AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.69 /5 (sur 80 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Laval , le 31/07/1833
Mort(e) à : Menton , le 08/07/1923
Biographie :

Augustine Fouillée (née Augustine Tuillerie), dite G. Bruno, est une femme de lettres française.

Son nom de plume est inspiré du nom du philosophe et écrivain italien Giordano Bruno.

Elle publie "Le Tour de la France par deux enfants" en 1877. Le modèle qui inspire son point de vue pédagogique est Jean Macé (1815-1894).

Elle publie également "Francinet", manuel d’instruction civique et de morale, romancé sous la forme de l’histoire d’un adolescent entrant dans la vie professionnelle. Ce livre apporte également des notions de droit, d’économie et de sciences. La notion de promotion sociale intervient dans "Les Enfants de Marcel", qu’elle publie en 1887.

En 1916 en pleine Première Guerre mondiale, elle publie chez Belin "Le Tour de l’Europe pendant la guerre", qui est une suite du Tour de la France reprenant les mêmes personnages d’André et Julien Volden avec leurs descendants.

Elle est mariée une première fois à un M. Guyau dont elle a un fils, le philosophe Jean-Marie Guyau (1854-1888).

Elle entretient une liaison avec le philosophe Alfred Fouillée (1838-1912) qu'elle épouse, une fois votée la loi sur le divorce.

Le philosophe Augustin Guyau (1883-1917) est son petit-fils.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

« On en avait rêvé de ce voyage. C?était une sorte de pari, et le livre d?Augustine Fouillée, dite G. Bruno, traînait depuis longtemps sur nos chevets. Cap ou pas cap ? On avait sorti les cartes et retracé le voyage exact d?André et Julien Volden. On prendrait le chemin des écoliers. Départementales, nationales, et roule ! »


Citations et extraits (8) Ajouter une citation
Davalian   30 septembre 2012
Le tour de la France par deux enfants de G. Bruno
Tenez, mon enfant, lui dit-elle, je vous donne ce livre : il parle de la France que vous aimez et des grands hommes qu'elle a produits. Lisez-le : il est à votre portée ; il y a des histoires et des images qui vous instruiront et vous donneront, à vous aussi, l'envie d'être un jour utile à votre patrie.
Commenter  J’apprécie          40
gill   08 octobre 2016
Le tour de la France par deux enfants de G. Bruno
Par un épais brouillard du mois de septembre, deux enfants, deux frères, sortaient de la ville de Phalsbourg en Lorraine.

Ils venaient de franchir la grande porte fortifiée qu'on appelle "porte de France" ...
Commenter  J’apprécie          40
ivredelivres   22 août 2010
Le tour de la France par deux enfants de G. Bruno
C’était déjà le soir quand nos voyageurs arrivèrent près de Lyon. Devant eux se dressaient les hautes collines couronnées par les dix-sept forts de Lyon. Ces collines étaient encore éclairées par les derniers rayons du crépuscule, tandis que la ville se couvrait de la brume du soir. Mais bientôt tous les becs de gaz s’allumèrent comme autant d’étoiles qui, perçant la brume de leur blanche lueur, illuminaient la ville tout entière et renvoyaient des reflets jusque sur les campagnes environnantes.
Commenter  J’apprécie          30
ivredelivres   02 novembre 2010
Le tour de la France par deux enfants de G. Bruno
L'ascension du Mont Blanc

D’abord, il faut marcher deux journées, toujours en montant, comme bien tu penses, et la marche n’est pas facile. Ces hautes montagnes ont sur leurs flancs de vastes champs de glace et de neige durcie qu’on appelle glaciers.

L’un des glaciers qui sont au pied du Mont Blanc à huit kilomètres de large et vingt-quatre de long : c’est une vaste mer de glace, tantôt unie, tantôt bouleversée comme les flots de la mer dans la tempête.
Commenter  J’apprécie          30
ivredelivres   22 août 2010
Le tour de la France par deux enfants de G. Bruno
Ces hautes maisons d’aspect pauvre d’où l’on entend sortir le bruit actif des métiers. C’est là qu’habite la nombreuse population ouvrière. Chacun à là son petit logement ou son atelier, souvent perché au cinquième ou sixième étage, souvent aussi enfoncé sous le sol, et il y travaille tout la journée à lancer la navette entre les fils de soie.
Commenter  J’apprécie          20
Davalian   30 septembre 2012
Le tour de la France par deux enfants de G. Bruno
France aimée, nous sommes tes fils, et nous voulons toute notre vie rester dignes de toi !
Commenter  J’apprécie          30
Roulegalette   19 août 2013
Le tour de la France par deux enfants de G. Bruno
De la fenêtre, en effet, on découvrait à perte de vue la mer, d'un bleu plus foncé encore que le ciel ; on apercevait aussi les ports de Marseille et les navires innombrables dont les mâts se pressaient les uns contre les autres, agitant aux tourbillons du mistral leurs pavillons de toutes les couleurs. Les derniers rayons du soleil couchant emplissaient l'horizon d'une lumière d'or. Les deux enfants serrés l'un contre l'autre, regardaient tour à tour l'immensité du ciel et celle de la mer.
Commenter  J’apprécie          10
ivredelivres   02 novembre 2010
Le tour de la France par deux enfants de G. Bruno
Quand on marche sur ces glaciers aux pentes rapides, il faut des souliers ferrés exprès pour ne pas glisser, des bâtons ferrés pour se retenir. On arrive souvent devant des murs de glace qui barre le chemin, alors il faut creuser à coup de hache dans la glace une sorte d’escalier où l’on puisse poser le pied.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
153 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur cet auteur