AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 4.1 /5 (sur 551 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Pétronille Rostagnat, a vécu en Chine et à Dubaï, et réside désormais à Lyon. Mère de trois enfants,
elle a été responsable marketing pendant une dizaine d’années avant de se consacrer entièrement à
l’écriture de romans policiers. Alexane, commandant à la brigade criminelle de Paris, son héroïne, a vu
le jour en 2015, dans son premier roman intitulé La fée Noire.

Pour mieux découvrir l'auteure, visitez son site officiel: www.petronille-rostagnat.com

Bibliographie :
– Un jour tu paieras
– Je pensais t’épargner
– J’aurai aimé te tuer

Ajouter des informations
Bibliographie de Pétronille Rostagnat   (7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Je pensais t'épargner - Pétronille Rostagnat - Black Lab - Editions Marabout


Citations et extraits (113) Voir plus Ajouter une citation
kielosa   30 janvier 2020
Un jour tu paieras de Pétronille Rostagnat
" Lorsque notre haine est trop vive, elle nous met au-dessous de ceux que nous haïssons. "



François de La Rochefoucauld



(page 9).
Commenter  J’apprécie          352
fabien2830   05 novembre 2020
La fée noire de Pétronille Rostagnat
Deuxième coup de couteau près de sa poitrine cette fois-ci. C’était la

fin. Il sut qu’il allait mourir, là, par terre, sur le sol sale et froid. Il ne

comprit pas comment il en était arrivé là ? Qu’avait-il bien pu commettre

comme erreur pour finir ainsi ? Il était comme paralysé. Il abandonna son

corps à son meurtrier. Elle ne partirait pas. Elle était là pour en finir. Il

l’avait compris dans son regard.

Un dernier souffle…
Commenter  J’apprécie          140
brinvilliers   14 avril 2022
J'aurais aimé te tuer de Pétronille Rostagnat
Sous le choc, elle aurait dû paniquer, commettre des erreurs, laisser derrière elle des traces de son forfait. Mais non, elle avait nettoyé la scène de crime mieux qu'une professionnelle dans son esprit : ce n'était pas son premier meurtre !
Commenter  J’apprécie          110
fabien2830   05 novembre 2020
La fée noire de Pétronille Rostagnat
– Pas content de me revoir ?

Elle s’avança telle une féline qui s’approche de sa proie, tout en

sensualité. Elle était là devant lui. Il ne réagit pas. Il était sur la défensive.

Mais qu’est-ce qu’elle faisait là ? Il s’attendait à recevoir un interrogatoire

en bonne et due forme.

– Détends-toi mon lapin. Je ne dirai rien. Cela sera notre petit secret.

Elle glissa une main dans ses cheveux et approcha ses lèvres. Il la

laissa faire. Elle, elle n’avait pas bu ce soir. Son haleine était douce et

chaude.

– Je te sais plus entreprenant, lui susurra-t-elle à l’oreille.

Soudain, une douleur immense dans son ventre le submergea. Nathan

ne put retenir un cri de douleur. Il se cambra. Vit le couteau plein de sang.

Une main le saisit par les cheveux. Elle sourit et le jeta en arrière en

s’aidant de sa jambe droite. Sa tête cogna violemment le mur. Il tomba de

tout son long sur le sol. Il était à moitié assommé mais la douleur était telle

qu’il retrouva vite ses esprits. Il ne soupçonnait pas qu’elle puisse avoir une

telle force. Il voulut se relever. Vite, réagir. Lui prendre le couteau. Se

défendre. Mais elle était rapide et souple. Elle leva la jambe et enfonça son

talon dans sa plaie. Il hurla.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
fabien2830   05 novembre 2020
La fée noire de Pétronille Rostagnat
– Tu jouis mon lapin ? C’est bon, hein.

Elle enfonça encore un peu plus son talon dans ses entrailles.

– Allez, crie. Je veux t’entendre hurler. Ça m’excite.

Il porta ses mains autour du talon par instinct. Il voulait l’enlever, ne

plus souffrir. Mais il n’avait plus de force, il allait s’évanouir.

Elle retira sa chaussure. La douleur était encore plus intense. Il eut la

sensation de se vider littéralement de son sang. Il porta ses mains sur son

ventre. Il voulait naïvement stopper son hémorragie. Il fallait se concentrer,

vivre, respirer. Il pria pour qu’elle parte, là, maintenant. Il pouvait encore

s’en sortir. L’estomac n’était pas touché. En tout cas, il l’espérait. Il voulut

la supplier de le laisser mais aucun son ne sortit de sa bouche, juste un cri

plaintif. Elle éclata de rire. Elle lui parla mais il n’entendit rien. Tout était

flou, confus. Avec son pied, elle revint à la charge et lui écrasa l’épaule

droite l’obligeant à lui faire face.

– Regarde-moi, hurla-t-elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
chambrenoire   16 mai 2021
Je pensais t'épargner de Pétronille Rostagnat
Cela faisait une semaine qu'elle était à cran...Depuis le dernier coup de poing...Le bleu sur la joue s'estompait de jour en jour.
Commenter  J’apprécie          81
RomansNoirsEtPlus   16 avril 2022
Je pensais t'épargner de Pétronille Rostagnat
Défendre un homme innocent qui se dit coupable est-il plus compliqué que de défendre un homme coupable qui se dit innocent ? Telle est la question !
Commenter  J’apprécie          60
Billie72   20 février 2021
Un jour tu paieras de Pétronille Rostagnat
Quelle attitude adopter ? devait-il demander une recherche d'empreintes ? Il ne portait pas de gants à cet instant : on y retrouverait les siennes. En parlerait-il à son avocate ? Il rangea l'objet dans une petite boîte en carton qui traînait sur son bureau. Il savait qui était l'expéditeur de ce message et les raisons de cet envoi. Cela ne l'ébranla pas. Il connaissait maintenant les nouvelles règles du jeu. Il n'allait pas se priver de les transgresser.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   07 mars 2018
La fée noire de Pétronille Rostagnat
Elle errait dans son appartement comme un loup dans une cage. Elle était heureuse et terrifiée à la fois. Marc n’était plus, Marc était mort… Finis les coups, fini la peur, finis les humiliations, finis les larmes, fini l’emprise de ce monstre sur sa vie, finis les mensonges… Elle allait pouvoir revivre, voir grandir ses filles sans la crainte qu’elles soient frappées à leur tour. Elle ne savait pas si elle devait pleurer ou rire. Elle avait tant espéré ce jour tout en le craignant à la fois. Elle était débarrassée de son bourreau, elle ne pouvait s’empêcher de sourire. Elle avait dû jouer la comédie toute la journée devant cette meute de policiers. Elle ne voulait pas parler de sa situation de femme battue. A quoi cela aurait-il servi, à part à leur donner un mobile sur un plateau d’argent. Et puis, autant éviter un scandale, maintenant que sa vie allait être exposée aux yeux de tous dans les journaux du lendema
Commenter  J’apprécie          30
leslecturesdenanou   12 février 2020
Un jour tu paieras de Pétronille Rostagnat
L'énigme à résoudre était : comment un jeune homme au parcours sans faute pouvait-il se retrouver dans une situation aussi tragique ?
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur