AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.67/5 (sur 2690 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 05/09/1964
Biographie :

Frédéric Lenormand est un romancier, auteur de romans policiers historiques et d'ouvrages de littérature d'enfance et de jeunesse.

Fils d'un professeur de mathématiques à l'Université de Paris VIII et de la directrice du centre de documentation du Planning familial, il est aussi le petit-fils d'un collectionneur d'art japonais, si bien que son enfance baigna dans la culture, la littérature et les mythes asiatiques.

Après un bac de langues en 1982 (il parle russe, anglais et italien), il poursuit ses études à l'Institut d'études politiques de Paris puis à la Sorbonne.

À Madrid, en 1988, il écrit cinq romans coup sur coup afin de cerner ses possibilités littéraires. L'un d'entre eux, "Le Songe d'Ursule", inspiré par le cycle de Carpaccio conservé au musée de l'Académie, lui vaut le prix Del Duca du jeune romancier.

En 1989, il va vivre à New York, où il écrit "Les fous de Guernesey ou Les amateurs de littérature", publié par les éditions Robert Laffont en 1991.

Auteur de romans historiques exclusivement, il se spécialise dans le XVIIIe siècle, puis dans la Révolution, puis dans la Terreur. Ce parcours culmine avec la publication chez Fayard de deux ouvrages purement analytiques abordant des sujets peu traités, "La Pension Belhomme" (2002), sur les prisonniers de cette maison de fous, et "Douze tyrans minuscules" (2003), sur les policiers qui les y enfermèrent.

Conscient d'être en train de s'enfermer dans un domaine minuscule, il décide de changer son fusil d'épaule et donne une suite aux romans chinois de Robert van Gulik, décédé en 1967. Ce sera "Les nouvelles enquêtes du juge Ti", publiées chez Fayard à partir de 2004.

La série "Voltaire mène l'enquête" a reçu en 2011 le Prix Arsène Lupin du roman policier, le Prix du Zinc de la Ville de Montmorillon et le Prix Historia du roman policier historique. La série "Les Mystères de Venise" est publiée en partie sous le pseudonyme Loredan.

Lenormand est parallèlement l'auteur de récits pour les enfants, dont le cycle de "L'orphelin de la Bastille" (éditions Milan) qui lui permet d'épancher sa passion pour la Révolution française.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Frédéric Lenormand   (105)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donne rendez-vous chaque dimanche à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • le Bureau des affaires occultes (T3) Les Nuits de la peur bleue de Éric Fouassier aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/le-bureau-des-affaires-occultes-tome-3-les-nuits-de-la-peur-bleue.html • le Bureau des affaires occultes (T2) le fantôme du Vicaire de Eric Fouassier aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/le-fantome-du-vicaire-le-bureau-des-affaires-occultes-tome-2.html • le Bureau des affaires occultes (T1) de Eric Fouassier aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/le-bureau-des-affaires-occultes.html • Mort sur le fil : Au service de Marie-Antoinette de Frédéric Lenormand aux éditions De La Martinière https://www.lagriffenoire.com/mort-sur-le-fil.-au-service-de-marie-antoinette-9.html • le fils du Gouverneur de Jean-Marie Baron aux éditions Baker Street https://www.lagriffenoire.com/le-fils-du-gouverneur.html • Caillebotte impressionniste de Jean-Marie Baron aux éditions Herscher 9782733503713 • Gustave Caillebotte, l'impressionniste inconnu de Stéphanie Chardeau-Botteri aux éditions Fayard https://www.lagriffenoire.com/gustave-caillebotte-l-impressionniste-inconnu.html • Les Folles enquêtes de Magritte et Georgette - Leffe-toi et marche ! de Nadine Monfils aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/les-folles-enquetes-de-magritte-et-georgette-t.5-leffe-toi-et-marche.html • L'été passe... les recettes restent: 80 recettes de vacances de Andrée Zana-Murat aux éditions Hachette Pratique https://www.lagriffenoire.com/l-ete-passe...-les-recettes-restent-80-recettes-de-vacances.html • La famille de Pantin de Michèle Fitoussi aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/la-famille-de-pantin.html • Les Petits Personnages de Marie Sizun aux éditions Arléa https://www.lagriffenoire.com/les-petits-personnages-1.html • Plage de Marie Sizun aux éditions Arléa https://www.lagriffenoire.com/plage-1.html • Gisèle Halimi l'insoumise : Avocate pour changer le monde de Jean-Yves le Naour et Marko aux éditions Dunod https://www.lagriffenoire.com/gisele-halimi-l-insoumise-avocate-pour-changer-le-monde.html • Blanche et la bonne étoile de Catherine Delorsaux éditions Héloïse d'Ormesson https://www.lagriffenoire.com/blanche-et-la-bonne-etoile.html •

+ Lire la suite

Citations et extraits (877) Voir plus Ajouter une citation
La discussion roula sur le sujet de l'esclavage, qui commençait à être contesté même par ceux qui en tiraient les meilleurs fruits. Les Anglais, en avance sur les Français dans bien des domaines tant qu'il ne s'agissait pas d'alimentation, étaient en train d'abandonner cette forme d'exploitation humaine. Non par amour de l'humanité - les bons sentiments ne se mettent pas en équation -, un mais leurs économistes, les meilleurs du monde, la jugeaient peu rentable. Ce système imposait à un esclavagiste trop de charges et de contraintes. Au contraire, le salariat permettait de laisser les ouvriers mourir de faim sans que les patrons aient à se soucier d'eux: ils ne leur appartenaient pas. Le salariat permettait de prendre le meilleur d'un homme - sa force de travail - tout en se désintéressant du reste.
Commenter  J’apprécie          350
- Avez-vous remarqué la fleur de lys sur fond rose, sous l'enseigne? c'est l'emblème auquel se rallient les amis de la reine.
- A qui avons-nous l'honneur?
- Alexandre Benallard. Service secret de Sa Majesté.
Commenter  J’apprécie          301
La voiture traversa plusieurs des charmants villages bucoliques et hameaux champêtres qui entouraient Paris : Saint-Ouen, Saint-Denis, Sarcelles, Villetaneuse, Deuil-la- Barre, des lieux qui évoquaient les prés en fleurs, le bon air des bois. Les vergers où chantent les petits oiseaux, tandis que les animaux de trait paissent tranquillement au bord des chemins en regardant passer un les carrosses.
Commenter  J’apprécie          282
Tonton Aristide avait conçu une peur panique de la contagion. Dans un effort désespéré, il chargeait son infirmière de lui procurer tous les remèdes dont les journaux faisaient la réclame. Le matin elle lui faisait des piqûres de vitamines dans les fesses, le soir elle lui concoctait la tisane miracle du jour. Entre les deux, elle courait Paris pour trouver de l’aspirine au marché noir – à la moindre rumeur, les pharmaciens étaient dévalisés.
Commenter  J’apprécie          190
Il enfila une robe d'intérieur fourrée, un vilain bonnet de velours, des pantoufles, et se contempla dans le miroir de la cheminée pour vérifier qu'il était habillé en Voltaire. Comme put le constater la marquise, il suffisait de peu de chose pour attraper le grand chic philosophique.
Commenter  J’apprécie          170
-Ah ! Dans ce cas, prenez un peu de kouign amann, c'est léger !
- Joli biscuit, drôle de nom.
- Kouign veut dire "gâteau", amann, "beurre". C'est une spécialité de Douarnenez.
Ce qui était bien, c'était que la recette était incluse dans le nom. Ils proposaient aussi une spécialité plus courante : l'andouille de Guéméné. Les marchands ambulants en vendaient un peu partout à Paris. Sauf devant l'hôtel de Rohan-Guéméné, sur la place Royale : le prince de Guéméné goûtait mal d'entendre sous ses fenêtres les cuisiniers crier "Andouille de Guéméné !"
Commenter  J’apprécie          140
-Croirez-vous que la petite Mirabelle de l'Opéra m'a volé mon duc ! se plaignit mlle Jouvenot. C'est le deuxième, cette saison !
Il n'y avait pas tant de ducs, en France, capables de choyer les égéries à la hauteur de leurs mérites. Elles finiraient par se rabattre sur ces messieurs de la finance, c'était un scandale. Elles se lamentèrent sur le manque de moralité des sopranos, presque égal à celui du corps de ballet.
Commenter  J’apprécie          140
Son frère Joseph, le maître du Saint Empire, avait annoncé son arrivée à une heure indue, vers les neuf heures. Pour l’accueillir, Marie-Antoinette avait souhaité que Rose et Léonard lui concoctent une tenue « sortie de lit ». Elle ne voulait pas avoir l’air d’avoir attendu, elle voulait paraître s’éveiller fraîche comme une rose…
Commenter  J’apprécie          140
Ti connaissait les multiples obligations de son poste, mais il avait depuis longtemps fait le ménage dans les célébrations en tout genre qui rythmaient l’année lunaire. Aller invoquer des esprits invisibles et regarder des prêtres enturbannés agiter des clochettes n’était pas la partie de son office qu’il appréciait le plus.
Commenter  J’apprécie          140
le seul danger, avec le mal qu'on dit de nous, c'est que nous finissions par le croire.
Commenter  J’apprécie          150

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Frédéric Lenormand Voir plus

Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Thé vert et arsenic" de Frédéric Lenormand.

Quelle femme accompagne le Juge Ti ?

la première
la deuxième
la troisième

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Les nouvelles enquêtes du juge Ti, tome 15 : Thé vert et arsenic de Frédéric LenormandCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..