AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.34 /5 (sur 96 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Ellen Willer vit à Paris, tout près de la tour Eiffel. Elle est mariée et mère de trois enfants, deux grands fils et une fille de 10 ans.

Elle a été publicitaire, elle est journaliste, elle a écrit son premier roman à 40 ans, puis un recueil de nouvelles (au Mercure de France), puis des guides Marabout sur les relations hommes-femmes.

Elle est l'auteure d'une dizaine de romans dont "Le garçon qui ne s’intéressait qu’aux filles", "La lettre d'Argentine" ou encore "Son fils".

Source : www.ecoledesloisirs.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

FrenchO en folie avec Ellen Willer et le prince charmant met de l'autobronzant!


Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
Palmyre   25 mai 2014
Son fils de Ellen Willer
Avant, pour un enfant, l'expérience interdite, c'était de surprendre ses parents à faire des choses dans un lit. Maintenant, c'est de voir l'un de ses parents embrasser un parfait inconnu dans la rue.
Commenter  J’apprécie          210
marina53   31 juillet 2017
Son fils de Ellen Willer
Plus tu vieilliras, plus tu te rendras compte que personne n'est unique.
Commenter  J’apprécie          210
Jcequejelis   13 mai 2014
Son fils de Ellen Willer
Charles serait resté ce garçon anonyme dont j'aurais croisé le regard d'une façon si intense que ma mémoire l'aurait enregistré, gravé, puis archivé. L'intensité de ce regard aurait fini par se dissiper peu à peu, jusqu'à plus rien. Je sais à présent qu'on échange des regards de ce genre avec des inconnus plusieurs fois dans une vie. On reste quelque temps dans l'impression qu'ils nous ont faite. Et puis on les oublie. Ces infimes expériences s'empilent en une sorte de mille-feuille, qui finit par dresser un portrait-robot impalpable de l'homme qu'on rêve de rencontrer, sans réaliser qu'on l'a construit soi-même, couche après couche, oubli après oubli.



1734 - [p. 45]
Commenter  J’apprécie          170
Ziliz   15 mai 2014
Son fils de Ellen Willer
Quand Charles a expliqué [à sa grand-mère] qu'il espérait faire une partie de ses études en Inde, elle l'a mis en garde contre ces gens hypocrites et sournois. Sans perdre son calme, Charles lui a demandé au nom de quoi elle s'autorisait à dire une chose pareille.

- J'ai passé un an à Londres avec ton grand-père et, des Indiens, j'en ai beaucoup côtoyé.

- Ah, et ils sont tous comme ça ?

- Evidemment non. Mais beaucoup.

- Mon prof de maths m'a appris que si, dans un sac qui contient des milliers de jetons rouges, un seul est jaune, la logique interdit de parler d'un sac de jetons rouges.

(p. 127)
Commenter  J’apprécie          170
book-en-stock   15 septembre 2018
Le garçon qui ne pouvait pas voir les livres en peinture de Ellen Willer
Un livre, c'est un téléviseur miniaturisé qui marche sans pile ni batterie, pas besoin de brancher ni de recharger, qui ne gêne personne, que tout le monde considère avec respect parce que lire, c'est bien. Je peux l'ouvrir en classe, l'emporter partout, jusque dans le métro, où il n'y a pas de réseau. C'est une série télévisée dont je suis à la fois le producteur, le réalisateur, le décorateur, l'accessoiriste. Et c'est moi qui choisis les acteurs.



p. 30
Commenter  J’apprécie          172
Ziliz   14 mai 2014
Son fils de Ellen Willer
Ma mère a éclaté en sanglots et n'a plus arrêté.

Je ne sais pas ce qui l'a le plus horrifiée : que son mari lève les yeux sur une autre femme, que cette femme soit une jeune fille, ou que cette jeune fille soit depuis près de huit mois la petite amie de son propre fils.

(p. 17)
Commenter  J’apprécie          160
Ziliz   16 mai 2014
Son fils de Ellen Willer
Elle devait ignorer, et comment lui en vouloir, la bonne façon de se comporter avec les filles de la petite amie de l'ex-mari de sa fille. (p. 121)
Commenter  J’apprécie          160
orbe   09 octobre 2012
La lettre d'Argentine de Ellen Willer
Il attendait depuis deux bonnes heures dans le couloir de l'hôpital quand une femme en blouse verte est sortie de la salle d'accouchement en demandant qui était le père. Il a dit : c'est moi, alors elle lui a tendu le bébé, et il ne savait pas quoi faire de ça, alors il a dit: non, moi je sui le père de la fille, et elle a dit : ben non, c'est un garçon, et il a dit : non, je suis le père de celle qui vient d'accoucher, et la sage-femme a dit : il faudrait savoir. .
Commenter  J’apprécie          130
Ziliz   15 mai 2014
Son fils de Ellen Willer
Une page pouvait enfin se fermer. Même si ce qui était écrit dessus ne s'effacerait jamais. (p. 30)
Commenter  J’apprécie          140
Palmyre   19 mai 2014
Son fils de Ellen Willer
Après tout, je n'ai rien demandé. Ce n'est pas ma faute si ma mère a décidé d'amener ce type à la maison. Pas ma faute non plus s'il a débarqué chez nous avec ses deux enfants parce que leur mère à eux a préféré suivre son nouveau mari à Hong Kong, plutôt que rester en France et s'en occuper.
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur