AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.13/5 (sur 1280 notes)

Nationalité : Mali
Né(e) à : Bandiagara , 1901
Mort(e) à : Abidjan, Côte d’Ivoire , le 15/05/1991
Biographie :

Amadou Hampâté Bâ est un écrivain et ethnologue.

Enfant de Hampâté Bâ et de Kadidja Pâté Poullo Diallo, il est descendant d’une famille peule noble. Peu avant la mort de son père, il est adopté par le second mari de sa mère. Il fréquente d’abord l’école coranique, avant d’être réquisitionné d’office pour l’école française à Bandiagara puis à Djenné. En 1915, il se sauve pour rejoindre sa mère à Kati où il reprend ses études.

En 1921, il refuse d’entrer à l’École normale de Gorée. À titre de punition, le gouverneur l’affecte à Ouagadougou, en qualité d'"écrivain temporaire à titre essentiellement précaire et révocable". De 1922 à 1932, il est dans l’administration coloniale en Haute-Volta (actuel Burkina Faso) puis jusqu’en 1942 à Bamako. En 1933, il obtient un congé de six mois qu’il passe auprès de Tierno Bokar, son maître spirituel.

En 1942, il est affecté à l’Institut français d'Afrique noire (IFAN) de Dakar grâce à son directeur, le professeur Théodore Monod. En 1951, il obtient une bourse de l’UNESCO lui permettant de se rendre à Paris.

En 1960, à l’indépendance du Mali, il fonde l’Institut des sciences humaines à Bamako et représente son pays à la Conférence générale de l’UNESCO. En 1962, il est élu membre du Conseil exécutif de l’UNESCO, mandat qui prend fin en 1970.

Amadou Hampâté Bâ se consacre alors entièrement à la recherche et à l'écriture. Il passe les dernières années de sa vie à Abidjan à classer ses archives sur les traditions orales d’Afrique de l’Ouest ainsi qu’à la rédaction de ses mémoires (publiés en France en 1991) : "Amkoullel l’enfant peul et Oui mon commandant !"

"L'Étrange Destin de Wangrin" reçoit le Grand prix littéraire d'Afrique noire en 1974.
+ Voir plus
Source : wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Amadou Hampâté Bâ   (40)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Amadou HAMPÂTÉ BÂ – La tradition orale africaine (DOCUMENTAIRE, 1969) Un documentaire d’Ange Casta diffusé sur la 1ère chaîne, le 7 septembre 1969, dans l’émission « Un certain regard ».


Citations et extraits (231) Voir plus Ajouter une citation
Quand un vieillard meurt, c'est une bibliothèque qui brûle
Commenter  J’apprécie          12382
Ne regrette rien, il faudra toujours continuer à apprendre et à te perfectionner, et ce n'est pas à l'école que tu pourras le faire. L'école donne des diplôme, mais c'est dans la vie qu'on se forme.
Commenter  J’apprécie          9060
« En Afrique traditionnelle, l’individu est inséparable de sa lignée, qui continue de vivre à travers lui et dont il n’est que le prolongement. C’est pourquoi, lorsqu’on veut honorer quelqu’un, on le salue en lançant plusieurs fois non pas son nom personnel (ce que l’on appellerait en Europe le prénom) mais le nom de son clan : « Bâ ! Bâ ! » ou « Diallo ! Diallo ! » ou « Cissé ! Cissé ! » car ce n’est pas un individu isolé que l’on salue, mais, à travers lui, toute la lignée de ses ancêtres. »
Commenter  J’apprécie          6151
Un conte est un miroir où chacun peut découvrir sa propre image...
Commenter  J’apprécie          5231
Amadou Hampâté Bâ
Mon commandant, on ne peut m'annoncer une nouvelle plus grave que celle que le destin m'a assignée au jour de ma naissance en me disant : "tu es entré dans une existence dont tu ne sortiras pas vivant, quoi que tu fasses", et nulle force humaine ne pourra jamais me loger plus étroitement sur cette terre que je ne le serai dans ma propre tombe. C'est pourquoi aucune mauvaise nouvelle ne peut réellement m'assombrir. j'ai appris à voir venir la mort avec le même calme que je vois tomber la nuit quand le jour décline. A chaque réveil, je me considère comme un condamné en sursis. Mais je ne suis pas pessimiste pour autant, mon commandant, et je ne serais nullement surpris si, un jour, je redevenais le grand chef que j'ai été. La vie est un drame qu'il faut vivre avec sérénité.
Commenter  J’apprécie          4473
Amadou Hampâté Bâ
"O destin! tu es une ombre bizarre, Quand on veut te tuer, tu fuis, Quand on te fuit, tu suis ".
Commenter  J’apprécie          4362
Amadou Hampâté Bâ
Un conte, c'est le message d'hier transmis à demain à travers aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          3712
Quand il arrive dans un endroit, le caméléon prend la couleur du lieu. Ce n'est pas de l'hypocrisie ; c'est d'abord la tolérance, et puis le savoir-vivre. Se heurter les uns les autres n'arrange rien. Jamais on n'a rien construit dans la bagarre. La bagarre détruit. Donc la mutuelle compréhension est un grand devoir. Il faudrait toujours chercher à comprendre notre prochain. Si nous existons, il faut admettre que, lui aussi, il existe.
Commenter  J’apprécie          2831
Amadou Hampâté Bâ
Telle est la force du mensonge qu'à force d'être répété, un beau jour le menteur lui-même finit par y croire.
Commenter  J’apprécie          2800
Tu le sauras quand tu sauras que tu ne sais pas et que tu attendras de savoir.
Commenter  J’apprécie          2330

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Amadou Hampâté Bâ Voir plus

¤¤

{* *} .._..