  J’apprécie          340
gouelan   31 mai 2016
Je m'appelle Asher Lev de Chaïm Potok
Des millions de gens savent dessiner, mais il n'y a pas d'art sans un cri jaillissant d'une façon particulière.
Commenter  J’apprécie          271
KATE92   03 février 2014
Je m'appelle Asher Lev de Chaïm Potok
“Je peignis vite, emporté par une curieuse énergie. Au nom de toute la douleur dont tu as souffert, maman. Au nom de toute l’angoisse que ce tableau de douleur causera en toi. (…) Au nom des cauchemars, des nuits d’attente, des souvenirs de mort, au nom de l’amour que j’éprouve envers toi, pour toutes les choses que je devrais me rappeler mais que j’ai oubliées, pour tout cela, j’ai créé ce tableau – moi, un juif orthodoxe qui travaille sur une crucifixion parce que dans sa tradition religieuse il n’existe aucun modèle esthétique auquel rattacher un tableau d’angoisse et de tourment extrêmes.”
Commenter  J’apprécie          250
NathalC   20 décembre 2017
Je m'appelle Asher Lev de Chaïm Potok
Il arrive qu'on croit être porteur d'un don exceptionnel quand on est jeune. Mais on ne s'y abandonne pas forcément. On ne sert pas seulement son intérêt personnel mais celui de son peuple. C'est ainsi que nous, juifs, nous vivons.
Commenter  J’apprécie          250
NathalC   23 décembre 2017
Je m'appelle Asher Lev de Chaïm Potok
Vous pouvez faire tout ce que vous voulez pourvu que vous le désiriez profondément ; c'est cela qui est rare, le désir : un désir si grand qu'il rend aveugle à tout le reste ; rien d'autre ne saurait plus vous satisfaire.
Commenter  J’apprécie          241
NathalC   18 décembre 2017
Je m'appelle Asher Lev de Chaïm Potok
Ils tuent des gens comme des moustiques. Quelle sorte d'êtres humains sont-ils donc pour massacrer ainsi d'autres humains ? Tuer un homme, c'est aussi tuer les générations qui auraient pu sortir de lui.
Commenter  J’apprécie          241
gouelan   30 mai 2016
Je m'appelle Asher Lev de Chaïm Potok
- Ils tuent les gens comme des moustiques. Quelle sorte d'humains sont ils donc pour massacrer ainsi d'autres humains ? Tuer un homme, c'est aussi tuer les générations qui auraient pu sortir de lui.
Commenter  J’apprécie          230

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox