AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.46/5 (sur 578 notes)

Nationalité : Irlande
Né(e) à : Belfast , le 26/01/1949
Biographie :

Denis Martin MacEoin est un écrivain, journaliste, critique littéraire et universitaire, spécialiste du monde arabe et de l’Islam.

En 1967, il déménage à Dublin, où il obtient son master en littérature anglaise au Trinity College, en 1971. Il se dirige ensuite vers des études islamiques, les langues arabe et persan à l'Université d’Édimbourg et obtient son master en 1975.

Après avoir vécu en Iran où il étudie à l'Université de Chiraz, il intègre le King's College de la prestigieuse Université de Cambridge, en 1975. Il est titulaire d'un doctorat en histoire de l'Islam en 1979. Ses spécialités universitaires sont notamment le Chiisme, le Shaykhisme, le Babisme et le Bahaisme, sur lesquels ses publications sont nombreuses.

Il a enseigné à l'université à Fès au Maroc (1979-1980) et à l'Université de Newcastle upon Tyne (1981-1986). En 1986, il est nommé membre honoraire au centre d'études islamiques et du Moyen-Orient à l'Université de Durham.
Il a été membre de Royal Literary Fund à l'Université de Newcastle de 2005 à 2008

Auteur de plusieurs essais sur le Moyen-Orient, il a publié également de nombreux romans.

En 1984, il écrit, sous le pseudonyme de Daniel Easterman, son premier thriller, "The Last Assassin".

Depuis 1991, il publie des romans fantastiques (histoires de fantôme) sous le pseudonyme de Jonathan Aycliffe.

Il se consacre désormais à la littérature avec un succès qui se confirme de roman en roman et lui vaut d'être reconnu comme un maître du thriller international.

Il est marié avec Beth MacEoin, homéopathe et auteur de plusieurs livres de médecine douce, depuis 1975.
+ Voir plus
Source : www.pocket.fr et Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Daniel Easterman   (13)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (140) Voir plus Ajouter une citation
L'obscurité paraissait incommensurable, comme si Dieu, dans un moment de colère, avait dépouillé sa création de tout point de repère et de toute signification.
Commenter  J’apprécie          130
Il savait que chacune de ses phrases, chacun de ses mots serait pesé et analysé, d'abord par les hommes d'Etat et les journalistes, ensuite par les théologiens, et qu'on finirait par y découvrir un sens qu'il n'avait jamais voulu leur donner.
Commenter  J’apprécie          100
Je suis français, et même les Français ne sont que des êtres humains dans quatre-vingt-dix pour cent des cas.
Commenter  J’apprécie          90
Au moment où Declan entra, Dutheillet dictait une lettre à une ravissante secrétaire qui avait un faux air d'Isabelle Adjani. Declan s'était toujours demandé d'où certaines Françaises tenaient cette beauté qui reléguait les prétendues top-models au statut de souillons.
Commenter  J’apprécie          80
Larry loomis n'arrivait pas à trouver une position confortable. Sa femme racontait partout qu'il était un martyr des hemorroides. Il la suppliait d'arrêter, mais elle continuait, comme si l'idée d'avoir épousé un martyr, quel qu'il soit, réparait la gêne qu'elle pouvait lui causer.
Commenter  J’apprécie          70
Une épidémie de peste peut être dévastatrice. Et s’il s’agit d’un virus mutant, rien ne pourra l’enrayer
Commenter  J’apprécie          80
Les Françaisl'agacaient avec leur phobie des étrangers. Il se rappela ce que son père, qui n'avait jamais renié son engagement au sein du Sinn Fein, lui avait déclaré bien des années plus tôt. " C'est comme ça, Declan : les Anglais ont conquis un empire, et persuadé tous ceux qui y vivaient que la chose la plus géniale qui pouvait leur arriver, c'était d'être gouverné par des Anglais. Les Français , eux aussi, avaient leur propre empire, et ils ont persuadés tous ceux qui y vivaient que la chose la plus géniale qui pouvait leur arriver, c'était de devenir français."
Commenter  J’apprécie          60
Il y aura toujours du chagrin, pour Hamid ou pour quelqu’un d’autre. Qu’ils t’aiment ou non, tu ressentiras toujours une sorte de souffrance. Ce qui compte c’est de tenir ces chagrins bien séparés les uns des autres, de ne pas les laisser former une masse compacte, si lourde que tu ne pourrais plus la porter.
Commenter  J’apprécie          60
Toutes les religions sont bonnes et bienveillantes par nature, elles s'accordent toutes sur les principes moraux.
Commenter  J’apprécie          71
Il faisait un froid glacial, et sur les montagnes un brouillard épais enveloppait toute chose, créant l'illusion d'un monde sans hauts sommes ni grandes profondeurs. De tous côtés, sombre repaire de fantômes, la forêt grimpait à l'assaut du brouillard.
Commenter  J’apprécie          61

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Daniel Easterman (710)Voir plus

¤¤

{* *} .._..