AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.11 /5 (sur 55 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Boulogne-Billancourt , le 19/05/1948
Biographie :

Olivier Barrot est un journaliste, écrivain, producteur et animateur de télévision français.

Animateur culturel en charge du cinéma à la Maison de la Culture de Créteil entre 1968 et 1976, il crée les Cinécures. Olivier Barrot prend la charge de la Semaine de la critique du Festival de Cannes en 1975 et 1976.

Il entame ensuite en 1979 une carrière télévisuelle, comme producteur à Gaumont, la SFP et à International TVD En 1981, il devient chef du service des coproductions de TF1, avant de prendre la direction de la société Images Ordinateurs (IO) en 1983. L'éditeur Calmann-Lévy l'embauche en 1985 comme conseiller littéraire, poste qu'il occupe ensuite chez Jean-Claude Lattès entre 1989 et 1994.

En parallèle, à partir de 1980,il collabore en tant que journaliste aux pages "livres" et "voyages" du journal Le Monde, et sur Canal + aux émissions Demain entre 1988 et 1990, et La Grande Famille, entre 1990 et 1992. Depuis 1991, il produit et présente le court magazine littéraire quotidien de trois minutes "Un livre, un jour" sur FR3 devenu France 3 et TV5 Monde. En 2009 est célébrée la 4000è émission. La même année, il crée "Un livre toujours" émission hebdomadaire consacrée aux livres en format de poche.

Il est depuis 2008 maître de conférence à l'Institut d'études politiques de Paris où il donne un cours intitulé "Culture, affaire d'État", enseigne le cinéma et le théâtre à l'Université de Montréal (UdM), et la littérature à NYU à "La maison Française" où il invite chaque mois un écrivain.

Radio Classique l'accueille dans "Destination classique" pour deux heures d'émission chaque samedi.
Il est l'auteur d'une cinquantaine d'ouvrages autour du cinéma, du théâtre, du voyage et de la littérature.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
1 livre 1 jour présenté par Olivier Barrot Le voyage en Savoie - Maurice Chappaz

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
gill   30 mai 2013
Sacha Guitry : L'homme-orchestre de Olivier Barrot
Ils se sont tant aimés, ces deux-là. Lucien Guitry et son fils cadet, Sacha, se ressemblaient fort, ne plaçaient rien au dessus du travail et du Théâtre. Mimétisme, influence, identité même. Les deux sont de grands gaillards ; le père, plus sanguin, le fils, plus ironique.

Des natures l'un et l'autre, cependant.

Le premier interprète aussi bien le répertoire que les contemporains, l'autre ne jouera jamais que ses propres pièces.

Entre eux, une admiration réciproque, un éclat héréditaire.

(présentation de "Le fils", premier chapitre du volume paru aux éditions "Gallimard" en 2007)
Commenter  J’apprécie          190
fanfanouche24   30 novembre 2015
Des livres et des jours de Olivier Barrot
On ne sort pas indemne de la fréquentation précoce de la littérature. Dans une de ses pièces les plus noires, -Un sujet de roman-, Sacha Guitry dit à peu près que la littérature rend fou parce que c'est ce qu'il y a de plus beau. Fou, je ne sais. Mais qu'elle soit ce qu'il y a de plus beau, j'en ai la conviction. (p. 17)
Commenter  J’apprécie          180
fanfanouche24   30 novembre 2015
Des livres et des jours de Olivier Barrot
De ce milieu du monde, agité, frénétique, innombrable, le livre m'isole le temps que je lis. Il me coupe du monde pour me le redonner. (p.10)
Commenter  J’apprécie          180
fanfanouche24   24 septembre 2013
Des livres et des jours de Olivier Barrot
Mesure-t-on suffisamment l'étendue de liberté que confère la lecture ? Daniel Pennac a très bien dit qu'entre les mains de son lecteur, le livre devient le réceptacle du libre arbitre, de l'imaginaire, de la fantaisie de celui qui le tient. (...)De ce milieu du monde, agité, innombrable, le livre m'isole le temps que je lis. Il me coupe du monde pour me le redonner. Des milliards d'êtres alentour et un lecteur unique, seul, nécessairement. Quel voyage ! Et quelle éloquente parabole de la condition humaine ! (p.11)
Commenter  J’apprécie          150
manU17   17 septembre 2014
Gueules d'atmosphère : les acteurs du cinéma français, 1929-1959 de Olivier Barrot
Bellissime et succulentissime Simone ! Impératrice des fortif's, des bastringues et des guinguettes, sa sensualité, semblable à un fruit parvenu à sa parfaite maturité transforme la vraie Casque d'or en un objet adorable et violemment disputé.
Commenter  J’apprécie          130
manU17   08 septembre 2014
Gueules d'atmosphère : les acteurs du cinéma français, 1929-1959 de Olivier Barrot
Les acteurs de l'avant guerre ? Une troupe, unie par le souvenir qu'ils nous ont laissé, et l'ombre de leurs films toujours visibles. Un demi-millier de noms... Certains sont des vedettes encore illustres, d'autres des silhouettes entrevues mais remarquée. Des amis proches.
Commenter  J’apprécie          120
Musardise   21 octobre 2019
"Ciel, mon mari !" Le Théâtre de boulevard de Olivier Barrot
Frédérick Lemaître a tâté de la pantomime chez Debureau. À l'Ambigu qui, à l'instar de la Porte-Saint-Martin sacrifie au mélodrame, son succès est éblouissant tant il déploie de verve en dynamitant son rôle lacrymal de L'Auberge des Adrets. Il décide d'adopter une tenue de "vagabond dandy". La Porte-Saint-Martin l'engage aussitôt pour donner la réplique à Marie Dorval dans Trente ans ou la vie d'un joueur de Ducange et Goubaud. Le critique Jules Janin encense les deux artistes dans son feuilleton : "Il avait la violence, elle avait le charme, elle était aimable, il était terrible." Le Romantisme montre le bout de l'oreille. Marie Dorval crée avec éclat Antony. L'auteur, Alexandre Dumas, s'extasie : «Elle fait oublier l'illusion à force d'illusion, [...] ne laisse pas respirer un instant le spectateur, l'effraie de ses craintes, le fait souffrir de ses douleurs et lui brise l'âme de ses cris, au point qu'elle entende dire autour d'elle : "Oh, grâce, grâce, c'est trop vrai !"»



Chapitre Premier - Les boulevards, le Boulevard : 1815-1862
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
Bazart   05 décembre 2013
Tout feu tout flamme : Une traversée du cinéma français de Olivier Barrot
Des centaines de pages de texte et d'illustrations, c'est un demi-siècle de fréquentation des oeuvres, des gens et des lieux de cinéma qui les a inspirées, et à défaut d'une omniscience encyclopédique, on m'accordera je l'espère un enthousiasme manifeste.
Commenter  J’apprécie          110
manU17   15 septembre 2014
Gueules d'atmosphère : les acteurs du cinéma français, 1929-1959 de Olivier Barrot
Noël Roquevert ne fut jamais mieux servi que sous l'Occupation; la Continental allemande sut lui donner les rôles qu'il attendait: boiteux dans l'Assassin habite au 21, il est manchot dans La Main du diable et dans Le Corbeau.

Commenter  J’apprécie          80
Musardise   24 octobre 2019
"Ciel, mon mari !" Le Théâtre de boulevard de Olivier Barrot
Il faudrait être Jacques Dufilho lui-même récitant un texte de Françoise Dorin elle-même, pour dire, sans brusquerie, avec gentillesse, pourquoi L'Intoxe dans son ensemble, tout compris, n'est pas un sommet de l'art du théâtre. Laissons cela. Françoise Dorin a son public, un public si courtois, si affable, si fidèle, qu'il n'ose même jamais demander à Françoise Dorin de se forcer quand même un peu les méninges, parfois, pour donner dans la soirée, un peu plus que deux ou trois bonnes scènes bien gaies, bien braves. L'indulgence elle aussi a ses mauvais côtés.

Michel Cournot, Le Monde du 09/11/1980 [à propos de la pièce L'Intoxe de Françoise Dorin]



Témoignages et documents
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Acrostiche de Sphinx... (2) 📽

Agnès Varda :

Sans toit ni loi
Cléo de cinq à sept

9 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : acrostiches , jeux de mots , films , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..