AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.66/5 (sur 205 notes)

Nationalité : Sénégal
Né(e) à : Matam , le 02/04/1928
Biographie :

Cheik Hamidou Kane est un écrivain sénégalais né à Matam en 1928, qui occupa également des fonctions ministérielles sous la présidence d'Abdou Diouf.

Après des études d'économie à la Sorbonne, pendant lesquelles il collabore à la revue Esprit et fréquente les cercles intellectuels, il est nommé, à trente ans, gouverneur de Thiès

Il est l'auteur de L'Aventure ambiguë (Julliard, 1961), conte du déchirement d'un émigré africain en Occident pris entre deux cultures : « Si je leur dis d'aller à l'école nouvelle (...) ce qu'ils apprendront vaut-il ce qu'ils oublieront ? ». Ce livre reçoit le Grand prix littéraire d'Afrique noire en 1962.

Le 27 mars 1990 il est nommé ministre délégué auprès du président de la République, chargé de l'intégration économique africaine.

Après un silence littéraire de plusieurs décennies, il publie en 1995, aux éditions Stock, Les Gardiens du temple, une suite de L'Aventure ambiguë rapportant de façon très romancée le conflit qui opposa, en 1962, Mamadou Dia et Léopold Sédar Senghor, deux hommes dont il avait longtemps été proche.


+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Cheikh Hamidou Kane   (5)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
Moi, Grande Royale, je n'aime pas l'école étrangère. Je la déteste. Mon avis est qu'il faut y envoyer nos enfants cependant. L'école où je pousse nos enfants tuera en eux ce qu'aujourd'hui nous aimons et conservons avec soin... Ce que je propose c'est que nous acceptions de mourir en nos enfants et que les étrangers qui nous ont défaits prennent en eux toute la place que nous aurons laissée libre.
Commenter  J’apprécie          4330
L'école étrangère est la forme nouvelle de la guerre que nous font ceux qui sont venus
Commenter  J’apprécie          3470
Nos meilleures graines et nos champs les plus chers, Ce sont nos enfants
Commenter  J’apprécie          1830
L'école où je pousse nos enfants, tuera en eux ce qu'aujourd'hui nous aimons et conservons avec soin, à juste titre...
Commenter  J’apprécie          1620
La parole se suspend, mais la vie, elle, ne se suspend pas.
Commenter  J’apprécie          1070
J'ai choisi l'itinéraire le plus susceptible de me perdre.
Commenter  J’apprécie          940
L 'école où on pousse nos enfants ,tuera en eux ce qu'aujourd'hui nous aimons et conservons avec soin ,à juste
titre .
Commenter  J’apprécie          440
En parlant des français:
"- Maître, ils n'ont plus de corps, ils n'ont plus de chair. Ils ont été mangés par les objets. Pour se mouvoir, ils chaussent leurs corps de grands objets rapides. Pour se nourrir, ils mettent, entre leurs mains et leur bouche des objets en fer..."
Commenter  J’apprécie          423
un roman est miroir que' on promène le long du chemin
Commenter  J’apprécie          281
La mer! Voici la mer! Salut à toi, sagesse retrouvée, ma victoire! La limpidité de ton flot est attente de mon regard. Je te regarde, et tu durcis dans l'Etre. Je n'ai pas de limite. Mer, la limpidité de ton flot est attente de mon regard. Je te regarde, et tu reluis, sans limites. Je te veux, pour l'éternité.
Commenter  J’apprécie          201

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Cheikh Hamidou Kane (732)Voir plus

¤¤

{* *} .._..