AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.74 /5 (sur 105 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1923
Mort(e) à : Rambouillet , le 23 mars 1999
Biographie :

Né en 1923, Claude Manceron a contracté la poliomyélite à l'âge de 11 ans, ce qui l'a contraint à rester allonger pendant des années. Adulte, il devient éducateur spécialisé dans un centre pour paralysés. A la fin des années 1950, il publie son premier livre, un roman consacré aux Cent jours. Entré au Comité national des écrivains, il fréquente Aragon et signe le manifeste des 121 contre la guerre d'Algérie. C'est en 1968, installé dans l'Hérault, qu'il entreprend son grand projet sur les hommes qui ont fait la Révolution. Pendant quatre ans, il s'immerge dans les archives. Le premier volume des Hommes de la liberté paraît en 1972, le cinquième en 1987. Il n'ira pas au bout de son projet ; il s'éteint à Rambouillet en 1999. Il a été chargé de mission auprès de François Mitterrand de 1981 à 1995.
+ Voir plus
Source : http://www.omnibus.tm.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo

La violence dans l'histoire
A propos de leurs livres respectifs "les conquêtes d'ALEXANDRE", "la grande armée", "la révolution qui lève", "le métier de bourreau", Roger PEYREFITTE, Georges BLOND, Claude MANCERON, Jacques DELARUE débattent sur les thèmes de la violence et des violences, qui sévirent du temps de l'armée d'ALEXANDRE LE GRAND, de la grande armée, de La Révolution française, ainsi que de celle...
+ Lire la suite

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Allantvers   16 juillet 2016
Les hommes de la liberté (1) Les vingt ans du roi 1774-1778 de Claude Manceron
Le roi de France engage 33 millions de livres (160 millions de francs 1970) par an pour ses seules dépenses de bouche, d'écuries, de domestiques et de bâtiments. C'est l'équivalent du budget total d'une nation comme la Prusse.

Le roi d'Angleterre, lui, ne dispose que de 23 millions pour sa liste civile, sur laquelle il doit payer non seulement ses propres dépenses, mais aussi ses ministres, ses ambassadeurs, ses juges...
Commenter  J’apprécie          130
Jcequejelis   08 mai 2012
Les Hommes de la liberté (t. 4) : La Révolution qui lève (1785 -1787) de Claude Manceron
La Révolution française commence le 29 décembre 1786 sur les cinq heures du soir, à l'heure où les valets posent les bougies allumées au grand cabinet du Roi devant le conseil des dépêches ; c'est d'abord une révolution monarchique. La petite chiquenaude...

Le procès-verbal (exceptionnel), rédigé après coup en préambule de la convocation des notables, est empreint d'une solennité inhabituelle, comme si Calonne, en dictant, avait tout de même eu conscience d'écrire là une sacrée première page.

" L'an de grâce mil sept cent quatre-vingt-six, du règne de Louis XVI, roi de France et de Navarre, le treizième, le vendredi 29 décembre, à l'issue du conseil des dépêches, Sa Majesté a déclaré que son intention était de convoquer une assemblée composée de personnes de diverses conditions des plus qualifiées de son Etat, pour leur communiquer les vues qu'elle se propose pour le soulagement de son peuple, l'ordre de ses finances, et la réformation de plusieurs abus."



406 - [p. 368]
Commenter  J’apprécie          60
talou61   21 juillet 2017
La Révolution française de Claude Manceron
Sauf une certaine volonté de nous montrer proches de l'élan qui habita les plus résolus d'entre eux, nous avons tenté d'éviter des jugements sommaires. Qui a dit : "Il y a des jugements qui nous jugent" ?
Commenter  J’apprécie          60
Allantvers   16 juillet 2016
Les hommes de la liberté (1) Les vingt ans du roi 1774-1778 de Claude Manceron
Toutes les religions prêtent la main au despotisme; je n'en connais aucune toutefois qui le favorise autant que la chrétienne.

Marat, les chaînes de l'esclavage
Commenter  J’apprécie          60
Jcequejelis   09 mai 2012
Les Hommes de la liberté (t. 4) : La Révolution qui lève (1785 -1787) de Claude Manceron
Plus lucide que tous les pour et les contre, un homme du tiers, le libraire Ruault, est l'un des premiers "non-notables" à connaître la nouvelle, qui mettra du temps à émouvoir "la France profonde". C'est lui qui, dans une lettre à son frère, trouve les mots pour ce lever de rideau :

" Il faut de l'argent, c'est tout dire ; il en faut pour les dépenses connues et inconnues ; il en faut pour l'ordinaire et pour l'extraordinaire ; il en faut pour cinq ou six rois qui règnent en France et qui puisent largement dans le trésor public (...)

La finance est devenue si puissante, si orgueilleuse, si despote qu'il faut croire qu'elle ne peut aller plus haut et qu'elle périra infailliblement avant peu d'années. Quand la finance est honorée, dit Montesquieu, l'Etat est perdu. Une révolution effrayante est très prochaine, nous en sommes tout près, nous touchons à une crise violente. Les choses ne peuvent aller longtemps encore comme elles vont. Cela saute aux yeux. Tout est agio, finance, banque, escompte, emprunt, pari, virement, etc. Toutes les têtes sont tournées vers l’argent, sont folles de ces sortes de spéculations. Patience, nous verrons beau jeu en 1800 ! Vivons cependant et faisons en sorte de n’être pas emportés par la débâcle future. »



407 - [p. 376]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
talou61   10 septembre 2016
Les Hommes de la liberté (5) Le Sang de la Bastille (1787-1789) de Claude Manceron
Le 16, le duc de Dorset, ambassadeur de Grande-Bretagne, écrit à son gouvernement :"Ainsi s'est accomplie la plus grande Révolution dont l'Histoire ait conservé le souvenir(...). De ce moment, nous pouvons regarder la France comme un pays libre, le Roi comme un monarque dont les pouvoirs sont limités, et la noblesse comme réduite au niveau du reste de la nation."
Commenter  J’apprécie          30
Allantvers   16 juillet 2016
Les hommes de la liberté (1) Les vingt ans du roi 1774-1778 de Claude Manceron
La liberté a le sort de toutes les autres choses humaines; elle cède au temps qui détruit tout, à l'ignorance qui confond tout, au vice qui corrompt tout, et à la force qui écrase tout.

Marat, les chaînes de l'esclavage
Commenter  J’apprécie          20
Jcequejelis   18 novembre 2011
Les hommes de la liberté (1) Les vingt ans du roi 1774-1778 de Claude Manceron
Afin de rattacher la coutume capétienne à celle des Carolingiens, il y avait une cérémonie annexe à Aix-la-Chapelle, où un représentant du roi sacré à Reims, se rendait en grande pompe pour transporter – et rapporter – l'épée de Charlemagne, gardée à Saint-Denis.



105 – [p. 207]
Commenter  J’apprécie          10
Jcequejelis   18 novembre 2011
Les hommes de la liberté (1) Les vingt ans du roi 1774-1778 de Claude Manceron
Le procureur général du Châtelet lui ayant interdit de s'habiller en bleu, « couleur du sang royal », Charles-Henri (Samson) avait opté pour le vert, et lancé, ce faisant « la mode à la Samson », qui avait fait fureur au temps de la Pompadour.



107 – [p. 200]
Commenter  J’apprécie          10
Allantvers   16 juillet 2016
Les hommes de la liberté (1) Les vingt ans du roi 1774-1778 de Claude Manceron
Le premier coup que les princes portent à la liberté n'est pas de violer avec audace les lois, mais de les faire oublier. Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir...

Marat, les chaînes de l'esclavage
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Historiettes historiques ...

"Souviens-toi du vase de Soissons !" aurait dit Clovis, à l’un de ses soldats qui n’avait pas voulu rendre un vase précieux. En représailles, Clovis aurait ...

fendu le crâne du soldat avec une hache
fait enfermer le soldat dans un vase à sa taille
condamné le soldat à faire de la poterie

10 questions
51 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , historique , anecdotesCréer un quiz sur cet auteur