AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.38 /5 (sur 753 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Chicago, Illinois , 1962
Biographie :

Emil Ferris est une dessinatrice et auteure américaine.

Elle travaille comme illustratrice et conceptrice de jouets, ayant notamment pour clients McDonald's et Takara Tomy.

En 2001, elle contracte le virus du Nil occidental, qui la laisse partiellement paralysée et la conduit à abandonner un temps son métier.

Dans le cadre de sa rééducation, elle s'inscrit au cours d'écriture créative de l'École de l'Institut d'art de Chicago et alors qu'elle regagne progressivement ses capacités motrices, se lance dans un long récit en bande dessinée, "Moi, ce que j'aime, c'est les monstres" ("My Favorite Thing Is Monsters"), mettant en scène Karen Reyes, petite fille qui cherche à résoudre le meurtre de sa belle voisine juive dans le Chicago des années 1960.

Prévu pour fin 2016 chez Fantagraphics, "Moi, ce que j'aime, c'est les monstres" est finalement publié début 2017.

La bande dessinée est très bien accueillie par de nombreux auteurs réputés (Alison Bechdel, Art Spiegelman ou Chris Ware) et obtient plusieurs prix notamment Prix Eisner 2018 du meilleur album et de la meilleure auteure et le Fauve d'or du 46e Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, en 2019 et le Grand prix de la critique ACBD 2019.

Sam Mendes se voit confier par Sony Corporation son projet d'adaptation cinématographique.

site officiel : http://emilferris.com/
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Emil Ferris   (1)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Redécouvrez la masterclass d'Emil Ferris, Fauve d'Or de la 46ème édition du Festival. La Masterclass est animée par Romain Brethes. Abonnez-vous à notre chaîne! https://www.youtube.com/user/bdangouleme/videos Programmation et infos sur www.bdangouleme.com ou sur les réseaux avec @bdangouleme RAJA partenaire principal du Festival : www.raja.fr


Citations et extraits (148) Voir plus Ajouter une citation
blandine5674   06 février 2019
Moi, ce que j'aime, c'est les monstres de Emil Ferris
- C’est toi qui répètes tout le temps qu’on doit devenir ce qu’on est et pas ce que les gens te disent d’être.
Commenter  J’apprécie          213
laurent35   09 février 2019
Moi, ce que j'aime, c'est les monstres de Emil Ferris
Ne laisse jamais la noirceur des autres faire tomber la nuit en toi
Commenter  J’apprécie          200
Kmye   17 août 2018
Moi, ce que j'aime, c'est les monstres de Emil Ferris
Cette œuvre magnifique est le résultat d'une expérience de laboratoire composée de 42% de mystère, 18% de fiction historique, 6% de romance, 21% de souvenirs, 5% de réalisme urbain, 6% de critique sociale mordante, 10% d'humour et 3% de thriller surnaturel.

Elle est aussi faite de nombreux cœurs qui battent et battent encore, de milliers de crocs prêts à mordre, de puissantes sensations souterraines et d'un appétit féroce pour la vie.
Commenter  J’apprécie          160
aiguebelette   25 février 2019
Moi, ce que j'aime, c'est les monstres de Emil Ferris
Si on pouvait voir avec un œil de verre, le monde aurait-il l'air plus fragile ?
Commenter  J’apprécie          170
dedanso   11 août 2019
Moi, ce que j'aime, c'est les monstres de Emil Ferris
Pour les enfants, les adultes semblent toujours libres. Mais, en vérité, il y en a beaucoup qui sont comme prisonniers. Et si on se demande qui les retient, 9 fois sur 10 d'après ce que je sais, ce sont les fantômes qui les hantent...
Commenter  J’apprécie          140
berni_29   01 février 2020
Moi, ce que j'aime, c'est les monstres de Emil Ferris
Et s'il parlait comme ça, c'est qu'il avait gratté toutes les photos pour effacer Papa et l'avait redessiné en "homme invisible". Et quand Maman disait "ton père, il a simplement disparu un jour", je me demandais s'il nous avait vraiment quittés ou bien s'il avait seulement ôté tous ses vêtements et que, peut-être, il était là dans l'appartement avec nous, silencieux, invisible et... tout nu.
Commenter  J’apprécie          120
aiguebelette   25 février 2019
Moi, ce que j'aime, c'est les monstres de Emil Ferris
Je sais pas ce qui s'est passé entre mon père et ma mère, ou ce qui s'est passé entre Deeze et ses chéries, mais j'en viens à croire que l'amour est une sorte de monstre, voire le monstre le plus bizarre en liberté. Et si vous pensez que l'amour, ça déchire pas les gens en lambeaux sanglants... vous avez tort!
Commenter  J’apprécie          110
Nat_85   22 décembre 2018
Moi, ce que j'aime, c'est les monstres de Emil Ferris
Vous ne me dites jamais la vérité... vous me laissez toujours exprès dans le noir ! Vous pensez que je ne supporterais pas de savoir... mais c'est débile, parce que je me sens encore plus mal quand je sais qu'il y a quelque chose qui ne va pas et que personne me dit quoi.
Commenter  J’apprécie          110
Nat_85   18 décembre 2018
Moi, ce que j'aime, c'est les monstres de Emil Ferris
Des fois on refuse de savoir ce qu'on sait pourtant très bien.
Commenter  J’apprécie          110
Amakir   13 septembre 2019
Moi, ce que j'aime, c'est les monstres de Emil Ferris
Vers l'est, toujours plus loin, toujours plus froid...

Dans mes souvenirs, il n'y avait qu'un seul seau dans un coin du wagon à bestiaux... très vite, le plancher ne fut qu'une bouillie d'excréments. Il n'y avait pas d'eau et les gens étaient assoiffés. La neige se mit à tomber, et les flocons entrés par les rares fenêtres étaient recueillis par des langues avides...
Commenter  J’apprécie          90

CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Emil Ferris Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox