AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.05 /5 (sur 128 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Châlon-sur-Saône , le 21/01/1947
Mort(e) le : 05/03/2018
Biographie :

Chirurgien-dentiste, Hugues Douriaux a écrit depuis plus de vingt-cinq ans de nombreuses histoires fantastiques principalement aux éditions Fleuve Noir.

Il est arrivé à la Fantasy par le roman historique. On retrouve dans ses textes son goût pour l'Histoire et les choses de l'amour.

Depuis la fin des années 90, il a abandonné la fantasy pour se consacrer à son genre de prédilection : le roman réaliste.

Hugues Douriaux a déjà publié de nombreux romans aux éditions de l'Écir, Feuille Bleue, Fleuve Noir et chez Plon.

Il est l’auteur de la grande saga Les Gens de la Paulée, dont le dernier tome, Le Clos des Grognards paru aux éditions de l’Écir en 2006 ainsi que de trois romans historiques, Le Grand Voyage de Juliette Le Goff (Plon, 2006) et Le Temps des loups suivi des Griffes du destin (L'Écir 2007 et 2009).

Il a fait paraître aux Éditions Feuilles Bleues, Nuevo Mundo en 2008 puis Le sabre et l'hirondelle en 2009.

+ Voir plus
Source : http://www.pochesf.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Hugues Douriaux   (68)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (100) Voir plus Ajouter une citation
belette2911   08 janvier 2013
Le Temps des loups de Hugues Douriaux
- ce n'est pas la race ou la religion qui différencient les humains, mais ce qu'ils ont dans le coeur. Ils sont bons ou mauvais, lâches ou courageux, retors ou généreux.
Commenter  J’apprécie          230
belette2911   03 novembre 2012
Le Temps des loups de Hugues Douriaux
Marie tendit la main, saisit la dextre du jeune homme. Elle se dirigea vers la meute. Son cœur battant à se rompre, Renaud la suivit.



- Ils vont s'approcher pour te reconnaître. N'oublie pas que ce ne sont pas des chiens… N'essaie pas de les caresser.



Elle tenait toujours les mains de Renaud. De longs instants passèrent. Le plus gros des loups, celui que le jeune homme avait vu sortir de la forêt, se dressa.



- C'est le chef de la meute, dit Marie avec du respect dans la voix… Laisse-le te sentir à son aise» […]



Le loup le huma longuement… Au bout de ce qui lui parut une éternité, les grondements cessèrent et les poils hérissés retombèrent sur l'échine du fauve.



Encore un instant et l'animal esquissa un battement de queue. Puis tranquillement, il fit demi-tour et rejoignit ses congénères. Marie battit des mains.



- Il t'a accepté! S'exclama-t-elle.
Commenter  J’apprécie          150
manU17   23 août 2015
La renarde de Hugues Douriaux
La saison s'avance. L'automne est arrivé, et la forêt a encore changé de couleur, nous offrant le plus resplendissant de sa palette, qu'elle garde en réserve pour cette occasion unique. Ce ne sont qu'explorations de pourpre, de marron, de vert sombre, d'or, et chaque jour, à la lumière du soleil changeant, ces couleurs muent, s'enrichissent, se font sensuelles, étourdissantes.
Commenter  J’apprécie          130
manU17   14 août 2015
La renarde de Hugues Douriaux
Des noms jaillissent de-ci de-là, qui prouvent que ces paysans n'étaient pas incultes. Lamartine, Pierre Loti, Dumas... Jules Verne. Et ça se rapproche. Appolinaire, Mallarmé, Proust, Péguy... Céline... Je me plonge dans cette littérature disparate, mes lunettes se frayant leur chemin à travers les taches jaunes d'humidité,, les antiques crottes de mouche et les ciselures des dents de souris. Je me prends à aimer ces heures où je m'abstrais du monde, devant mon feu de bois, dans mon fauteuil, emmitouflée dans un grand châle de laine.
Commenter  J’apprécie          110
manU17   24 août 2015
La renarde de Hugues Douriaux
Renarde, c'est l'âme de cette forêt, son essence, et j'ai l'immense privilège qu'elle m'offre d'y pénétrer. Renarde fait plus que me tolérer. Je sais qu'elle se satisfait de me voir, et j'ose croire que ce n'est pas uniquement dû à la viande que je lui offre. Je lui adresse mes pensées, je lui explique mentalement qui je suis, ce que je fais là, pourquoi la vie m'a blessée et le réconfort que m'apporte la certitude que, petit à petit', je m'intègre dans l'harmonie de cette forêt et de ces habitants.
Commenter  J’apprécie          110
manU17   18 août 2015
La renarde de Hugues Douriaux
J'en apprends sur les cousinages officiels ou de la jambe gauche entre les familles X et Y, les brouilles entre les Z et les A, les enfants adultérins des V... J'ai même su qu'une des sœurs Joucelier "d'vot'maison, eh ben, c'était une sacrée qu'y fallait pas y en promettre, celle-là, y z qu'le train qui y était pas passé d'sus, allez, on peut ben l'dire, ça fait trente ans qu'elle est morte !" et Thérèse m'a confirmé que c'était la pure vérité, "mais c'est comme ça dans tout'les familles, faut qu'y ait au moins une putain ou une bonne sœur !"...
Commenter  J’apprécie          100
jamiK   20 janvier 2017
Les androïdes du désert de Hugues Douriaux
On raconte que la Terre a failli crever de connerie et de pollution, dit Baert. Je me demande si elle va pas finir par crever pour de bon ! La connerie est toujours là et côté pollution, ça s’arrange pas !
Commenter  J’apprécie          100
Annabelle31   22 août 2015
Les Gens de la Paulée, tome 2 : Le Bois des Auriottes de Hugues Douriaux
Ce fut dans le silence d'un petit matin froid qu'éclata le crépitement d'une rafale de mitraillette. L'air était si calme que les détonations furent entendues jusqu'au centre du village, et que toutes les têtes se retournèrent, tandis que les mouvements s'interrompaient et que la même inquiétude se faisait jour chez les Pauléens. Depuis que les Allemands étaient arrivés, pas un seul coup de feu ne s'était fait entendre.
Commenter  J’apprécie          60
Annabelle31   22 août 2015
Les Gens de la Paulée, tome 2 : Le Bois des Auriottes de Hugues Douriaux
Avec une sorte de violence, Marinette se força à détourner son regard du paysage qui défilait sous ses yeux. Quelle importance que la vendange soit belle ? Cela ne la concernait plus ! Cette année, elle n'aurait pas à se tuer au travail pour préparer les repas des vendangeurs. Elle n'aurait pas à se lever avant l'aube pour préparer le café, aller à l'herbe aux lapins, faire la lessive. Elle n'aurait pas à traire les vaches, baratter le beurre, faire les lits, épousseter... Par Dieu, elle n'était plus l'esclave de la famille Theuvenot ! Elle s'était libérée.. Alors pourquoi cette peur qui l'étreignait un peu plus à chaque tour de roue de l'autocar, pourquoi cette nostalgie qui lui gonflait la poitrine de soupirs et baignait de larmes ses paupières ?
Commenter  J’apprécie          50
Annabelle31   22 août 2015
La saison des vendanges de Hugues Douriaux
Je suis pas une sainte, reprit la pénitente. Moi aussi, je veux en avoir un peu, du bonheur, Quand je l'ai marié, le Lucien, je voulais qu'on ait beaucoup d'enfants, et des beaux gars qui feraient la fierté de la famille. J'ai eu l'Émilie, et ensuite...plus rien. L'autre soir, j'ai cru... qu'y aurait une chance. Mais y avait pas de chance, mon père, et je sais pas si le bon Dieu, Il veut m'en donner une autre !

La voix de Marinette Theuvenot avait à nouveau vibré, mais d'une sourde colère, cette fois. L'abbé bhocha silencieusement la tête.

- En voulez-vous à Dieu, ma fille ?

- Oui, mon père. Il est pas juste !
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1872 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur cet auteur