AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.88 /5 (sur 26 notes)

Né(e) : 1874
Mort(e) : 1945
Biographie :

Edith Ayrton Zangwill est née au Japon en 1874, où travaillaient ses deux parents. Elle est la fille de William Edward Ayrton, ingénieur électrique, et de sa femme, Matilda Chaplin, pionnière en médecine, décédée quand Edith avait 8 ans. Deux après sa disparition, son père se remarie avec la scientifique Hertha Marks Ayrton.
Edith Ayrton est élève de l’université de Bedford (1890-1892), membre de la Women’s Social and Political Union (WSPU), et encourage notamment la création de la Jewish League for Woman Suffrage. Son engagement pour le droit de vote est tel, qu’on la considère comme l’une des leaders du mouvement United Suffragists.
En 1903, elle épouse l’écrivain Israel Zangwill, qui s’est souvent exprimé publiquement en faveur du droit de vote féminin. Il encourage par ailleurs Edith à écrire, et cette dernière publie son premier livre pour enfant en 1904, avant de composer six romans. Forte tête, paru en 1924 chez Allen & Unwin et jusqu’alors inédit en France, est son cinquième titre.
Les Zangwill ont eu trois enfants et ont notamment vécu à Londres et dans le Sussex.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
MLClerc   29 mars 2020
Forte tête de Edith Ayrton Zangwill
La guerre... Ursula l'imaginait comme un gigantesque Moloch qui engloutissait progressivement chaque être humain de par le monde. Il absorbait leur intelligence et leur énergie quand il ne se nourrissait pas réellement de leur corps. Et tout cela pour quoi?
Commenter  J’apprécie          50
mjaubrycoin   20 mars 2020
Forte tête de Edith Ayrton Zangwill
Laisser les hommes s'imaginer en seigneurs de la création faisait partie de sa politique. Elle se plaignait en souriant de la tyrannie domestique de son mari , et le colonel adorait se vanter d'être le maître de son foyer. Pourtant en leur treize ans de vie maritale, chaque fois que leurs désirs s'opposaient, l'invariable conclusion n'était guère allée dans le sens ni de l'une, ni de l'autre de ces deux affirmations.
Commenter  J’apprécie          40
Allily   05 avril 2020
Forte tête de Edith Ayrton Zangwill
Fin septembre, Ursula entendit parler d’alimentation forcée pour la première fois. Elle fut très choquée. Mais son beau-père avait sans doute raison ; c’était un simple prétexte, un moyen de permettre aux suffragettes de mettre fin à leur grève de la faim sans perdre leur dignité.



Puis, un jour, de retour en ville, elle tomba sur une affiche où l’on voyait une photographie de femmes alimentées de force. « Femmes torturées en prison » en était le titre. Et sous la photo, cette injonction : « Votez contre le gouvernement. » C’était une image très déplaisante et une méthode pour échapper à la prison des plus repoussantes. Le simple fait de la regarder donna la nausée à Ursula. Mais, après tout, elle n’avait aucune preuve que cela se déroule ainsi. L’affiche avait été imprimée par les suffragettes à des fins de propagande : leur propension à l’exagération était tristement célèbre. Malgré tout, elle se sentait mal à l’aise. Il était horrible de penser que Mary Blake ait subi une pratique qui approche même de loin la scène photographiée. Elle devait obtenir des informations solides sur le sujet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MLClerc   29 mars 2020
Forte tête de Edith Ayrton Zangwill
Ce serait évidemment Ursula qui porterait la culotte. Mais Mme Hibbert se garda d'exprimer sa prédiction. Laisser les hommes d'imaginer en seigneurs de la création faisait partie de sa politique. Elle se plaignait en souriant de la tyrannie domestique de son mari, et le colonel adorait se vanter d'être le maître de son foyer. Pourtant, au cours de leurs treize ans de vie maritale, chaque fois que leurs désirs s'opposaient, l'invariable conclusion n'était guère allée dans le sens ni de l'une ni de l'autre de ces deux affirmations.
Commenter  J’apprécie          20
Christlbouquine   25 mars 2020
Forte tête de Edith Ayrton Zangwill
Mon monde se divise en animaux, végétaux et minéraux ; non en hommes et en femmes. La différence entre les sexes m’apparaît microscopique au regard de notre univers complexe et merveilleux. Je ne pense jamais au sujet, sauf de façon soudaine, lorsque je suis assez contente du résultat d’une de mes expériences et que je me heurte à une absurde barrière de sexe – comme si mon travail se résumait à des fanfreluches !
Commenter  J’apprécie          00
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Edith Ayrton Zangwill(1)Voir plus


Quiz Voir plus

Inventions et découvertes

Confronté à une situation l'empêchant de lire et d'écrire, ce très jeune homme a mis au point un astucieux système d'écriture qui se lit du bout des doigts et qui s'écrit avec une tablette et un poinçon.

l'écriture cyrillique
l'écriture morse
l'écriture braille
l'écriture musicale
l'écriture cunéiforme

10 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : Inventeurs , ScientifiquesCréer un quiz sur cet auteur