AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.86 /5 (sur 33 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Turin, Italie , le 22/06/1861
Mort(e) à : Châtenay-Malabry , le 29/04/1944
Biographie :

Félix Fénéon est un critique d'art, journaliste et directeur de revues français.

De 1881 à 1894, il est employé au Ministère de la Guerre. Il s'engage dans le mouvement anarchiste dès 1886 et collabore à de nombreux journaux ou revues libertaires comme L’En-dehors (dont il assuma la direction pendant l'exil de Zo d'Axa) à Londres, La Renaissance, La Revue anarchiste, La Vogue, etc.

On l'accuse d'avoir été l'auteur de l'attentat contre le restaurant Foyot, le 4 avril 1894 (attentat qui coûta un œil à Laurent Tailhade, ami personnel de Fénéon). Il fait partie des accusés lors du procès des Trente en août 1894. Très persuasif, il est finalement acquitté.

Embauché par les frères Natanson, directeurs de "La Revue blanche", il en devient secrétaire de rédaction, puis le rédacteur en chef de 1894 à 1903.

Il continue sa carrière journalistique au "Figaro", puis au "Matin", où il rédige ses célèbres "Nouvelles en trois lignes", entre les mois de février et novembre 1906. Il abandonne le journalisme à la fin de 1906 et devient employé, puis directeur artistique, de la galerie Bernheim-Jeune. De décembre 1919 à décembre 1926, il dirige pour la galerie le Bulletin de la vie artistique.

Dans le même temps, de 1920 à 1922, Fénéon est un des directeurs littéraire des Éditions de La Sirène.

Fénéon est de son vivant surtout connu comme critique d'art et découvreur de talents. En peinture, il contribua à faire connaître, tout d'abord, Seurat, puis Pissarro, Bonnard, Signac, Van Dongen, Matisse...

Ses textes ont été réunis en 1948 par Jean Paulhan sous le titre "Œuvres".

Le Prix Fénéon, littéraire et artistique, est créé en 1949 à l'initiative de la veuve de Félix Fénéon, Fanny Goubaux.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo

Citations et extraits (78) Voir plus Ajouter une citation
Harioutz   04 mai 2020
Nouvelles en trois lignes de Félix Fénéon
Le marin Le Douz a tenté d'étrangler Mme Favennec, de Brest, 70 ans. Arrêté, il déclare ne se rappeler de rien.



Un bijoutier en faux du 3e arrondissement (nom inconnu) et sa femme péchaient en bateau, à Mézy. Elle tomba. Il plongea. Disparus.



Congédié mardi par son patron, le 13 ans Godillot, de Bagnolet, n'aura pas osé reparaître au logis. Enfant, rentre : on t'y attend.



Des gens ont la passion des fils téléphoniques. Ils en ont encore pris 900 mètres à Gargan et 1500 entre Epinay et Argenteuil.



Émilienne Moreau, de la Plaine-Saint-Denis, s'était jetée à l'eau. Hier elle sauta du quatrième étage, elle vit encore, mais elle avisera.



M, Lequeux a fait voter par les conseillers municipaux de La Père (Aisne) une protestation contre la cupidité du législateur.



Le maire du Vésinet hait les sirènes. Elles devront se taire, à bord des autos, sur son territoire.
Commenter  J’apprécie          606
Harioutz   04 mai 2020
Nouvelles en trois lignes de Félix Fénéon
Radieux : « J'aurais pu avoir plus !" S'est écrié l'assassin Lebret condamné ; à Rouen, aux travaux forcés à perpétuité.



Rattrapé par un tramway qui venait de le lancer à dix mètres, l'herboriste Jean Désille, de Vanves, a été coupé en deux.



Parce qu'il préfère le drapeau blanc, M. Loas, maire de Plouézec, en avait lacéré un tricolore, et on l'a révoqué.



Le curé de Monceau (Côte-d'Or) est fort empêché pour dire la messe. Des cambrioleurs l'ont privé de ses vases cultuels.



Comme son train stoppait, Mme Parlucy, de Nanterre, ouvrit, se pencha. Passa un express qui brisa sa tête et la portière.



Par haine d'amour, Alice Gallois, de Vaujours, a vitriolé son beau-frère et, par maladresse, un promeneur. Elle a déjà 14 ans.



200 résiniers de Mimizan (Landes) sont en grève. Trois brigades de gendarmes et 100 fantassins du 34è les observent.
Commenter  J’apprécie          532
Félix Fénéon
wellibus2   13 juillet 2015
Félix Fénéon
C'est au cochonnet que l'apoplexie a terrassé M. André, 75 ans de Levallois. Sa boule roulait encore qu'il n'était déjà plus
Commenter  J’apprécie          370
Félix Fénéon
ElGatoMalo   18 novembre 2015
Félix Fénéon
Avec un couteau à fromage, le banlieusard marseillais Coste a tué sa sœur qui, comme lui épicière, lui faisait de la concurrence.
Commenter  J’apprécie          224
Bookycooky   13 juillet 2015
Nouvelles en trois lignes de Félix Fénéon
Le Dunkerquois Scheid a tiré trois fois sur sa femme. Comme il la manquait toujours, il visa sa belle-mère : le coup porta.
Commenter  J’apprécie          211
Harioutz   04 mai 2020
Nouvelles en trois lignes de Félix Fénéon
« Personne ne savait comme lui rédiger un rapport sur n'importe quoi et il se faisait une joie de rédiger les rapports des autres, pour qui ce travail intellectuel était une angoisse, une torture, et souvent une insurmontable difficulté.

Les rapports de Fénéon étaient, parait-il, des façons de chefs-d’œuvre, nets, précis, d'une langue administrative parfaite.

Ce subtil et délicieux artiste, qui se plaisait parfois aux curieux déhanchements de la phrase, aux concordances de rythmes bizarres, avait la faculté d'écrire comme un rédacteur de codes.

Il aimait à plaisanter ce talent particulier, mais qui prouve, contrairement aux récits de quelques nouvellistes, lesquels ne paraissent guère connaître celui qu'ils biographient et jugent avec tant d'assurance, combien son esprit était clair. »



Octave Mirebeau,

témoignage sur Félix Fénéon

Journal, 29 avril 1894
Commenter  J’apprécie          190
colimasson   25 octobre 2018
Nouvelles en trois lignes de Félix Fénéon
Aux environs de Noisy-sous-Ecole, M. Louis Delilieau, 70 ans, tomba mort : une insolation. Vite son chien Fidèle lui mangea la tête.
Commenter  J’apprécie          161
colimasson   16 juin 2016
Nouvelles en trois lignes de Félix Fénéon
M. Colombe, de Rouen, s’est tué d’une balle hier. Sa femme lui en avait tiré trois en mars, et leur divorce était proche.
Commenter  J’apprécie          150
Sallyrose   05 mars 2012
Faits divers - 1210 nouvelles en trois lignes de Félix Fénéon
371. Jugeant sa fille (19 ans) trop peu austère, l'horloger stéphanois Jallat l'a tuée. Il est vrai qu'il lui reste onze autres enfants.
Commenter  J’apprécie          120
Sallyrose   05 mars 2012
Faits divers - 1210 nouvelles en trois lignes de Félix Fénéon
330. Joseph Vergers, de Belping (Pyrénées-Orientales), et Alph. Jérôme, de Pouxeux (Vosges), se sont noyés sans le faire exprès
Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les BD de notre enfance ...

Tintin de Hergé, le premier tome ...

Vol 714 pour Sydney
Le Secret de la Licorne
Le Lotus bleu
Tintin au pays des Soviets

20 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinée , humour , bande dessinée françaiseCréer un quiz sur cet auteur

.. ..