AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.02 /5 (sur 22 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Danièle Linhart est directrice de recherche au CNRS-Centre de recherche en sociologie et politique de Paris (Paris X). Spécialiste de la modernisation du travail et de l'emploi, elle vient de publier « Travailler sans les autres ? » (éd. Seuil).

Source : www.miroirsocial.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Les protestations contre le projet de réforme des retraites révèlent nos crispations autour de la question du travail et de la crise de son sens. A-t-on renoncé à faire du travail le lieu de l'accomplissement de soi ? Pour en parler Hervé Gardette reçoit Danièle Linhart (sociologue Directrice de recherches au CNRS) et Vincent Message (écrivain). L'Invité des Matins de Hervé Gardette - émission du 28 août 2019 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/saison-26-08-2019-29-06-2020 Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤17Abonnez-vous6¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1 Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Presence   08 mai 2019
La petite bédéthèque des savoirs, tome 28 : Le Burn out de Danièle Linhart
Il s'agit pour le management de jouer sur les dimensions les plus affectives, les plus émotionnelles des salariés, sur leur narcissisme pour qu'ils acceptent de se dépasser au travail, tout en se conformant strictement à ce qu'on attend d'eux.
Commenter  J’apprécie          70
Presence   09 mai 2019
La petite bédéthèque des savoirs, tome 28 : Le Burn out de Danièle Linhart
Chacun doit désormais veiller en permanence à faire l'usage de lui-même le plus efficace, le plus rentable quelles que soient les situations de travail de plus en plus incertaines et fluctuantes, en s'infligeant la philosophie d'économie systématique des temps et des coûts. Chacun doit se transformer en petit bureau des temps et des méthodes pour s'administrer à lui-même cette logique. En quelque sorte, l'organisation taylorienne du travail est maintenant sous-traitée à chacun… et ça porte un nom : c'est le Lean Management.
Commenter  J’apprécie          50
Presence   10 mai 2019
La petite bédéthèque des savoirs, tome 28 : Le Burn out de Danièle Linhart
Un des problèmes qui pèsent sur les syndicats est qu'ils n'ont pas une grande expérience en matière d'organisation du travail.
Commenter  J’apprécie          62
Presence   10 mai 2019
La petite bédéthèque des savoirs, tome 28 : Le Burn out de Danièle Linhart
Le burn-out est un épuisement lié aux énormes efforts qu'il faut produire en permanence pour parvenir à faire son travail, reconquérir la maîtrise technique tout en sachant que ça ne s'arrêtera jamais et qu'il faudra toujours recommencer. Très important aussi le conflit éthique que peut ressentir le salarié quand il est obligé de travailler selon des critères de qualité et d'efficacité imposés par la direction et qui peuvent être à l'opposé de ceux qui relèvent du métier et des valeurs professionnelles.
Commenter  J’apprécie          40
Presence   10 mai 2019
La petite bédéthèque des savoirs, tome 28 : Le Burn out de Danièle Linhart
Cette attaque en règle des savoirs et de l'expérience passe par la pratique du changement perpétuel : le management restructure sans cesse les départements et es services, externalise et réinternalise sans arrêt les activités, recompose à l'infini les métiers, change avec frénésie les logiciels, impose une mobilité systématique à la hiérarchie procède à des déménagements répétés, si bien que les savoirs et l'expérience des salariés sont rendus obsolète.
Commenter  J’apprécie          40
jcamille   20 mai 2015
La comédie humaine du travail : De la déshumanisation taylorienne à la sur-humanisation managériale de Danièle Linhart
Écoute dans un silence émerveillé, il parle des difficultés des sous-marinier qui partent en campagne de plusieurs mois à bord des sous-marins....

"Eh bien, ce qui travaille le plus mes gars quand ils sont en campagne, , c'est le problème de la fidélité de leur épouse ! Ben oui, ça a l'air trivial, mais ça peut empoisonner l'esprit et le gars, il pourra plus faire son boulot. Donc, que faire ? L'amiral poursuit, une fois ce cas d'école posé: Quel est le moment le plus périlleux pour la fidélité de l'épouse ? La salle retient son souffle. Eh bien, quand un appareil ménager tombe en panne, c'est là la moment dangereux, car un électricien, un réparateur ou un plombier s'introduit dans le domicile conjugal et qui sait ce qui peut arriver ? Donc pour éviter que la machine à laver fasse chier mes gars, je suis allé chercher des mécaniciens, plombiers, etc.: pour faire un partenariat avec la Marine nationale. !il faut appeler un numéro et on obtient une aide à domicile pour travaux. C'est le programme "Bien-être à la carte. Il faut savoir créer les conditions du bonheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
de   08 octobre 2011
Pourquoi travaillons-nous ? de Danièle Linhart
Il ne s’agit pas seulement de dire que l’entreprise mord sur la vie privée en exigeant disponibilité, flexibilité, mobilité, actualisation permanentes des compétences, en s’emparant des esprits par les responsabilités imposées et souvent difficiles à assumer. Il s’agit ici de mettre en évidence que l’entreprise fait écran à la société et à ses exigences, en cherchant à proposer à ses salariés les clefs personnelles, narcissiques d’une réalisation en osmose avec ses propres exigences de rationalité, de philosophie et de culture. C’est ainsi que doit être perçue cette porosité entre vie privée et vie professionnelle
Commenter  J’apprécie          30
Presence   09 mai 2019
La petite bédéthèque des savoirs, tome 28 : Le Burn out de Danièle Linhart
Il ne faut pas sous-estimer le poids de l'idéologie. Le management a besoin de justifier, de légitimer le modèle qu'il met en place, et donc il raconte des histoires en permanence. C'est ce qu'on appelle le storytelling.
Commenter  J’apprécie          40
pipige   22 août 2017
La comédie humaine du travail : De la déshumanisation taylorienne à la sur-humanisation managériale de Danièle Linhart
ils veulent en effet des militants inconditionnels, des salariés qui acceptent de confondre leurs valeurs avec les intérêts de leur entreprise, des salariés qui renoncent à marquer leur travail de leur propre empreinte, qui consentent à être le relais fiables de la rationalité économique choisie par leur direction, qu'elle qu'elle soit. Les managers veulent des salariés sans mémoire, et toujours prêts à adhérer. Ils ne se rendent pas compte qu'ils risquent d détruire précisément ce qui permet aux salariés de s'adapter au travail, si fluctuant et éphémère soit-il, c'est à dire l'expérience, les connaissances, les savoirs élaborés et mis en œuvre souvent de façon transgressive par rapport à la norme, la prescription, la consigne, la procédure, le règlement.Tout travail nécessite une adaptation en fonction de la réalité concrète de l'activité, et donc une certaine liberté d'esprit pour inventer de connaissances ad hoc.Tout travail nécessité une distance critique, un quant à soi. Les sociologues , les psychologues du travail, comme les ergonomes, n'ont cessé de mettre en évidence cette distance entre le travail prescrit, ce que le salariés sont expressément censés faire et le travail réel, ce qu'ils font en réalité, pour que le travail se déroule selon la qualité et les délais prévus. - P25
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Presence   08 mai 2019
La petite bédéthèque des savoirs, tome 28 : Le Burn out de Danièle Linhart
Individualiser la gestion des salariés pour créer de la concurrence là où il y avait de la solidarité et de l'entraide, de la méfiance là où il y avait de la complicité.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Rum, Sodomy and the lash

À qui doit-on la grande enquête vaticane parue sous le titre « Sodoma » ?

Theodore Mac Carrick
Carlo Maria Vigano
Frédéric Martel

9 questions
6 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , Moeurs et coutumesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..