AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.64 /5 (sur 335 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Toronto, Ontario , 1976
Biographie :

Craig Davidson est un écrivain canadien anglophone.

Il a fait ses études à l'Université Trent et à l'Université du Nouveau-Brunswick. Il est diplômé de l’Iowa Writers’ Workshop, un programme d’écriture littéraire de l’Université de l’Iowa.

Il a été d'abord publié dans quelques revues littéraires canadiennes et américaines, notamment le National Post, Esquire, GQ, The Walrus et le Washington Post, puis par son éditeur Penguin.

Il s'est fait connaître avec un recueil de nouvelles, "Un goût de rouille et d'os" ("Rust and Bone", 2005), vendu à plus de 50 000 exemplaires et adapté à l'écran, sous le titre "De rouille et d'os", par Jacques Audiard en 2012, avec Marion Cotillard et Matthias Schoenaerts.

Son premier roman, "Juste être un homme" ("The Fighter", 2008), a confirmé le talent et la singularité de ce écrivain. Jusqu’au-boutiste un peu fou, il a expérimenté pendant seize semaines les stéroïdes anabolisant sur lui-même, pour l'écriture de son roman. Il a raconté cette expérience sur le site du magasine "Esquire".

En 2010, il publie "Les bonnes âmes de Sarah Court" ("Sarah Court"), où il brouille les frontières entre comédie et horreur, cruauté et compassion.

Avec "Cataract City" (2013), il a été nominé pour le Prix Scotiabank Giller en 2013 et finaliste du Trillium Book Award.

Il a également publié plusieurs romans d'horreur sous le pseudonyme de Patrick Lestewka, avec lequel il a signé son premier roman, "The Preserve", paru en 2004.

Craig Davidson a aussi écrit de romans d'horreur sous le pseudonyme de Nick Cutter, dont "Troupe 52" ("The Troop", 2014), salué notamment par Stephen King et Bret Easton Ellis et récompensé par le James Herbert Horror Award en 2015, et "Little Heaven" (2017).

Il vit à Toronto avec sa femme et leur enfant.

son site : http://craigdavidson.net/
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Craig Davidson pour la collection "Terres d'Amérique".
Citations et extraits (109) Voir plus Ajouter une citation
marina53   06 février 2020
Les bonnes âmes de Sarah Court de Craig Davidson
Être parent (…), c'est faire des choix en permanence. Et chacun de ces choix se révèle plus difficile que le précédent.
Commenter  J’apprécie          220
marina53   06 février 2020
Les bonnes âmes de Sarah Court de Craig Davidson
Vous, les vivants, êtes tellement pétris de défauts. Le pire d'entre eux est de chercher constamment à être heureux. Le bonheur est meilleur quand il se vit à petites doses et ne dure pas trop longtemps. Exiger davantage confine à la folie.
Commenter  J’apprécie          200
marina53   06 février 2020
Les bonnes âmes de Sarah Court de Craig Davidson
Certaines créatures vivent à la manière des étoiles : une vive et puissante combustion qui réduit en cendres les êtres qu'ils côtoient, mais aussi et surtout eux-mêmes. Leurs vies sont des brasiers au cœur desquels ils trouvent leur bonheur. Ils se consument à petit feu jusqu'à ce qu'il ne reste que le désir des flammes.
Commenter  J’apprécie          190
marina53   07 février 2020
Les bonnes âmes de Sarah Court de Craig Davidson
"Ça fait terriblement mal de ne pouvoir le sauver, ni le protéger, ni le mettre hors de danger ou le préserver de la douleur. À quoi sert un père si ce n'est à cela ?"

Thomas Lynch, "The way we are"
Commenter  J’apprécie          190
traversay   27 septembre 2014
Cataract City de Craig Davidson
Je voulais lui dire que j'avais appris si peu depuis notre enfance. Ça se résumait à ça : il est beaucoup plus difficile d'aimer que de haïr. Plus difficile d'être là pour ceux qu'on aime, de les voir vieillir, tomber malades -et un jour, on vous les retire brusquement, impitoyablement. La haine est d'une simplicité totale. On peut haïr un parfait inconnu à des milliers de kilomètres. Ça ne coûte rien. Ça vous dévore de l'intérieur, mais ça ne demande ni effort ni réflexion.
Commenter  J’apprécie          180
Gwen21   18 novembre 2019
Les bonnes âmes de Sarah Court de Craig Davidson
Il n'y a rien comme le grisonnement des cheveux de son fils pour se sentir fossilisé.
Commenter  J’apprécie          190
marina53   07 février 2020
Les bonnes âmes de Sarah Court de Craig Davidson
La vie à laquelle nous tenons le plus, qu'elle vaille la peine ou non, c'est la nôtre.
Commenter  J’apprécie          180
marina53   08 février 2020
Les bonnes âmes de Sarah Court de Craig Davidson
Même lorsqu'un gamin grandit, il reste toujours quelque chose de cet enfant dans son visage.
Commenter  J’apprécie          170
Gwen21   24 novembre 2019
Les bonnes âmes de Sarah Court de Craig Davidson
Le bar est entouré d'une clôture en fer forgé. Des filles trop jeunes pour y entrer selon la loi sont assises en terrasse devant un pichet rempli d'un cocktail vert fluorescent qui ressemble à du liquide de refroidissement. A l'intérieur, le silence règne au point qu'on entend le glouglou des tristesses qui se noient. On dirait que les visages de cette assemblée de poivrots ont été façonnées à partir d'un étain de catégorie bidonville. Tavelé, jauni, privé de cette dignité dont jouit la chair dépouillant les hommes de leur substance. Mais qu'on me troue le cul si je n'y suis pas à ma place.
Commenter  J’apprécie          150
Ziliz   23 septembre 2014
Cataract City de Craig Davidson
Le vendredi soir, on regardait le Baby Blue Movie sur Citytv, en général des films en langue étrangère, avec des mecs qui roulaient les "r", et des femmes qui fumaient de petites cigarettes noires. Le bon côté de la chose, c'est qu'elles fumaient souvent toutes nues. Ou, si elles ne fumaient pas, elles promenaient leur gros cul, rond comme une poire, dans un genre de château médiéval. (p. 35-36)
Commenter  J’apprécie          150
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Mon oncle d'Amérique

C'est paradoxal, mon oncle est un chasseur solitaire ...

Francis Scott Fitzgerald
Carson Mc Cullers

13 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature américaine , roman , culture littéraire , écrivain , MandragoresCréer un quiz sur cet auteur
.. ..