AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.18 /5 (sur 114 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Elizabeth City (Caroline du Nord) , le 21/06/1981
Biographie :

Edward Joseph Snowden est un lanceur d'alerte américain.

Informaticien, ancien employé de la Central Intelligence Agency (CIA) et de la National Security Agency (NSA), il a révélé les détails de plusieurs programmes de surveillance de masse américains et britanniques.

À la suite de ses révélations, Edward Snowden est inculpé le 22 juin 2013 par le gouvernement américain sous les chefs d’accusation d’espionnage, vol et utilisation illégale de biens gouvernementaux.

S'exilant à Hong Kong en juin 2013 puis à Moscou, Edward Snowden obtient le 31 juillet 2013 l’asile temporaire en Russie. Le 1er août 2014 il obtient un droit de résidence pour trois ans en Russie.

Le 14 avril 2014, l’édition américaine du Guardian et le Washington Post se voient décerner le prix Pulitzer pour la publication des révélations sur le système de surveillance de la NSA, rendues possibles grâce aux documents fournis par Snowden.

Le 18 janvier 2017, la Russie prolonge son droit d'asile de trois ans (jusqu'en 2020).
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rien ne sera jamais effacé. Le livre-événement du lanceur d'alerte mondialement connu qui a tout risqué pour dénoncer la surveillance globale. "Le recueil de mémoires que publie Edward Snowden est un document humain et politique qui aborde des enjeux parmi les plus cruciaux de ce début de XXIe siècle." L'Humanité


Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
Ichirin-No-Hana   13 octobre 2019
Mémoires vives de Edward Snowden
Ma génération est la dernière pour qui c'est vrai, aux États-Unis et probablement dans le monde entier : nous sommes les derniers dont l'enfance n'a pas été consignée dans le cloud mais conservée dans des formats analogiques comme des journaux intimes écrits à la main, des polaroïds ou des cassettes VHS, bref des objets manufacturés tangibles et imparfaits qui se dégradent avec le temps et risquent d'être irrémédiablement perdus. J'ai fait mes devoirs sur papier, avec crayon et gomme, et non sur tablettes connectées à Internet. Ma croissance était notée par une entaille sur le cadre de la porte de la maison, pas via le smart home...
Commenter  J’apprécie          240
PGilly   24 octobre 2020
Mémoires vives de Edward Snowden
Les personnes travaillant dans les nouvelles technologies ont rarement conscience des implications plus larges et des implications politiques de leurs projets. Et le travail qui les absorbe a tendance à être tellement spécialisé que s'ils en parlaient lors d'un barbecue, ils ne seraient plus invités la fois suivante parce que ça n'intéresse personne.

Quand j'y repense, c'est peut-être la raison pour laquelle on en est là aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          30
talou61   24 février 2020
Mémoires vives de Edward Snowden
Tel est en fin de compte le vice rédhibitoire ou le défaut de conception que l'on introduit délibérément dans tous les systèmes, qu'il s'agisse de politique ou d'informatique : ceux qui définissent les règles n'ont aucune raison d'aller contre leurs intérêts.
Commenter  J’apprécie          102
DavidManii   04 octobre 2020
Mémoires vives de Edward Snowden
De toute façon, la CIA n’a pas grand-chose à apprendre sur internet qu’elle ne sache déjà, car elle dispose de son propre Internet et de son propre Web, même si la plupart des gens ne le savent pas. De même, elle a son propre Facebook, qui permet aux agents de dialoguer, ainsi que son propre Wikipedia, où ces derniers peuvent se renseigner sur les diverses équipes, leurs projets et leurs missions. Enfin, elle possède une version particulière de Google mise au point par le moteur de recherche lui-même, destinée aux agents soucieux d’explorer ce réseau classé secret.
Commenter  J’apprécie          80
cassandra5   15 octobre 2019
Mémoires vives de Edward Snowden
Il n'est tout simplement pas possible de fermer les yeux sur la vie privée. Nos libertés sont solidaires et renoncer à notre vie privée, c'est renoncer à celle de tout le monde. On peut tirer un trait dessus par souci de commodité ou sous prétexte que seuls ceux qui ont quelque chose à se reprocher veulent la protéger leur vie privée. Mais clamer qu'on a pas besoin de vie privée car on a rien à cacher revient à dire que personne ne devrait avoir le droit de cacher quoi que ce soit...

Finalement, prétendre que vous n'accordez aucune importance au concept de vie privée parce que vous n'avez rien à cacher n'est pas très différent que d'affirmer que vous n'avez que faire de la liberté d'expression parce que vous n'avez rien à dire, ou que la liberté de culte vous indiffère puisque vous ne croyez pas en Dieu, ou encore que vous vous moquez éperdument de la liberté de réunion parce que vous êtes agoraphobe, paresseux et anti sociable. Si cette liberté ne représente peut-être pas grand-chose pour vous aujourd'hui, cela ne veut pas dire qu'elle ne représentera toujours rien demain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LeslivresdeSW   15 octobre 2019
Mémoires vives de Edward Snowden
J'étais persuadé de bosser du côté du bien, et ça faisait de moi quelqu'un de bien.

J'étais néanmoins perturbé par certaines de mes lectures. Elles me rappelaient ce qui constitue peut-être le principe fondamental du progrès technologique : si quelque chose peut être fait, il le sera sans doute, et peut-être même l'a-t-il déjà été. Il était tout bonnement impossible pour les Américains d'en savoir autant sur les agissements des Chinois sans en avoir fait eux-mêmes l'expérience, et tandis que je me penchais sur toutes ces informations chinoises, j'avais la vague sensation de regarder dans un miroir et d'y voir le reflet de l'Amérique.
Commenter  J’apprécie          70
DavidManii   08 octobre 2020
Mémoires vives de Edward Snowden
Nous n’avions plus que cinq ans à attendre dans les chambres à coucher des « assistants virtuels » tels qu’Amazon Echo et Google Home, fièrement installés sur les tables de nuit prêts à enregistrer et à transmettre toutes les activités pratiquées à portée, consignant les habitudes et les préférences (sans parler des fétiches et des obsessions) avant qu’elles ne soient converties en algorithmiques publicitaires et transformées en cash.
Commenter  J’apprécie          70
talou61   24 février 2020
Mémoires vives de Edward Snowden
Le Web est devenu mon aire de jeux, ma cabane dans les arbres, ma forteresse, ma salle de classe débarrassée des murs.
Commenter  J’apprécie          80
DavidManii   05 octobre 2020
Mémoires vives de Edward Snowden
Étant donné le caractère américain de l’infrastructure des communications mondiales, il était prévisible que le gouvernement se livrerait à la surveillance de masse. Cela aurait dû me sauter aux yeux. Pourtant, ça n’a pas été le cas, principalement parce que les autorités américaines démentaient si catégoriquement se livrer à ce genre de choses, et avec une belle vigueur, dans les médias ou devant les tribunaux que les quelques sceptiques qui leur reprochaient de mentir étaient traités comme des junkies complotistes. Ces soupçons concernant des programmes secrets de la NSA ne semblaient guère différents des délires paranoïaques de ceux qui pensaient que les extraterrestres nous contactaient par radio. Nous - moi, vous, nous tous - étions trop naïfs.
Commenter  J’apprécie          60
DavidManii   03 octobre 2020
Mémoires vives de Edward Snowden
Nous vivons désormais dans un pays où il revient moins cher de remplacer une machine défectueuse que de la faire réparer, et moins cher de la faire réparer que de se procurer les pièces détachées et de se débrouiller pour les mettre en place soi-même. Voilà qui suffit à installer la tyrannie de la technologie, qui se perpétue à cause de l’ignorance de ceux qui s’en servent tous les jours sans rien y comprendre. Ne pas vouloir s’informer sur le fonctionnement et la maintenance de base d’un appareil indispensable revient à accepter passivement cette tyrannie et à se plier à ses conditions : quand votre appareil fonctionne, vous fonctionnez aussi, mais quand il tombe en panne, vous craquez. Ce que vous possédez finit par vous posséder.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Edward Snowden(1)Voir plus
Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le Noir est ma Couleur

Quel est le prénom de la meilleure amie de Manon ?

Eloïse
Laura
Louise
Jade

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Le noir est ma couleur, tome 1 : Le pari de Olivier GayCréer un quiz sur cet auteur

.. ..