AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.96 /5 (sur 363 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lyon , le 24/02/1966
Biographie :

Françoise Guérin est romancière, nouvelliste et scénariste.

Elle débute sa carrière littéraire avec la publication de nouvelles dans des revues ou des anthologies telles que Hauteurs, Revue politique (Belgique) et dans la presse : L'Écho de Limoges, La Gazette de Montpellier, Midi libre, etc.

Elle a écrit de nombreuses fictions radiophoniques pour Radio-France (émission "Les Petits Polars").

Son premier roman "A la vue à la mort" (Le Masque) reçoit le Prix du Festival du Film Policier de Cognac en 2007 et le prix Jean-Zay des lycéens en 2008.
Il est immédiatement remarqué et sélectionné pour le prix du polar SNCF. Dans la foulée, il est adapté par la télévision par Franck Mancuso ("Lanester", avec Richard Berry, Emma De Caunes, Bruno Salomone, Isabelle Candelier...).
Elle publie par la suite deux autres polars : "Cherche jeunes filles à croquer" en 2012 (Prix Sang pour Sang Polar) et "Les enfants de la dernière pluie" en 2014, toujours au Masque-JC Lattès. Ces deux romans font partie de la série télévisée Lanester (France 2) et elle participe activement à leur adaptation (travail scénaristique).

Fidèle à la nouvelle, elle publie également plusieurs recueils : "Mot compte double", paru en 2007 aux Éditions Quadrature (Belgique), "Un dimanche au bord de l’autre" (L’Atelier du Gué) qui a reçu le prix Missives 2009 et "Quatre carnages et un enterrement", recueil de nouvelles policières aux éditions D’un Noir Si Bleu.
Son dernier recueil paraît début 2020 chez Zonaires éditions. Il a pour titre "Au chevet des vivants" et traite du "prendre soin", une thématique qui deviendra criante avec l'arrivée de la pandémie.

En 2018, paraît un nouveau roman, "Maternité", chez Albin Michel. Il reçoit le prix franco-suisse Lettres frontière. Il raconte l'histoire d'une jeune femme qui ne parvient pas à créer un lien avec son bébé. La thématique des difficultés maternelles et du devenir mère est centrale chez cette autrice qui exerce le métier de psychologue spécialisée dans les troubles de la parentalité.

A paraître début 2022, un thriller chez Eyrolles : "On noie bien les petits chats".

Son site d'auteure : https://francoiseguerin.wordpress.com/
Twitter : @fguer1
Instagram : @fguer1.auteure


+ Voir plus
Source : https://francoiseguerin.wordpress.com/
Ajouter des informations
Bibliographie de Françoise Guérin   (12)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

LA CHRONIQUE DE ARNO WILL - ON NOIE BIEN LES PETITS CHATS


Citations et extraits (73) Voir plus Ajouter une citation
marina53   15 septembre 2016
Les enfants de la dernière pluie de Françoise Guérin
Ce qu'on a de plus précieux est aussi ce qu'on a de plus secret. Et pourtant, ça ne prend consistance que dit, adressé à un autre qui peut s'en rendre témoin.
Commenter  J’apprécie          300
marina53   31 juillet 2016
Cherche jeunes filles à croquer de Françoise Guérin
À quoi est-ce qu'on se tient, dans la vie ? À son boulot ? À son savoir ? À l'image qu'on renvoie à l'autre ? Ou bien à son histoire ? Et quand l'histoire est branlante, on fait comment ?
Commenter  J’apprécie          270
marina53   21 juillet 2016
Cherche jeunes filles à croquer de Françoise Guérin
Elle est vivante, elle regarde l'objectif, elle est au collège avec ses copains de classe et pourtant, c'est comme si elle était déjà un peu morte. Morte à l'intérieur.
Commenter  J’apprécie          220
marina53   04 juillet 2016
À la vue, à la mort de Françoise Guérin
Est-ce qu'on peut dire qu'on a vraiment exister si, le jour de sa mort, on n'a personne pour vous pleurer?
Commenter  J’apprécie          220
marina53   04 juillet 2016
À la vue, à la mort de Françoise Guérin
J'ai vécu, je vis à distance des autres. À distance de moi-même, d'ailleurs. J'ai construit mon existence avec méthode, en occupant l'espace. Mais tout cela n'est que remplissage. Au fond, je suis profondément seul.
Commenter  J’apprécie          210
marina53   21 juillet 2016
Cherche jeunes filles à croquer de Françoise Guérin
Goûter la douceur d'une voix et se laisser caresser par l'inattendu.

S'abandonner à la tendresse d'un regard. Avec délectation. Avec effroi aussi. Déposer les armes. Se laisser approcher. Se laisser enfin toucher. Se laisser faire. Et jusqu'au fond de l'âme, en éprouver une légèreté déroutante.
Commenter  J’apprécie          200
marina53   18 mai 2022
On noie bien les petits chats de Françoise Guérin
On ne croit pas les victimes.

On n'a pas envie de les entendre.

Elles exagèrent, vraiment !

On voudrait minimiser leur plainte.

Majorer leur responsabilité.

Peut-être qu'elles y sont pour quelque chose ?

Peut-être même qu'elles l'ont bien cherché... Allez savoir !
Commenter  J’apprécie          200
marina53   18 mai 2022
On noie bien les petits chats de Françoise Guérin
C'est, toutes proportions gardées, ce qui arrive à chaque mère, à chaque parent : la naissance s'accompagne toujours d'une perte. On perd l'enfant rêvé pour l'enfant réel. On perd sa vie d'avant, sa taille de guêpe, sa liberté... C'est pourquoi ce n'est jamais un bonheur sans ombre.
Commenter  J’apprécie          180
marina53   04 juillet 2016
À la vue, à la mort de Françoise Guérin
Les coups laissent moins de trace que la honte.
Commenter  J’apprécie          180
Ziliz   12 septembre 2015
Cherche jeunes filles à croquer de Françoise Guérin
- J'en ai assez entendu. Toutes ces insinuations... Vous savez, monsieur Lanester, je vous faisais confiance, mais je vois que vous êtes comme les autres. Vous croyez tous qu'on a une fille anorexique parce qu'on est de mauvais parents ! On rend nos mômes malheureux, c'est ça ? Mais pour qui vous prenez-vous pour nous juger ?

- Je n'ai rien dit de tel...

- On n'a pas voulu ça, vous entendez ? Cette maladie, c'est un vrai combat, on y a consacré toute notre énergie, ça nous a bouffé la vie... [...]

Vous êtes tous pareils, les flics, les gendarmes, les psys ! Vous voyez pas que j'en peux plus ? Vous comprenez pas que c'est monstrueux de voir ses enfants mourir de faim et de ne rien pouvoir faire ?

(p. 45-46)
Commenter  J’apprécie          150

Auteur membre de Babelio voir son profil
Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Françoise Guérin (398)Voir plus


Quiz Voir plus

À quel(le) auteur(e) vous font penser ces questions ❓❓❓

Rodrigue, as-tu du cœur ?

Molière
Corneille
Racine

12 questions
434 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , écrivainCréer un quiz sur cet auteur