AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.85/5 (sur 13 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : L'île aux moines , le 29/07/1921
Mort(e) à : Paris , le 29/07/2012
Biographie :

Chris Marker, né Christian Bouche-Villeneuve, le 29 juillet 1921 à l'Ile aux moins (Morbihan), est un réalisateur et photographe français, également écrivain. Il est l'auteur de nombreux films documentaires, qui sont des essais cinématographiques au style très personnel, dont la Jetée, le Fond de l'air est rouge, Sans soleil... Il a tourné partout sur la planète (Chine, Cuba, Japon...), montrant la réalité du monde dans des films où le commentaire est aussi important que les images.
Il est à l'origine de la création de la collection "petite planète" aux éditions du Seuil, lui même auteur, outre le "coeur net" il a écrit ", "l'homme et sa liberté" "Coréennes" "le dépays"
Son film photo "la jetée" a inspiré le film de Terry Gilliam, "l'armée des 12 singes".
Cinéaste de l'histoire, on disait de lui : "on peut compter sur les films de Chris Marker pour trouver son chemin dans le dédale de l'Histoire", Chris restera à tout jamais une énigme pour ses contemporains.
On lui doit notamment Lettres de Sibérie en 1958, A bientôt j'espère en 1967, et AK en 1985.
Les statues meurent aussi (1953), film d'Alain Resnais, son ami de toujours, censuré jusqu'en 1964, charge insolente contre le colonialisme culturel avec les mots ciselés de Chris Marker.

+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Chris Marker   (11)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

« Personne ne soupçonne l'existence des Murs Blancs. Pourtant cette propriété a marqué l'histoire intellectuelle du XXème siècle. Elle a été aussi le lieu, où enfants, nous passions nos dimanche après-midi : la maison de nos grands-parents… Après la guerre, ce magnifique parc aux arbres centenaires niché dans le vieux Châtenay-Malabry, est choisi par le philosophe Emmanuel Mounier, pour y vivre en communauté avec les collaborateurs de la revue qu'il a fondé : Esprit. Quatre intellectuels, chrétiens de gauche et anciens résistants, comme lui, Henri-Irénée Marrou, Jean Baboulène, Paul Fraisse, Jean-Marie Domenach, le suivent avec leurs familles dans cette aventure. Ils sont bientôt rejoints par Paul Ricoeur. Pendant cinquante ans, les Murs Blancs sont le quartier général de leurs combats, dont la revue Esprit est le porte-voix : la guerre d'Algérie et la décolonisation, la lutte contre le totalitarisme communiste, la construction de l'Europe. Et bien sûr, Mai 68... Une vingtaine d'enfants, dont notre père, y sont élevés en collectivité. Malheureusement, les jalousies et les difficultés nourries par le quotidien de la vie en communauté y deviennent de plus en plus pesantes… Peut-être est-ce une des raisons pour lesquelles cette histoire est tombée dans l'oubli, et que personne n'avait pris la peine de nous la raconter jusqu'alors. Pourtant, beaucoup d'intellectuels, d'artistes et d'hommes politiques y ont fait leurs armes : Jacques Julliard, Jean Lebrun, Ivan Illich, Chris Marker, Jacques Delors et aussi… Emmanuel Macron. C'est grâce à leurs récits et confessions que nous avons pu renouer avec notre histoire : transformer un idéal difficile en récit familial et politique. » L. et H. Domenach

+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (10) Ajouter une citation
Chris Marker
L'humour est la politesse du désespoir.
Commenter  J’apprécie          190
Chris Marker
Toutes les femmes détiennent une petite racine d'indestructibilité, et le travail des hommes a toujours été de faire en sorte qu'elles s'en aperçoivent le plus tard possible.


Commenter  J’apprécie          170
Mourir est tout au plus l'antonyme de naître. L'antonyme de vivre reste à trouver.
Commenter  J’apprécie          90
Lorsque un pays est partagé en deux par une frontière artificielle ( Corée ) et que de chaque côté s’exercent les plus inconciliables des propagandes , il est naïf de se demander d'où vient la guerre : c'est cette frontière qui est elle même la guerre .
Commenter  J’apprécie          70
Chris Marker
La photo, c'est la chasse. C'est l'instinct de chasse sans l'envie de tuer. C'est la chasse des anges… On traque, on vise, on tire et clac ! Au lieu d'un mort, on fait un éternel.
Commenter  J’apprécie          70
Un trou dans le Temps, et peut-être y ferait-on passer des vivres, des médicaments, des sources d’énergie.
Tel était le but des expériences : projeter dans le Temps des émissaires, appeler le passé et l’avenir au secours du présent.
Mais l’esprit humain achoppait. Se réveiller dans un autre temps, c’était naître une seconde fois, adulte. Le choc était trop fort.
Après avoir ainsi projeté dans différentes zones du Temps des corps sans vie ou sans conscience, les inventeurs se concentraient sur des sujets doués d’images mentales très fortes.
Capables d’imaginer ou de rêver un autre temps, ils seraient peut-être capables de s’y réintégrer.
Commenter  J’apprécie          30
Rien ne distingue les souvenirs des autres moments :
ce n’est que plus tard qu’ils se font reconnaître, à leurs cicatrices.
Ce visage qui devait être la seule image du temps de paix à traverser
le temps de guerre, il se demanda longtemps s’il l’avait vraiment vu,
ou s’il avait créé ce moment de douceur pour étayer
le moment de folie qui allait venir.
Commenter  J’apprécie          20
Ceci est l’histoire d’un homme marqué par une image d’enfance.
La scène qui le troubla par sa violence,
et dont il ne devait comprendre que beaucoup plus tard la signification, eut lieu sur la grande jetée d’Orly,
quelques années avant le début de la Troisième guerre mondiale.
Commenter  J’apprécie          00
Ici, le Temps est une rivière qui ne coule que la nuit.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Chris Marker (32)Voir plus

Quiz Voir plus

Quiz sur l´Etranger par Albert Camus

L´Etranger s´ouvre sur cet incipit célèbre : "Aujourd´hui maman est morte...

Et je n´ai pas versé de larmes
Un testament sans héritage
Tant pis
Ou peut-être hier je ne sais pas

9 questions
4758 lecteurs ont répondu
Thème : L'étranger de Albert CamusCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}