AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.83 /5 (sur 29 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Ivan Cadeau est docteur en histoire et officier enseignant auprès de différents organismes de l'Armée de Terre,Officier chez Service historique de la Défense. Rédacteur en chef adjoint de la Revue historique des armées auteur de plusieurs ouvrages. Il est spécialiste en particulier de la guerre d'Indochine et de la guerre de Corée et a soutenu sa thèse sur l'action du génie en Indochine. C'est donc logiquement qu'il signe, dans la collection L'histoire en batailles chez Tallandier, un volume sur Dien Bien Phu.
Il a notamment dirigé l’ouvrage Le Bataillon français de l’ONU en Corée 1950-1953 (2010) et rédigé l’introduction des Enseignements de la guerre d’Indochine (2011)



Source : http://historicoblog3.blogspot.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Ivan Cadeau - La guerre de Corée 1950-1953 .
A l'occasion des Rendez-vous de l'Histoire de Blois, Ivan Cadeau vous présente son ouvrage "La guerre de Corée 1950-1953" aux éditions Perrin. http://www.mollat.com/livres/cadeau-ivan-guerre-coree-1950-1953-9782262037345.html Notes de musique : Gnomone a Piacere by MAT64

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
andreas50   25 juillet 2019
La guerre de Corée de Ivan Cadeau
Si l'historiographie officielle américaine a tendance à ne mettre en relief que les atrocités perpétrées par les Nord-Coréens et à taire les massacres commis par ses hommes, l'exploitation des archives américaines - et sud-coréennes - révèle l'ampleur du phénomène même si, de nos jours, pour des raisons politiques, celui-ci reste officiellement contesté par une partie de l'armée américaine. Le massacre qui a lieu à proximité du petit village de No Gun Ri, situé à environ 150 kilomètres de Séoul, symbolise ainsi le traitement infligé par les soldats américains à des civils coréens sous le seul prétexte que ces derniers pouvaient contenir dans leurs rangs des soldats nord-coréens tentant de s'infiltrer dans leurs lignes. Le massacre, de sang-froid, de civils par une troupe en armes témoigne de la faiblesse et de la crise de confiance que traverse l'armée américaine à cette époque.

La conduite des troupes américaines à No Gun Ri ne représente pas un acte isolé et des enquêtes ont révélé que les troupes américaines ont commis au cours de la première phase de la guerre au moins deux cent massacres qui non seulement constituent des crimes de guerre déshonorants, mais qui se révèlent militairement totalement inutiles puisqu'ils n'empêchent pas la progression des divisions nord-coréennes, ni la retraite de la VIIIe armée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          154
andreas50   22 juillet 2019
La guerre de Corée de Ivan Cadeau
Certains historiens et analystes considèrent que la clause contenue dans l'ultimatum du 26 juillet 1945 exigeant l'abdication de l'empereur Hirohito n'a été introduite que pour rendre cet ultimatum inacceptable par les Japonais. Ce refus aurait fourni le prétexte au largage des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki, et permis de mesurer leurs effets en conditions réelles.
Commenter  J’apprécie          110
benleb   29 mars 2014
La guerre de Corée de Ivan Cadeau
Accepter un effort militaire important contre la Chine communiste pour tenter de parvenir à cet objectif - sans garantir de succès - aurait fait le jeu des Soviétiques dans un conflit aux enjeux somme toute secondaires aux regards de ceux qui se jouent en Europe comme dans le reste du monde.

Cela aurait été, pour reprendre la formule employée par le général Bradley, président du Comité des chefs d'état-major, au mois de mai 1951, "la mauvaise guerre, au mauvais endroit, au mauvais moment, contre le mauvais ennemi."
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   10 août 2017
La guerre d'Indochine de Ivan Cadeau
Pourtant, c’est bien l’effondrement de la France comme grande puissance sur la scène européenne qui est l’une des causes principales de son éviction en Extrême-Orient. La défaite de mai-juin 1940 face à l’Allemagne nazie et les conséquences de l’armistice permettent en effet l’introduction d’un nouvel acteur dans le jeu indochinois : le Japon. Ce dernier, dont l’impérialisme n’a cessé de croître depuis une décennie, profite de l’affaiblissement de la France pour sortir de l’attentisme prudent dont il faisait montre jusque-là et faire valoir, par la menace, ses prétentions sur la péninsule indochinoise. Alors que pour les Français d’Indochine une époque prend fin – celle de la « belle colonie » –, chez une partie des peuples colonisés, au contraire, naît l’espoir de voir enfin se réaliser leur rêve d’indépendance.
Commenter  J’apprécie          30
oran   09 janvier 2018
La guerre d'Indochine de Ivan Cadeau
"Les véritables raisons de la défaite d'Indochine sont politiques (...) Du début à la fin, nos dirigeants n'ont jamais su ce qu'ils voulaient ou, s'ils le savaient, n'ont pas su l'affirmer. Ils n'ont jamais osé dire au Pays qu'il y avait la guerre en Indochine. Ils n'ont jamais su engager la Nation dans la guerre ni faire la paix". Ces accusations, qui viennent en conclusion du premier ouvrage écrit pas le général Navarre en 1956, Agonie de l'Indochine, sont à l'époque partagées par la majorité des cadres de l'armée française, au moins par ceux qui ont servi en Extrême-Orient. (...) Face aux atermoiements et volte-face des gouvernements français, le Vêt-Minh a tenu bon. Ses responsables politiques comme militaires sont restés peu ou prou les mêmes et leurs buts de guerre inchangés : indépendance, unité et instauration d'un régime communiste.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   10 août 2017
La guerre d'Indochine de Ivan Cadeau
La société européenne en Indochine n’est cependant pas homogène. Elle est composée de militaires, de fonctionnaires, de riches colons, mais également de commerçants ou d’artisans et de « petits Blancs » venus « à la colonie », comme on dit alors, dans l’espoir d’y faire fortune. Malgré tout, les Européens constituent une société repliée sur elle-même dont les membres ne se « mélangent » pas avec leurs homologues et nombreux sont les témoignages relatant les discriminations existantes, même au plus haut niveau de la hiérarchie mandarinale. À cette époque, Français et autochtones cohabitent donc sans vraiment se connaître, sans vraiment se comprendre.
Commenter  J’apprécie          20
Bouns   22 février 2017
La guerre de Corée de Ivan Cadeau
Il reste vrai, toutefois, que Staline est bien au courant des intentions des Nord-Coréens. Consulté une dernière au mois d'avril 1950 par Kim Il Sung qui vient lui demander une aide militaire si ce n'est son approbation pour attaquer la Corée du Sud, Staline déclare -sans s'y opposer fermement- ne pas apporter son soutien au projet et laisse le soin à la Chine communiste de soutenir son allié extrême-oriental. Non sans une certaine rouerie, Staline propose même que la décision finale soit prise par "les camarades chinois et nord-coréens, ensemble", prévenant le leader nord-coréen de manière on ne peut plus explicite : "Si vous vous faites écraser [...], je ne lèverai pas la petit doigt pour vous aider." Cette dernière précision, Kim Il Sung se garde bien de la transmettre à Mao lorsque, à la mi-mai 1950, il se rend à Pékin demander l'accord du dirigeant chinois. A l'instar de Staline, Mao n'est pas favorable à une guerre qui pourrait compliquer ou ralentir ses propres desseins. A cette date, en effet, la Chine, exsangue économiquement, se prépare à envahir Taiwan et à clore ainsi l'épisode de la guerre civile. Pourtant, il accepte à contrecoeur de soutenir la Corée du Nord. Il est, de fait, délicat pour Mao qui vient de "libérer" son pays par la force de refuser aux Nord-Coréens -dont 100 000 hommes ont combattu dans les rangs de l'Armée populaire de libération- de faire de même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   10 août 2017
La guerre d'Indochine de Ivan Cadeau
Les véritables raisons de la défaite d’Indochine sont politiques. […] Du début à la fin, nos dirigeants n’ont jamais su ce qu’ils voulaient ou, s’ils le savaient, n’ont pas su l’affirmer. Ils n’ont jamais osé dire au Pays qu’il y avait la guerre en Indochine. Ils n’ont jamais su engager la Nation dans la guerre ni faire la paix.
Commenter  J’apprécie          20
oran   09 janvier 2018
La guerre d'Indochine de Ivan Cadeau
C'est par le biais des voyages que les Français connaissent le Vietnam et s'enthousiasment pour ses paysages et ses sites touristiques (...) seuls 6,5 % des touristes sont Français , sur 3,7 millions qui ont visité le pays en 2013.

Parmi ces visiteurs français, nombre d'anciens du corps expéditionnaire ont fait le déplacement depuis le début des années 1990. Ces vétérans reviennent dans les pays d'Indochine, désormais en paix, et se rendent pour certains sur les lieux où ils ont combattu. Ils rencontrent parfois à cette occasion leur adversaires d'hier et échangent des souvenirs communs.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   10 août 2017
La guerre d'Indochine de Ivan Cadeau
En 1953, la guerre d’Indochine est devenue un gouffre financier et nombreux sont les hommes politiques à prendre position en faveur de la cessation des hostilités. La défaite de Diên Biên Phu facilite politiquement, mais dans les pires conditions, cette opération. La responsabilité que portent les dirigeants de la IVe République dans l’échec de sa politique en Indochine mérite cependant d’être nuancée par deux éléments : la nature particulière du Viêt-minh et de ses méthodes et les erreurs du commandement français.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Adaptations avec John Le Carré

John Le Carré était de nationalité:

américaine
française
britannique

10 questions
98 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , espionnage , espion , grande-bretagne , guerre froide , adapté au cinéma , adaptation , cinema , romans policiers et polarsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..