AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.69 /5 (sur 642 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Ashford , le 25/08/1938
Biographie :

Frederick Forsyth est un journaliste et romancier britannique.

À l'âge de 19 ans, il s'engage dans la Royal Air Force, où il sert jusqu'en 1958. À partir de 1961, il devient correspondant de l'agence Reuters dans plusieurs pays, dont la France. En 1965, il est correspondant diplomatique à la BBC. De juillet à septembre 1967, il couvre la Guerre du Biafra. C'est pendant cette période, où il est accusé de partialité envers le Biafra, qu'il quitte la BBC. En 1969, il publie l'ouvrage "The Biafra Story".

Il se lance ensuite dans l'écriture en utilisant les techniques du journalisme d'investigation. Son premier roman, "Chacal" ("The Day of the Jackal", 1971) est un best-seller et sera adapté au cinéma par Fred Zinnemann en 1973. Il est lauréat du Prix Edgar-Allan-Poe du meilleur roman en 1972.

Son recueil "Sans bavures" ("No Comebacks", 1983) obtient le Grand prix de littérature policière en 1983.

Pour la rédaction de ses romans, il enquête de façon approfondie et se rend dans les pays où se joue l'intrigue afin de donner à ses histoires le maximum de réalisme. Ses écrits, qui s'appuient sur des faits réels, sont remarquablement bien documentés et mêlent habilement la réalité et la fiction en citant ou décrivant souvent des événements ou des personnages réels.

Pour son dernier roman, "The Kill List" (2013), alors qu'il enquête à Mogadiscio en Somalie, un pays à très haut risque, il se fait accompagner, pour la première fois de sa carrière, d'un garde du corps, un ancien des Forces Spéciales britanniques et de quatre soldats somaliens armés

En 2015, il publie ses mémoires, "L'Outsider" ("The Outsider : My Life in Intrigue").

Passionné par la diplomatie et les services secrets, il a écrit de nombreux romans qui ont été traduits dans 36 langues.

Père de deux fils, il vit avec sa famille en Irlande du Sud. Il intervient ponctuellement dans les médias sur des questions politiques ou de société. Fervent supporteur de la monarchie, Forsyth est classé parmi les conservateurs eurosceptiques.

site officiel : https://www.penguin.co.uk/authors/frederick-forsyth/1000661/
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
COBRA : Le spécialiste britannique du roman d'espionnage, Frederick Forsyth, décrit avec brio dans Cobra l'ultime guerre que le président des États-Unis a décidé de lancer contre les trafiquants de cocaïne.
Citations et extraits (63) Voir plus Ajouter une citation
Sharon   30 juillet 2015
Kill list de Frederick Forsyth
Il y a un vieux dicton chez les parachutistes : ne te dispute jamais avec ton plieur.
Commenter  J’apprécie          170
gean25   31 octobre 2015
L'Afghan de Frederick Forsyth
Si le jeune garde du corps taliban avait su qu'il mourrait en donnant ce coup de téléphone, il se serait abstenu. Mais il l'ignorait, et il en mourut.
Commenter  J’apprécie          80
rkhettaoui   01 août 2016
Chacal de Frederick Forsyth
Le Chacal était parfaitement conscient du fait que le général de Gaulle, en 1963, était l’un des hommes publics les mieux gardés de tout le monde occidental. Le supprimer — comme ce fut prouvé par la suite — serait considérablement plus difficile que de tuer le président des États-Unis. Ce qu’ignorait le Chacal, c’était que les experts français de la sécurité, autorisés par les Américains à étudier les précautions prises pour protéger la vie du président Kennedy, étaient rentrés en affichant un certain dédain pour les méthodes des services secrets américains, dédain qui se trouva justifié lorsque, en novembre 1963, John Kennedy fut assassiné à Dallas par un amateur à demi fou, alors que Charles de Gaulle a pu paisiblement prendre sa retraite, malgré l’attention personnelle que lui prêta la même année l’assassin politique le plus dangereux du monde.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaoui   01 août 2016
Chacal de Frederick Forsyth
Les radios étaient considérées comme un moyen de réconfort inoffensif pour la troupe, et nombre d’officiers et de sous-officiers avaient approuvé cette initiative. La musique pop qui arrivait de France par la voie des airs apportait une agréable distraction aux hommes accablés par la chaleur, les mouches et l’ennui.

La voix de De Gaulle, quant à elle, n’était pas aussi inoffensive. Quand la loyauté de l’armée fut finalement mise à l’épreuve, des dizaines de milliers d’appelés disséminés dans toute l’Algérie ouvrirent leurs radios pour écouter les nouvelles.
Commenter  J’apprécie          50
dupuisjluc   01 décembre 2012
Le vétéran de Frederick Forsyth
Celui qui est né de la femme ne fait que passer sur cette terre. (p.472)
Commenter  J’apprécie          70
fannyvincent   07 mai 2014
Le Dossier Odessa de Frederick Forsyth
Il semble que chacun se souvienne de façon très précise de ce qu'il était en train de faire le 22 novembre 1963 à l'instant précis où fut annnoncée la mort du président Kennedy.
Commenter  J’apprécie          60
Sharon   30 juillet 2015
Kill list de Frederick Forsyth
Les gens se comportent différemment face au chagrin. Certains ne voient que les hurlements hystériques pour prouver leur sincérité. D'autres versent des larmes silencieuses qui témoignent publiquement de leur impuissance. Mais il y a, aussi, ceux qui disparaissent pour souffrir à l'abri des regards comme les animaux blessés.

Ceux-là souffrent dans leur solitude, à moins d'avoir un parent ou un proche avec lesquels partager leurs larmes.
Commenter  J’apprécie          50
umezzu   22 mai 2017
Kill list de Frederick Forsyth
Les mouvements d’argent laissent des traces de papier. Mais pas le hundi man. Au Moyen-Orient, le système date de plusieurs siècles. Il est né à des époques où transporter de la richesse dans des contrées infectées de brigands sans se faire escorter par une petite armée était trop risqué. Donc, le hundi man prend l’argent dans la région ou le pays A et autorise son cousin à débourser la même somme pour la verser au bénéficiaire, moyennant une petite commission, dans la région ou le pays B. Pas d’argent franchissant les frontières, un simple message téléphonique ou un-mail codés et le tour est joué.
Commenter  J’apprécie          40
ladesiderienne   08 mai 2017
Le fantôme de Manhattan de Frederick Forsyth
Pierre s'est avancé lentement dans la direction de l'homme au masque. Levant le bras, il a fait glissé le chapeau à larges bords. J'ai cru entendre un gémissement. Car ce crâne était chauve, mis à part quelques touffes de cheveux éparses, et cette peau parsemée de cicatrices livides, et striée comme de la cire fondu. Sans un mot, le petit a ôté le masque.

Ma foi, j'ai déjà contemplé des cadavres étendus à la morgue de Bellevue qui, pour certains, avaient passé de nombreuses journées dans l'Hudson ; j'ai vu des hommes se faire massacrer dans les plaines d'Europe. Mais je n'ai jamais été confronté à des traits tels que ceux qui se présentaient dernière ce déguisement. D'un côté, il y avait d'un morceau de mâchoire, et les larmes qui jaillissaient de ces yeux et qui dévalaient ces joues ravagées semblaient la seule touche d'humanité dans ce visage ravagé. Je comprenais enfin pourquoi il était ainsi accoutré, pourquoi il se cachait du genre humain et évitait de nous fréquenter.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   02 août 2016
L'Alternative du diable de Frederick Forsyth
Bien qu’en théorie la République russe ne soit que l’une des quinze républiques constituant l’Union soviétique, dans les faits, la Russie des tsars – ancienne ou moderne – gouverne d’une main de fer les quatorze républiques non russes.

Pour exercer son pouvoir, la Russie utilise trois armes dont elle ne saurait se passer : l’Armée Rouge, dont dépendent depuis toujours la marine et l’armée de l’air ; le Comité de sécurité de l’État, ou K.G.B., qui comprend 100 000 agents civils, 300 000 hommes sous l’uniforme et 600 000 mouchards ; et la Section des organisations du Parti, dépendant du Secrétariat général du Comité central, qui contrôle les cadres du Parti dans tous les lieux où l’on travaille, où l’on pense, où l’on réside, où l’on étudie et où l’on s’amuse, depuis l’océan Arctique jusqu’aux montagnes de Perse, et depuis les marches de Brunswick jusqu’aux rivages de la mer du Japon. Et ce n’est là que la fraction interne de l’empire.
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Frederick Forsyth (654)Voir plus


Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur