AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.82 /5 (sur 161 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lyon , le 24/02/1966
Biographie :

Françoise Guérin est romancière et nouvelliste.

Initiée à l’écriture radiophonique, elle a collaboré à l’émission "Les Petits Polars" pour Radio-France.

Son premier roman "A la vue à la mort" (Le Masque) a reçu le Prix Cognac du Festival du Film Policier en 2007 et le prix Jean-Zay des lycéens en 2008. Il sera adapté pour la télévision en 2013 dans le téléfilm "Lanester", avec Richard Berry dans le rôle-titre.

On lui doit aussi "Mot compte double", recueil de nouvelles paru en 2007 aux Éditions Quadrature (Belgique), "Un dimanche au bord de l’autre" (L’Atelier du Gué) qui a reçu le prix Missives 2009 et "Quatre carnages et un enterrement", recueil de nouvelles policières aux éditions D’un Noir Si Bleu.

Lanester revient dans les romans "Cherche jeunes filles à croquer" (2012) (Prix Sang pour sang 2013), également adapté pour la télévision, et "Les Enfants de la dernière pluie" (2014).

Lyonnaise, Françoise Guérin anime des ateliers d’écriture en milieu scolaire, en médiathèque et maison de retraite.

Elle partage sa passion des mots sur son site : MOT COMPTE DOUBLE motcomptedouble.blog.le… en compagnie d’autres auteurs et chroniqueurs littéraires.
+ Voir plus
Source : pleutil.net
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
"Au chevet des vivants", le nouveau livre de Françoise Guérin. Extrait de la nouvelle "Un silence pour abri" lue par l'auteure et mis en images par l'éditeur. Parution le 24 décembre 2019 chez Zonaires éditions.

Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
marina53   15 septembre 2016
Les enfants de la dernière pluie de Françoise Guérin
Ce qu'on a de plus précieux est aussi ce qu'on a de plus secret. Et pourtant, ça ne prend consistance que dit, adressé à un autre qui peut s'en rendre témoin.
Commenter  J’apprécie          300
marina53   31 juillet 2016
Cherche jeunes filles à croquer de Françoise Guérin
À quoi est-ce qu'on se tient, dans la vie ? À son boulot ? À son savoir ? À l'image qu'on renvoie à l'autre ? Ou bien à son histoire ? Et quand l'histoire est branlante, on fait comment ?
Commenter  J’apprécie          260
marina53   21 juillet 2016
Cherche jeunes filles à croquer de Françoise Guérin
Elle est vivante, elle regarde l'objectif, elle est au collège avec ses copains de classe et pourtant, c'est comme si elle était déjà un peu morte. Morte à l'intérieur.
Commenter  J’apprécie          220
marina53   04 juillet 2016
À la vue, à la mort de Françoise Guérin
Est-ce qu'on peut dire qu'on a vraiment exister si, le jour de sa mort, on n'a personne pour vous pleurer?
Commenter  J’apprécie          220
marina53   21 juillet 2016
Cherche jeunes filles à croquer de Françoise Guérin
Goûter la douceur d'une voix et se laisser caresser par l'inattendu.

S'abandonner à la tendresse d'un regard. Avec délectation. Avec effroi aussi. Déposer les armes. Se laisser approcher. Se laisser enfin toucher. Se laisser faire. Et jusqu'au fond de l'âme, en éprouver une légèreté déroutante.
Commenter  J’apprécie          200
marina53   04 juillet 2016
À la vue, à la mort de Françoise Guérin
J'ai vécu, je vis à distance des autres. À distance de moi-même, d'ailleurs. J'ai construit mon existence avec méthode, en occupant l'espace. Mais tout cela n'est que remplissage. Au fond, je suis profondément seul.
Commenter  J’apprécie          190
Ziliz   12 septembre 2015
Cherche jeunes filles à croquer de Françoise Guérin
- J'en ai assez entendu. Toutes ces insinuations... Vous savez, monsieur Lanester, je vous faisais confiance, mais je vois que vous êtes comme les autres. Vous croyez tous qu'on a une fille anorexique parce qu'on est de mauvais parents ! On rend nos mômes malheureux, c'est ça ? Mais pour qui vous prenez-vous pour nous juger ?

- Je n'ai rien dit de tel...

- On n'a pas voulu ça, vous entendez ? Cette maladie, c'est un vrai combat, on y a consacré toute notre énergie, ça nous a bouffé la vie... [...]

Vous êtes tous pareils, les flics, les gendarmes, les psys ! Vous voyez pas que j'en peux plus ? Vous comprenez pas que c'est monstrueux de voir ses enfants mourir de faim et de ne rien pouvoir faire ?

(p. 45-46)
Commenter  J’apprécie          150
marina53   04 juillet 2016
À la vue, à la mort de Françoise Guérin
Les coups laissent moins de trace que la honte.
Commenter  J’apprécie          170
marina53   15 septembre 2016
Les enfants de la dernière pluie de Françoise Guérin
Il y a des mots tabous qu'on exile loin des conversations policées entre gens honnêtes.
Commenter  J’apprécie          160
Ziliz   13 septembre 2015
Cherche jeunes filles à croquer de Françoise Guérin
- [...] La toile regorge de ces sites à double-fond qui permettent d'accéder à des contenus un peu chauds sans laisser de traces dans les historiques de navigation.

- Est-ce que ça pourrait déjouer les systèmes de régulation comme le contrôle parental, par exemple ?

- Absolument ! Pas plus tard que la semaine dernière, j'ai déniché un site porno très très hard dont le portail était un revendeur de pièces automobiles. C'est la documentaliste d'un lycée professionnel en mécanique auto qui a donné l'alerte en constatant la fréquentation en hausse du CDI. La moitié des lycéens avait un exposé urgent à préparer sur les carburateurs ! Le pare-feu de l'établissement n'avait rien détecté d'anormal.

(p. 222-223)
Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Edie, Fais-moi peur !

On peut trouver plusieurs raisons à la fascination qu’il continue à exercer sur nous, à commencer par la couleur de sa barbe, qui est déjà un élément étrange, plaçant ce personnage dans un cadre inquiétant, ni tout à fait réaliste, ni tout à fait surnaturel… Il y a ensuite un objet qui change de statut : la clé que sa nouvelle femme ne doit utiliser sous aucun prétexte se révèle être magique, acquérant une valeur symbolique dans un récit au réalisme terrifiant. En ouvrant la porte interdite, sa femme découvre en effet les corps des précédentes épouses de son mari, et, terrifiée, laisse tomber la clé dans le sang, qui restera tachée à jamais. Qui est l'auteur de ce conte ?

Charles Perrault
Jean de La Fontaine
Hans Christian Andersen
Grimm

10 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychopathe , tueur en série , littérature , contesCréer un quiz sur cet auteur