AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.95 /5 (sur 766 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Indiana
Biographie :

Edward Kelsey Moore est un écrivain et un musicien professionnel.

Il est titulaire d'un Bachelor of Music de l'Université de l'Indiana et d'un Master of Music de l'Université d'État de New York à Stony Brook.

Élevé au bon grain du Midwest, dans l’Indiana avant de s’installer à Chicago, il a pris le temps de s’imposer comme violoncelliste avant de se lancer dans l’écriture.

Il a joué du violoncelle dans plusieurs orchestres philharmoniques et participé à l'enregistrement de nombreux disques.

Collaborateur du New York Times et de l'African American Review, nouvelliste, il a fait une entrée romanesque remarquée avec "Les Suprêmes" ("The Supremes at Earl's All-you-can-eat", 2013), qui a connu un large succès aux États-Unis où il a figuré longtemps dans la liste des meilleures ventes avant d'être traduit dans de nombreuses langues.

En 2017, il a publié "Les Suprêmes chantent le blues" ("The Supremes Sing the Happy Heartache Blues").

son site : http://www.edwardkelseymoore.com/
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Les suprêmes chantent le blues, d'Edward Kelsey Moore
Citations et extraits (115) Voir plus Ajouter une citation
carre   31 décembre 2015
Les Suprêmes de Edward Kelsey Moore
En apercevant son propre reflet dans la baie vitrée, Clarice se dit qu'elle et Richmond devaient ressembler à un couple de paon: le mâle éblouissant et sa femelle fadasse.
Commenter  J’apprécie          310
rabanne   17 mars 2019
Les Suprêmes de Edward Kelsey Moore
J'étais libre de jouir du silence et de la lumière du soleil levant, d'un jaune grisé, qui pénétrait dans la pièce, colorant autour de moi le noir et le blanc. Un vrai voyage du Kansas jusqu'au pays d'Oz sans bouger de ma cuisine.
Commenter  J’apprécie          256
iris29   03 octobre 2018
Les Suprêmes chantent le blues de Edward Kelsey Moore
Le Jésus du tableau, torse nu et musclé, est tellement sexy qu'il est difficile de le quitter des yeux. La messe dominicale à la Calvary Baptist a tendance à durer indéfiniment. Et avant même la fin de la première heure, la majorité des femmes de la congrégation et un certain nombre d'hommes font mentalement une pause dans leur recadrage hebdomadaire pour admirer leur Seigneur et Sauveur baraqué, suspendu au mur. Les charmes du Rédempteur sont si puissants que la plupart des fidèles ne parviennent plus à se souvenir du sujet du sermon lorsque sonne l'heure de la bénédiction.
Commenter  J’apprécie          240
rabanne   23 mars 2019
Les Suprêmes de Edward Kelsey Moore
"(...) Tu parles de quelqu'un qui pète plus haut que son cul. Et sa sœur, n'en parlons pas... Du plus loin que je me souvienne, Beatrice et Glory se sont toujours abritées derrière Jésus pour se comporter comme des connasses "
Commenter  J’apprécie          223
iris29   03 octobre 2018
Les Suprêmes chantent le blues de Edward Kelsey Moore
El ne sut jamais si Leroy avait rencontré Dieu. Mais Dieu avait sans aucun doute trouvé Leroy. Une semaine après avoir quitté le groupe, ce dernier était mort foudroyé par un éclair alors qu'il marchait dans une rue passante de Memphis. Il tenait son portefeuille à la main et se trouvait précisément à mi-chemin entre une librairie chrétienne et un salon de massage lorsque la foudre l'avait frappé. Il était mort en bon croyant ou en pécheur invétéré, cela dépendait de la personne qui racontait l'histoire.
Commenter  J’apprécie          210
Kittiwake   11 juillet 2015
Les Suprêmes de Edward Kelsey Moore
Barbara Jean s'adonnait à l'étude de la Bible en fermant les yeux.posant le livre ouvert sur ses genoux, et laissant tomber au hasard son index sur une page. Elle pratiquait cette technique depuis des années, persuadée qu'un jour elle atterrirait sur le passage qui lui éclairerait quelque peu l'esprit. Mais surtout elle passait ses nuits à apprendre qui avait engendré qui, et à découvrir la variété apparemment infinie et aléatoire des châtiments qui constituaient la spécialité de l'ouvrage .
Commenter  J’apprécie          210
kuroineko   17 août 2018
Les Suprêmes chantent le blues de Edward Kelsey Moore
Le saxophoniste sirotait une bouteille d'eau. El fut stupéfait. De l'eau. Depuis quand les joueurs de blues buvaient-ils de l'eau? Non, ils carburaient au whisky, au café ou au Coca-Cola à la rigueur pour éponger l'alcool consommé la veille. Mais jamais d'eau.
Commenter  J’apprécie          212
rabanne   24 mars 2019
Les Suprêmes de Edward Kelsey Moore
C'était un strip-tease à l'envers que Clarisse avait déjà observé des milliers de fois. Il respectait toujours le même ordre. Chaussette droite. Chaussette gauche. Caleçon. Pantalon. Ceinture. Chaussures. Puis, pour finir, il enfilait maillot de corps et chemise, couvrant son torse et ses bras encore musclés. Richmond avait toute conscience de ses atouts physiques et il n'aimait pas les dissimuler trop vite.
Commenter  J’apprécie          204
iris29   20 octobre 2018
Les Suprêmes chantent le blues de Edward Kelsey Moore
(…) j'ai eu une conversation avec ma bienfaitrice personnelle, Joan Crawford. Dans ses films, il arrive toujours un moment où Joan est rejetée et abandonnée, et elle se rend compte qu'elle va devoir affronter le monde en solo, avec pour seules armes, son courage et ses pommettes extraordinaires.
Commenter  J’apprécie          190
ssstella   22 janvier 2019
Les Suprêmes de Edward Kelsey Moore
- Richmond, je ne veux plus vivre avec toi", déclara-t-elle. Ces mots sortirent facilement, presque naturellement. Pourtant son cœur battait si fort qu'elle entendait à peine sa propre voix.

"Comment ça ? fit-il.

- Je n'en peux plus. Je n'en peux plus de toi, de nous. De moi, surtout. Et je sais que je ne peux plus vivre avec toi."

[...]

Incrédule, Richmond secoua la tête. "Il y a quelque chose qui cloche. Je me fais vraiment du souci pour toi. Tu devrais peut-être faire un bilan de santé. C'est peut-être le symptôme de quelque chose de plus grave.

-Non, ce n'est pas un symptôme, rétorqua Clarice. C'est même plutôt un remède."
Commenter  J’apprécie          180
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Edward Kelsey Moore (1118)Voir plus


Quiz Voir plus

Mon oncle d'Amérique

C'est paradoxal, mon oncle est un chasseur solitaire ...

Francis Scott Fitzgerald
Carson Mc Cullers

13 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature américaine , roman , culture littéraire , écrivain , MandragoresCréer un quiz sur cet auteur
.. ..