AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4 /5 (sur 332 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Hillary Jordan a grandi à Dallas, au Texas et Muskogee, Oklahoma. Elle a obtenu un BA en anglais et en sciences politiques au Wellesley College et a passé quinze ans à travailler comme rédacteur publicitaire avant de commencer à écrire de la fiction. Elle a obtenu son MFA en création littéraire de l'Université Columbia.

Mudbound, publié par Algonquin Books en Mars 2008, est son premier roman. Il a remporté en 2006 Bellwether Prix de la Fiction , décerné tous les deux ans à un premier roman inédit qui traite des questions de justice sociale, et a été le NAIBA 2008 (New Atlantic libraires indépendants Assoc.) Fiction Livre de l'année . Il a remporté un Award 2009 Alex de la Library Association américaine et a été longlisted pour le 2009 IMPAC Dublin Literary Award . Paste Magazine nommé Mudbound l'un des dix romans premier sommet de la décennie.

Hillary vie à Tivoli, New York, mais sera bientôt de revenir à New York.


+ Voir plus
Source : http://www.hillaryjordan.com/
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Bande annonce du film MUDBOUND (2017), adaptation du roman d'Hillary Jordan, paru en français sous le titre Mississippi.
Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
Aela   06 juin 2012
Mississippi de Hillary Jordan
Mais je me trompais. Il y a avait des tas de Blancs là-bas, c'est certain, mais ils ne ressemblaient pas à ceux de chez nous.

Ils n'avaient pas la haine.

En Angleterre, où on a stationné le premier mois, il y avait des gens qui n'avaient encore jamais vu de Noir, mais ils étaient plus curieux qu'autre chose.

Dès l'instant où ils ont vu qu'on était comme tout le monde, ils nous ont traités pareil.

Les filles aussi.

La première fois qu'une fille blanche m'a invité à danser, j'ai failli en tomber à la renverse.
Commenter  J’apprécie          220
Myriam3   20 septembre 2014
Mississippi de Hillary Jordan
Ronsel se fichait pas mal d'avoir une terre à lui, mais ça servait à rien de dire ça à mon mari. Autant piler de l'eau dans un mortier. Quand Hap a une idée en tête, l'est sourd et aveugle à tout ce qui ne rentre pas dans le moule. C'est pour ça que c'est un bon prédicateur, sa foi vacille jamais. Les gens voient ça chez lui et ça les ravigore. Mais des fois ce qui marche en chaire va pas à la table de votre cuisine.
Commenter  J’apprécie          160
Nadael   11 janvier 2013
Écarlate de Hillary Jordan
Instinctivement, elle essaya d'abord de se rendre invisible, puis, mue par une soudaine révolte, elle planta son regard dans celui de ses voisins, ces gens qu'elle écoeurait tant (…). Elle se demanda combien d'entre eux étaient des menteurs et dans quelle mesure leur probité apparente ne masquait pas des crimes aussi graves que les siens. 
Commenter  J’apprécie          160
Nat_85   29 mars 2020
Mississippi de Hillary Jordan
C'est ça aimer quelqu'un : donner tout ce qu'on peut et prendre ce qu'il faut.
Commenter  J’apprécie          170
ssstella   26 novembre 2013
Écarlate de Hillary Jordan
- Non, je ne suis pas croyante. Enfin, pas comme on nous l'enseignait à l'église en tout cas. J'imagine que s'il y a un Dieu, Elle est franchement écœurée de voir ce qui se passe ici-bas."

Ça, c'est blasphème, se dit Hannah dans un premier mouvement d'indignation. Mais elle se questionna aussitôt sur la virulence de sa réaction. Si elle avait perdu la foi, pourquoi réagissait-elle ainsi ? Par pur réflexe, elle s'en rendit compte. Elle n'avait pas plus de contrôle la-dessus qu'elle n'en avait sur ses glandes salivaires quand elle était devant un pain sorti du four. Était-ce donc ce à quoi se résumaient toutes ses croyances religieuses, à un ensemble de préceptes qui, à force de lui avoir été inculqués, se confondaient avec des automatismes, des réactions instinctives même ? Au mot Dieu, tu penseras Il. Face à la misère de l'humanité, tu blâmeras Eve. Tu obéiras à tes parents, tu seras gentille, tu voteras pour le parti de la Trinité, tu serreras bien les jambes pour t'asseoir sur une chaise. Tu ne poseras pas de questions, tu feras ce qu'on t'ordonne, un point c'est tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
BMR   17 septembre 2010
Mississippi de Hillary Jordan


[...] J'entrais dans la maison quand le marteau s'est abattu sur le premier clou en un bruit délicieusement irrévocable qui a fait sursauter les enfants.

« C'est quoi ça, maman ? a demandé Amanda Leigh.

- C'est ton papa qui ferme le cercueil de Pappy.

- Il va se fâcher ? » a murmuré Bella effrayée.

Laura m'a jeté un petit coup d'oeil farouche.

« Non, ma chérie, a-t-elle répondu. Pappy est mort. Il ne se fâchera plus jamais. Maintenant, mettez votre manteau et vos bottes. Il est temps de porter votre grand-père en terre. »

Heureusement qu'Henry n'était pas là pour entendre la satisfaction dans sa voix.
Commenter  J’apprécie          140
Myriam3   19 septembre 2014
Mississippi de Hillary Jordan
Ici, c'est le ventre de la terre. Cette vaste étendue luxuriante entre deux fleuves s'est formée il y a quinze mille ans quand les glaciers ont fondu et gonflé le Mississippi et ses affluents, qui ont fini par déborder et inonder la moitié du continent. Lorsque les eaux ont reflué et réintégré leurs cours d'origine, elles ont rapporté une manne d'alluvions arrachées aux terres qu'elles avaient recouvertes. Elles les ont rapportées ici, dans le Delta, et les ont déposées sur les vallées en riches strates noires.

J'ai enterré mon père dans ce sol-là, ce sol qu'il détestait travailler.
Commenter  J’apprécie          140
Jerenight   29 mars 2019
Mississippi de Hillary Jordan
Je me suis tourné vers toutes les œuvres qu'avaient faites mes mains et vers le travail auquel j'avais travaillé pour les faire et voici : tout est vanité et poursuite de vent et il n'y a pas de profit sous le soleil.
Commenter  J’apprécie          150
genou   09 juin 2013
Mississippi de Hillary Jordan
Les Noirs continuaient à voyager à l'arrière des bus, à emprunter les portes de service, à cueillir le coton des Blancs, à demander pardon aux Blancs. On avait répondu à leur appel, on avait fait leur guerre, mais ils s'en foutaient : pour eux, on continuait à n'être que des nègres. Et les soldats noirs qui étaient morts n'étaient que des nègres morts.
Commenter  J’apprécie          120
Ari   27 mai 2012
Mississippi de Hillary Jordan
Mais il faut que je commence par le début, si je le trouve. Les débuts sont insaisissables. Juste au moment où vous croyez en tenir un, vous jetez un coup d'oeil en arrière et vous en apercevez un autre, antérieur, et un autre antérieur au précédent. Même en commençant par "Chapitre Un : Ma naissance", vous avez un problème d'antécédents, de causes et d'effets.
Commenter  J’apprécie          110
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Mon oncle d'Amérique

C'est paradoxal, mon oncle est un chasseur solitaire ...

Francis Scott Fitzgerald
Carson Mc Cullers

13 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature américaine , roman , culture littéraire , écrivain , MandragoresCréer un quiz sur cet auteur
.. ..