AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.44 /5 (sur 157 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Lawrenny, Pays de Galles , le 31/10/1920
Mort(e) à : Grand Cayman, Îles Caïmans , le 14/02/2010
Biographie :

Dick Francis, de son vrai nom Richard Stanley Francis, est un auteur gallois de roman policier et de thriller dans les milieux hippiques.

Fils de jockey, il est pilote de chasse et de bombardiers durant la Seconde Guerre mondiale. Jockey de steeple-chase à partir de 1948, il a l'insigne honneur de porter pendant quatre ans les couleurs de la reine Mère. Il remporte un grand nombre de courses (plus de 350) jusqu'en 1957, date à laquelle il abandonne le métier à la suite d'une chute sévère. En 1957 il publie son premier livre, une autobiographie (The Sport of Queens) qui l'amène à devenir chroniqueur hippique pour le London Sunday Express, poste qu'il occupe pendant 16 ans.

En 1962, il fait paraître son premier roman policier qui rencontre un large public. D'autres suivront, à raison d'un par an durant les 38 années suivantes, sauf en 1998 où il publie un recueil de nouvelles. Tous ses livres ont un rapport plus ou moins étroit avec le monde des courses, même si leurs héros sont des personnages très variés, de l'artiste au détective privé, du marchand de vin au pilote d'avion. Il remporte avec cette série trois Edgar du meilleur roman et est le seul auteur à avoir réussi cette performance.

Il est fait Officier de l'Ordre de l'Empire britannique en 1984.

En 1999, une biographie non autorisée laissait entendre que ses romans ont en réalité été écrits par Mary, son épouse1.

Il est un fait que Dick Francis n'a plus rien publié depuis le décès de Mary, en 2000, mais pour faire taire cette rumeur il annonce et fait paraître en 2006 un nouveau livre intitulé Under Orders, une enquête de Sid Halley, ancien joker devenu détective privé et héros de trois précédents romans. Ce personnage a donné lieu à une série télévisée britannique en six épisodes, The Racing Game (1978).

Les quatre derniers titres publiés par Dick Francis ont été écrits en collaboration avec son fils (et gérant) Felix Francis.
+ Voir plus
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dick_Francis_(%C3%A9crivain)
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
nameless   21 août 2015
Chasse aux rats de Dick Francis
Tout le monde connaît cette sensation horrible, qui vous donne la chair de poule et vous fait battre le coeur, quand soudain, le normal fait place à l'anormal. Et la cabine exiguë d'un petit zinc, en train de livrer bataille à l'orage à quatre mille pieds d'altitude, n'est certainement pas l'endroit idéal pour la ressentir.



Page 33 - 10/18 - Grands détectives
Commenter  J’apprécie          180
nameless   22 août 2015
Chasse aux rats de Dick Francis
C'était bizarre de perdre quelque chose qu'on ignorait avoir, avant même de se mettre à le désirer plus que toute autre chose au monde.



Page 157 - 10/18 Grands détectives
Commenter  J’apprécie          140
XS   10 décembre 2016
Ecran de fumée de Dick Francis
Quoi qu'on apprenne, quoi qu'on voie, si intime que cela soit, on finit par s'en servir quand on est un acteur.
Commenter  J’apprécie          72
XS   03 janvier 2017
Le Banquier de Dick Francis
Alec, qui avait mon âge, souffrait sur le plan professionnel d'un penchant incontrôlable pour la frivolité. Cela mettait indiscutablement de l'ambiance dans le bureau mais, de même que les fous du roi ont rarement eu accès au trône, sa carrière suivait déjà un chemin latéral et capricieux.
Commenter  J’apprécie          60
XS   14 janvier 2017
Le Banquier de Dick Francis
Un peu perdue, comme on l'est à cet âge, pas très jolie, mais avec un avenir tout neuf devant elle, comme une plage de sable sans traces de pas.
Commenter  J’apprécie          50
genou   20 juillet 2013
Ecran de fumée de Dick Francis
Ce sont des gens charmants, ces producteurs, avec des prunelles en forme de dollars et une caisse enregistreuse à la place du cœur.
Commenter  J’apprécie          51
pit31   25 mai 2019
Appellation contrôlée de Dick Francis
Rendons-lui cette justice, l'agent ne perdit pas de temps une fois qu'il eut compris que le tissu de la veste de Gérard n'était pas moucheté de rouge à l'origine.

Nous nous retrouvâmes bientôt au service des urgences de l'hôpital local. Gérard fut emmené sur-le-champ et distrait à ma vue, tandis qu'on me faisait asseoir à une petite table où je posai mon bras nu. Une infirmière d'un certain âge commença à en extirper les plombs avec une fine pince de métal.

- On dirait que vous avez l'habitude, lui dis-je.

- Je m'entraîne cheque année pendant la période de la chasse me répondit-elle.

Elle s'appliqua jusqu'à ce que onze petits plombs noirs, semblables à de minuscules grains de poivre, flottent dans l'eau rougie de la bassine. Ils étaient de taille suffisante pour tuer chacun un faisan.
Commenter  J’apprécie          30
caryatide   24 septembre 2016
Danger de Dick Francis
J'ai des ancêtres écossais, le genre austère, pas des joyeux lurons.C'est toujours eux qui viennent me gâcher le plaisir quand mon quart de sang espagnol me donne envie de danser le flamenco.
Commenter  J’apprécie          40
caryatide   26 septembre 2016
Danger de Dick Francis
John Nerrity tenait à la main un verre de gin tonic avec des glaçons et une rondelle de citron, preuve de son sang froid. Je n'arrivais pas à m'imaginer Paolo Cenci se préparant de la glace et des citrons quelques heures après la première demande de rançon ; il n'était même pas capable de se servir un wisky sans en renverser la moitié.
Commenter  J’apprécie          30
pit31   24 mai 2019
Appellation contrôlée de Dick Francis
Il me proposa d'accompagner le bordeaux de rosbif froid saignant. J'acceptai volontiers en pensant au vide de ma maison. Mon hôte ouvrit plus tard une bouteille de clos Saint-Jacques 1982, cru auquel j'avais moi-même goûté quand je le luis avais vendu un an auparavant. Et de fil en aiguille, il n'était pas loin de minuit quand je pris congé. L'alcool se dissipant dans le sang au rythme d'un verre de vin à l'heure, je décidai qu'ayant bu six verres en cinq heures, je pouvais légitimement passe pour sobre.

Était-ce le vin ou le fait de m'être retourné pendant des heures sans pouvoir trouver le sommeil le soir précédent, toujours est-il que, cette nuit-là, je dormis profondément et longtemps et que, le lendemain matin, je me levai plus dispos que d'habitude pour attaquer une nouvelle journée.

Ma mère m'avait conseillé de vendre la maison et d'aller m'installer ailleurs, mais je n'avais pu m'y résoudre. Tous les souvenirs de ma femme hantaient le vieux cottage donnant sur la Tamise que nous avions aménagé ensemble, et le quitter m'aurait semblé la pire des infidélités. Aussi y demeurais-je et continuais-je à payer les traites et, chaque soir, à pleurer l'absence d'Emma sans trouver le repos.

Les livraisons du matin étaient très dispersées et m'obligeaient à pas mais de détours, mais le fait de livrer gratuitement à domicile m'assurait un chiffre d'affaires supplémentaire tel que je n'y voyais pas d'inconvénient.

Ce n'est qu'à dix heures et quart, en livrant ma dernière cliente dans les faubourg de Reading, que j'appris le vol commis au Silver Moondance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
16 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur