AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.75 /5 (sur 5507 notes)

Nationalité : Irlande
Né(e) à : Foxrock, Dublin , le 13/04/1906
Mort(e) à : Paris , le 22/12/1989
Biographie :

Samuel Barclay Beckett est un écrivain, poète et dramaturge irlandais d'expression française et anglaise.

D’origine protestante, Samuel Beckett est né dans une banlieue cossue de Dublin. Il est inscrit à l’Earlsford House School de Dublin, avant d’intégrer la Portora Royal School d’Enniskillen, école où Oscar Wilde a été lycéen. Entre 1923 et 1927, Beckett étudie le français, l’anglais et l’italien au Trinity College de Dublin. Bachelor of Arts en poche, il devient lecteur d’anglais à l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm, à Paris, où il rencontre James Joyce, dont il devient l’ami et le collaborateur.

En 1929, il défend la méthode et l’œuvre de Joyce dans son premier ouvrage, un essai critique. Cette rencontre a une profonde influence sur Beckett, qui aide James Joyce dans ses recherches pendant la rédaction de "Finnegans Wake". Après plusieurs voyages en Europe, il s’établit à Paris en 1938. Son séjour lui inspire "En attendant Godot", qui paraît en 1948. L’œuvre, mise en scène par Roger Blin dans un théâtre parisien, en 1953, marque le début de sa carrière théâtrale. Son œuvre est dès lors marquée par un minimalisme absolu qui contraste drastiquement avec le foisonnement des romans joyciens.

Samuel Beckett écrit les romans "Molloy", "Malone Meurt", "L'Innommable" (1947-1949), puis les pièces "Fin de Partie" (1954), "La Dernière Bande" (1958), et "Oh les Beaux Jours" (1960). Il écrit le scénario d'un film ("Film", 1964), dans lequel Buster Keaton tient le rôle d’un personnage muet qui tente de se cacher au regard de tout être vivant.

En 1969, il reçoit le prix Nobel de littérature pour "son œuvre, qui à travers un renouvellement des formes du roman et du théâtre, prend toute son élévation dans la destitution de l'homme moderne".

De la fin des années 60 à sa mort, la fréquence des publications de Beckett diminue et son style est de plus en plus minimaliste. Son épouse décède le 17 juillet 1989. Samuel Beckett, atteint d'emphysème et de la maladie de Parkinson, part dans une modeste maison de retraite où il meurt la même année. Il est enterré au cimetière du Montparnasse, au côté de son épouse.

+ Voir plus
Source : theatre-danse.fluctuat.net
Ajouter des informations
Bibliographie de Samuel Beckett   (63)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (134) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Delphine Munch de la librairie Kléber vous présente son coup de coeur pour “La représentation” de Claire Thomas ! « Tel un spectateur, installez-vous et rejoignez ces trois femmes aux âges et aux parcours différents qui se croisent, s'interrogent et trouvent des réponses à des instants de leurs vies alors que se joue devant elles une adaptation de “Oh les beaux jours” de Beckett. » *** Le spectacle va commencer. Alors que dehors la chaleur est suffocante et que les incendies se propagent, dans le théâtre climatisé de Melbourne, les spectateurs s'installent. Il y a Margot, professeure de lettres à l'université, qu'on aimerait mettre à la retraite ; Ivy, une ancienne étudiante défavorisée de Margot, à présent bienfaitrice de la ville ; et Summer, apprentie comédienne et ouvreuse au théâtre. Toutes trois observent la femme sur scène, prisonnière d'un monticule de terre, et l'homme à ses pieds, apparemment incapable de l'en délivrer. La pièce de Beckett et son couple étonnant confrontent Margot, Ivy et Summer à des réflexions plus ou moins dérangeantes sur leur propre situation. Source d'angoisse ou d'inspiration, la représentation à laquelle assistent les trois femmes entraînera chez elles un déclic vital. *** En savoir plus : https://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Du-monde-entier/La-representation

+ Lire la suite
Podcasts (28) Voir tous


Citations et extraits (838) Voir plus Ajouter une citation
ccha   12 avril 2010
Fin de partie de Samuel Beckett
La fin est dans le commencement et cependant on continue.
Commenter  J’apprécie          1172
Nastasia-B   22 décembre 2012
En attendant Godot de Samuel Beckett
ESTRAGON : Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.
Commenter  J’apprécie          800
Morgouille   14 juin 2009
Fin de partie de Samuel Beckett
CLOV. — A quoi est-ce que je sers ?

HAMM. — A me donner la réplique.

Commenter  J’apprécie          750
Samuel Beckett
Piatka   23 janvier 2019
Samuel Beckett
Déjà essayé. Déjà échoué. Peu importe. Essaie encore. Échoue encore. Échoue mieux.





Cap au pire
Commenter  J’apprécie          740
Samuel Beckett
isajulia   23 février 2015
Samuel Beckett
Se donner du mal pour les petites choses c'est parvenir aux grandes avec le temps.
Commenter  J’apprécie          720
gteisseire2   27 juillet 2010
Fin de partie de Samuel Beckett
Rien n'est plus drôle que le malheur, je te l'accorde.
Commenter  J’apprécie          690
araucaria   19 mars 2014
En attendant Godot de Samuel Beckett
Ne perdons pas notre temps en vains discours. (Un temps. Avec véhémence.) Faisons quelque chose, pendant que l'occasion se présente! Ce n'est pas tout les jours que l'on a besoin de nous. Non pas a vrai dire qu'on ait précisément besoin de nous. D'autres feraient aussi bien l'affaire, sinon mieux. L'appel que nous venons d'entendre, c'est plutôt à l'humanité tout entière qu'il s'adresse. Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité c'est nous, que ça nous plaise ou non. Profitons-en, avant qu'il soit trop tard. Représentons dignement pour une fois l'engeance où le malheur nous a fourrés. Qu'en dis-tu? (Estragon n'en dit rien.) Il est vrai qu'en pesant, les bras croisés, le pour et le contre, nous faisons également honneur à notre condition. Le tigre se précipite au secours de ses congénères sans la moindre réflexion. Ou bien il se sauve au plus profond des taillis. Mais la question n'est pas là. Que faisons-nous ici, voilà ce qu'il faut se demander. Nous avons la chance de le savoir. Oui, dans cette immense confusion, une seule chose est claire : nous attendons que Godot vienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          580
Samuel Beckett
Nastie92   07 juin 2013
Samuel Beckett
On naît tous fous, seuls quelques-uns le demeurent.
Commenter  J’apprécie          600
gteisseire2   27 juillet 2010
Fin de partie de Samuel Beckett
-Salopard ! Pourquoi m'as-tu fait ?

-Je ne pouvais pas savoir.

-Quoi ? Qu'est-ce que tu ne pouvais pas savoir ?

-Que ce serait toi.
Commenter  J’apprécie          550
Nastasia-B   07 décembre 2012
En attendant Godot de Samuel Beckett
VLADIMIR : Qu'est-ce qu'on fait maintenant ?

ESTRAGON : On attend.

VLADIMIR : Oui, mais en attendant ?
Commenter  J’apprécie          530

CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Samuel Beckett Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

En attendant Godot, on répond à ce quiz

En quelle année cette pièce a t-elle été publiée ?

1948
1952
1956
1968

10 questions
276 lecteurs ont répondu
Thème : En attendant Godot de Samuel BeckettCréer un quiz sur cet auteur