AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.58/5 (sur 30 notes)

Nationalité : Hongrie
Né(e) à : Budapest , 1932
Biographie :

Philosophe des sciences hongrois, théoricien des systèmes, et théoricien du tout.

Il a publié autour de 75 livres et plus de 400 articles, et est éditeur de World Futures: The Journal of General Evolution.

En 1993, en réponse à son expérience avec le Club de Rome, il fonda le Club de Budapest pour, selon ses mots, "centrer l'attention sur l'évolution des valeurs humaines et la conscience comme facteurs cruciaux dans le changement de cours d'une race en voie vers la dégradation,la polarisation et le désastre, pour amener une refonte des valeurs et des priorités afin d'orienter les transformations d'aujourd'hui en direction de l'humanisme, de l'éthique et d'une durabilité intégrale."

Son livre, "Science and the Akashic Field: An Integral Theory of Everything" propose un champ d'information comme substance primordiale du cosmos. Utilisant le terme Sanskrit et Védique pour l'"espace", Akasha, il nomme ce champ d'informations le "champ akashique" ou "champ A". Il explique que le "vacuum quantique" est l'énergie fondamentale qui transporte des in-formations et informe non seulement l'univers présent, mais tous les univers passés et futurs (ensemble, les "méta-univers").
+ Voir plus
Source : wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Ervin Laszlo   (15)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
Ervin Laszlo
Rien n'est plus fécond pour l'homme qu'une vision juste de l'Univers.
Commenter  J’apprécie          420
Mes idées m'ont toujours paru se former d'elles-mêmes, spontanément, même si elles nécessitaient ensuite d'être approfondies.
Commenter  J’apprécie          240
L’attracteur holotropique « in-forme » chaque quantum, chaque système de quanta dans le monde, depuis le plus petit système de quanta dans le monde, depuis le plus petit système de galaxies. Dans le langage des religions et des spiritualités, l’attracteur holotropique est l’étincelle divine présente en chaque être vivant. Dans le langage de la culture, il est la source d’inspiration qui guide la pensée et le geste des artistes et autres personnes sensibles et intuitives en harmonie avec les rythmes et les équilibres de la nature.
C’est l’attracteur holotropique qui a fait naître et continue à faire croître en moi la conviction que mon existence a un but, comme toute vie sur Terre et dans l’univers.
Commenter  J’apprécie          150
Je conclurai cet avant-propos par une suggestion d'ordre pratique : ne cherchez pas seulement dans ces pages la distraction que vous apportera le récit d'une vie riche en rebondissements ; cherchez aussi à comprendre la quête que j'ai tenté de décrire. En la comprenant, en vous l'appropriant, vous pourriez y découvrir le but de votre propre existence. Vous pourriez y gagner la certitude que vous n'êtes pas là par hasard. Votre présence sur terre a un sens, qu'il est important de reconnaître aussi bien pour vous-même que pour le monde où vous vivez.
Commenter  J’apprécie          150
Michael Sandler

L’amour est tout, l’amour est expansion, et l’amour est le but et le sens de la vie. L’amour est la nature en perpétuelle expansion, car c’est l’unique énergie qui, si elle se donne, reçoit plus encore en retour. L’amour ne s’épuise jamais, il n’existe pas de limites à l’amour qu’on peut éprouver, ni à la quantité d’amour présente dans l’univers. L’amour est à la fois infini et en perpétuelle croissance.
Commenter  J’apprécie          151
Mon credo en neufs points

8. Le partage facilite la communion, tandis que la possession et l’accumulation séparent, invitent à la concurrence et suscitent la convoitise. Une société fondée sur le partage est la norme au sein des communautés du vivant à travers le globe ; la société fondée sur la possession n’est typique que de l’humanité d’aujourd’hui, et c’est une aberration.

9. J’ai moi-même participé à cette vaste aberration, et je dois désormais rejoindre tous les individus conscientsq et responsables pour en venir à bout. En tant que membre conscient de la communauté du vivant sur cette planète, j’ai pour devoir inexorable de consacrer mon temps, mon énergie et ma créativité à cette tâche.
Commenter  J’apprécie          140
Jean Houston

Méditations sur le métavers pour Ervin Lazlo

Au commencement étaient et sont toujours les grands jardiniers vivant dans le métavers, une ferme fertile en énergie, en créativité, en intelligence et en amour. Les jardiniers décident de planter un nouveau dans un champ de l’infinité d’univers imbriqués de la ferme. Ils commencent par une graine infinitésimale, un microcosme engrammé de telle sorte que ses ressources énergétiques s’épanouissent en un cosmos riche et varié. Le sol est si fertile, la graine si mûre, qu’aussitôt plantée, elle jaillit de sa cosse dans une explosion de lumière et d’énergie.
Et Io, la graine infinitésimale, pousse et devient un grand arbre qui tient entre ses branches mille milliards de galaxies, dont chaque éclôt en cent milliards d’étoiles. Des tourbillons d’énergie s’entrecroisent parmi les branches et s’agrègent pour former des biosystèmes à l’échelle plan étaire. Chacun de ces biosystèmes abrite des milliards d’organismes qui vivent en équilibre les uns avec les autres au sein des réseaux écologiques autonomes. Chaque bourgeon de cette immense floraison est nourri par le grand arbre, qui relie entre toutes les expressions du déploiement de ce jardin par raisonnance énergétique, de sorte que tout ce qui se produit en un point ou un autre est immédiatement connu de tous.


Ce récit évolutionnaire cosmique est lui-même un hologramme pour vivre en ces temps critiques . Il nous rappelle que nous sommes tous, toi à ta façon unique, moi à la mienne, des jardiniers. Que nous pouvons cultiver les champs de l’espace-temps, le sol matriciel de notre être ; que nous pouvons créer des jardins de conscience, des paysages foissonnant des fleurs de nos esprits et de nos âmes.
Commenter  J’apprécie          130
« La plus grande utilité d'une vie est de la consacrer à ce qui lui survivra. »
William James, cité par Ralph Barton Perry
dans The Thought and Character of William James, 1935
Commenter  J’apprécie          130
Nous sommes des graines recelant des rêves cosmiques.
Commenter  J’apprécie          140
Car mon identité actuelle n'est pas définitive. Elle n'est pas inaltérable. Elle demeure ouverte à d'autres transformation. À l'aube de mes 90 ans, je pressens qu'une nouvelle expansion, de mon identité se prépare. Une nouvelle phase ou, peu-être, je consacrerais pleinement ma vie, en toute conscience, à promouvoir l'évolution de la vie humaine dans le monde. Cela dit, je ne chercher pas à diriger cette expansion; elle doit survenir d'elles-mêmes. Il me suffit de rester ouvert pour l'accueillir.
Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Ervin Laszlo (34)Voir plus

Quiz Voir plus

CANDIDE ou l'optimisme

Pourquoi Candide est-il chassé du château du baron?

pour avoir embrassé Cunégonde
pour avoir tué Pangloss
pour avoir volé les bijoux de Cunégonde
pour avoir été enrolé par les bulgares

10 questions
1406 lecteurs ont répondu
Thème : Candide de VoltaireCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..