AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.82 /5 (sur 668 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Illinois , le 29/09/1927
Mort(e) à : Frederick - Maryland , le 08/08/2013
Biographie :

Elizabeth Peters ou Barbara Michaels est titulaire d'un doctorat en Égyptologie de l'Université de Chicago (1952). Les anglophones l'appellent MPM : Mertz - Peters - Michaels.

Elle écrit des romans policiers sous le pseudo de Peters, des thrillers quand elle s'appelle Barbara Michaels, et des livres d'égyptologie sous son vrai nom, Barbara Mertz.

Elizabeth Peters est l'auteur de la série des Amelia Peabody (Le Livre de Poche) et des Vicky Bliss dont la première aventure a paru sous le titre L'énigme des cinq lunes (City).

En 1986, MPM a reçu l'une des distinctions les plus importantes du roman policier : le « Anthony Grand-master Award », et en 1998, le titre de « MWA Grandmaster.

Elle vit actuellement dans une vieille ferme de la campagne du Maryland. Elle est plusieurs fois grand-mère, apprécie le jardinage, la couture (surtout les costumes de l'époque victorienne), la broderie, la musique et... la lecture. Elle adore les chats, en possède sept, ainsi qu'un chien.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Elizabeth Peters parle de "A River in the Sky" (Non sous-titré en français)


Citations et extraits (69) Voir plus Ajouter une citation
Shan_Ze   09 avril 2020
Un crocodile sur un banc de sable de Elizabeth Peters
Je devine que certains de mes lecteurs ont souri. Chercher une ombrelle au milieu de la nuit ! C’est ridicule. En fait, mon désir de me munir d’un tel accessoire ne devait absolument rien à la frivolité. Mon ombrelle n’avait rien de commun avec ses instruments légers et fragiles dont certaines demoiselles aiment à faire parade. Le manche est en fer, avec un bout pointu, et je l’avais choisie avant tout pour sa solidité. Dans ma main, elle pouvait devenir une arme redoutable.
Commenter  J’apprécie          130
Tinaju   23 juillet 2020
Le Mystère du sarcophage de Elizabeth Peters
Très bien Ramses. Papa te trouvera tous les corps que tu voudras.
Commenter  J’apprécie          50
pictura   06 mai 2014
La Vengeance d'Hathor de Elizabeth Peters
Il avait l ’air aussi content que si je l’avais complimenté, lui, pour sa belle mine. Sincèrement, je n’aurais pas pu le faire, parce qu’il perdait ses cheveux et prenait de l’embonpoint. Même dans sa jeunesse à présent lointaine, il n’avait probablement jamais été beau. Mais noblesse vient de vertu, comme dit le proverbe, et la loyauté de Gargery et son empressement à se servir d’un gourdin lorsque les circonstances l’exigeaient faisaient plus que compenser sa mine.
Commenter  J’apprécie          115
Orphea   22 mai 2018
Un crocodile sur un banc de sable de Elizabeth Peters
A mesure que je parlais, le visage de Radcliffe avait changé plusieurs fois de couleurs et exprimé toute une gamme de sentiments contradictoires.

– Je n'ai pas d'armes à feu, répondit-il d'une voix sourde. Elles sont inutiles et dangereuses dans un pays comme celui-ci.

– Alors, il faudra nous servir de bâtons.

Les lèvres de Radcliffe frémirent.

– C'en est trop ! marmonna-t-il en se levant brusquement.

Il nous tourna le dos et, tandis qu'il s'éloignait, je vis ses épaules secouées par un mouvement incontrôlable. Sa maladie l'avait-elle plus affaibli que je ne l'avais imaginé ?

– Reposez-vous bien ! lui conseillai-je en le suivant des yeux. D'ailleurs, ajoutai-je, nous devrions tous, maintenant, allez dormir quelques heures, si nous ne voulons pas nous assoupir en montant la garde cette nuit.

Pour toute réponse, Radcliffe émit une sorte de rugissement étouffé. Tandis qu'il disparaissait dans sa tombe, je dis à Walter :

– Il est épuisé. Vous devriez peut-être aller le rejoindre et...

– Non, m'interrompit-il. Je ne crois pas que cela soit nécessaire.

– Qu'a-t-il donc, alors ?

Walter secoua la tête, l'air complètement abasourdi.

– C'est impossible... Mais si je ne le connaissais pas si bien, je serais prêt à parier qu'il riait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Tinaju   23 mai 2020
Un crocodile sur un banc de sable de Elizabeth Peters
L'endroit était horrible - une atmosphère étouffante et une obscurité que les flammes vacillantes des torches brandies par nos guides parvenaient à peine à dissiper. A chaque pas ou presque, je trébuchais sur des gravats ou des débris de toutes sortes. Jamais je ne m'étais autant amusée !
Commenter  J’apprécie          110
Tinaju   23 juillet 2020
Le Mystère du sarcophage de Elizabeth Peters
Ramses est la seule personne de ma connaissance qui réussisse à se salir en restant assis sans bouger dans une église.
Commenter  J’apprécie          10
shelbylee   27 juin 2010
Le Papyrus de Thot de Elizabeth Peters
- La preuve, fit mon rejeton exaspérant (me devançant, comme il le fait habituellement), se trouve dans le résultat. Les voleurs n'étaient pas des cambrioleurs ordinaires. Ils voulaient s'emparer des anquités de Mr. Romer, qui constituent l'une des plus belles collections privées au monde. Le Maître du Crime s'est spécialisé dans les antiquités égyptiennes, et l'idée même d'utiliser une organisation de suffragettes aux fins de pénétrer dans la demeure d'un adversaire virulent au droit de vote des femmes est typique du sens de l'humour sarcastique de Séthos.

- Mais, dit Reginald, comme un disque de gramophone rayé, mais...

- Si c'est bien Séthos, vous n'attraperez jamais ce salopard, déclara Emerson.

C'était symptomatique de sa disposition d'esprit. : il ne s'excusa même pas de l'emploi de ce mot grossier. Je dois avouer que nous nous étions habitués à ce travers. Il poursuivit :

- Mais je vous souhaite bonne chance. Rien ne me ferait plus plaisir que de le voir derrrière les barreaux. Nous vous avons dit tout ce que nous savions, Sir Reginald. Ne feriez-vous pas mieux de vous mettre au travail, au lieu de rester assis à boire tranquillement du brandy ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Derfuchs   29 septembre 2019
Un crocodile sur un banc de sable de Elizabeth Peters
Une momie qui marche, Mademoiselle Peabody? J'en suis fort aise ! Vous n'allez tout de même pas reprocher à un pauvre gars immobilisé depuis trois mille ans d'avoir envie de prendre un peu d'exercice?
Commenter  J’apprécie          70
Orphea   06 mars 2011
Le Mystère du sarcophage de Elizabeth Peters
"Merci, monsieur, mais je préfèrerais voir l'intérieur de la pyramide.

– L'intérieur de la pyramide ? Voyons, madame, vous ne parlez pas sérieusement ?

– Ma femme ne plaisante jamais quand il s'agit de pyramides, assura Emerson.

– Certainement pas, confirmai-je.

– Mais, madame... les passages sont obscurs, sales, étouffants...

– Ils sont ouverts, si je ne me trompe ? Perring et Wyse les ont explorés voici plus de soixante ans.

– Oui, évidemment, mais il y a des chauves-souris, madame.

– Les sauves-souris ne la zênent pas, intervint Ramsès.

– Pardon ? s'enquit Morgan.

– Les chauves-souris ne me dérangent pas, traduisis-je. Pas plus que les autres inconvénients mentionnés.

– Si vous êtes vraiment déterminée, madame, je vais détacher un de mes hommes avec une torche pour vous accompagner. Professeur... cela ne vous contrarie pas ?

– Aucun projet de ma femme ne me contrarie jamais, répondit Emerson en se calant dans son fauteuil. M'y opposer serait gaspiller mon énergie.

– Alors, madame, si vous insistez. Vous pouvez prendre votre fils comme guide, dit Morgan en jetant à Ramsès un regard en coin. Il connaît parfaitement l'intérieur de cette pyramide."

Emerson manqua s'étrangler. Je regardai Ramsès, qui m'offrit un visage aussi énigmatique que celui du sphinx.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Orphea   03 mai 2017
Le Maître d'Anubis de Elizabeth Peters
Tous les petits garçons sont des sauvages, c’est un fait reconnu. Ramsès, qui devait son surnom à un pharaon aussi obstiné et arrogant que lui, possédait toutes les tares de son âge et son sexe : une incroyable attirance pour tout objet puant, sale et mort, une superbe indifférence à sa propre survie, et un mépris total pour les règles du comportement civilisé. Certaines de ses caractéristiques personnelles le rendaient encore plus difficile. Il était doué d’une intelligence supérieure (ce qui n’est guère étonnant), mais qui se manifestait de façon plutôt déconcertante. Il parlait arabe avec une affreuse facilité (comment faisait-il pour apprendre de telles expressions, je ne sais, il ne les avait certainement jamais entendues dans ma bouche) ; sa maîtrise de l’égyptien hiéroglyphique valait celle de bien des savants adultes, et il faisait montre d’une capacité presque surnaturelle à communiquer avec les animaux (humains mis à part). Il… Mais décrire les excentricités de Ramsès est une trop lourde tâche que même mon talent littéraire ne saurait mener à bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Citations humoristiques ...

-Ah ! Dans ce cas, prenez un peu de kouign amann, c'est léger ! - Joli biscuit, drôle de nom. - Kouign veut dire "gâteau", amann, "beurre". C'est une spécialité de Douarnenez. Ce qui était bien, c'était que la recette était incluse dans le nom. Ils proposaient aussi une spécialité plus courante : l'andouille de Guéméné. Les marchands ambulants en vendaient un peu partout à Paris. Sauf devant l'hôtel de Rohan-Guéméné, sur la place Royale : le prince de Guéméné goûtait mal d'entendre sous ses fenêtres les cuisiniers crier "Andouille de Guéméné !" Indice : du chou-fleur

Tout va très bien Madame la Comtesse ! de Francesco Muzzopappa
Au service secret de Marie-Antoinette : L'enquête du Barry de Frédéric Lenormand
Tous tes secrets de Lisa Jewell
Le mystère de Roccapendente de Marco Malvaldi

12 questions
9 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , humour , citations philosophiquesCréer un quiz sur cet auteur