AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.26 /5 (sur 68 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) le : 5/06/1884
Mort(e) le : 27/08/1969
Biographie :

Dame Ivy Compton-Burnett est une romancière britannique.

Romancière de la première moitié du XXe siècle, Ivy Compton-Burnett fut un écrivain très apprécié par ses pairs, depuis Angus Wilson jusqu'à Nathalie Sarraute ou, plus près de nous, Angelo Rinaldi et Hector Bianciotti.

Elle est l'aînée d'une fratrie de 7 enfants. Fille du médecin homéopathe James Compton-Burnett, elle perdit très tôt sa mère. Après les secondes noces de son père, Ivy et ses frères et sœurs reçurent une éducation à domicile, ce qui est un premier élément d'explication à la thématique des romans à venir, où l'univers familial et coupé du monde crée un climat lourd et prompt à tous les débordements criminels et amoraux.
Son père mourut alors qu'elle avait 16 ans, en 1901. Les années sombres débutèrent alors pour Ivy qui devait souffrir de l'autorité de sa belle-mère avant de perdre deux de ses frères (l'un mourut des suites d'une pneumonie et l'autre fut tué à la guerre) puis deux de ses sœurs qui se suicidèrent ensemble. Hormis ces éléments on dispose de peu d'informations concernant la biographie d'Ivy Compton-Burnett. Elle s'installa avec sa compagne, la journaliste Margaret Jourdain, dans un appartement londonien au milieu des années 1920.
On trouve dans ses romans des adultères, des meurtres (ayant pour origine l'orgueil et la cupidité des protagonistes), l'homosexualité et l'inceste... Cette galerie sombre est décrite sous forme de dialogue, ce qui explique que l'œuvre d'Ivy Compton-Burnett fut facilement adaptée sous forme de pièces de théâtre radiophoniques qui eurent un grand succès en Grande-Bretagne.

+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Ivy Compton-Burnett   (16)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

Ivy Compton Burnett : L'Excellence de nos aînés
Aujourd'hui, Olivier BARROT revient sur l'écrivain Ivy COMPTON BURNETT à propos de son livre "l'excellence de nos aïnés", aux éditions Phébus.

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
LiliGalipette   18 janvier 2017
L'excellence de nos aînés de Ivy Compton-Burnett
« Vous êtes des gens plus grands que nature, […], et vos problèmes sont à la même échelle. Certes, de moindres gens sont sans doute mieux adaptés à la vie courante. Ils l’abordent avec moins d’intensité et moins de résistance. » (p. 96)
Commenter  J’apprécie          70
markko31   16 décembre 2014
Une famille et son chef de Ivy Compton-Burnett
- Et moi qui vous admirais tant! dit Sibyl en fondant en larmes. Je comprends comment Père et plus tard Alméric se sont laissé séduire, mais vous vous lasserez du second comme vous l' avez fait du premier. Avant lui, c'est Grant que vous avez aimé, n'est-ce pas?

- Vous me considérez comme une créature particulièrement affectueuse, à ce que je vois.
Commenter  J’apprécie          50
mfrance   06 février 2021
Mère et fils de Ivy Compton-Burnett
- Qui était Plaute dans la vie réelle ?

- Celui qui a donné son nom à notre chat, personne d'autre.

- C'était un écrivain latin, dit Miss Greatheart, répondant plus précisément à la question de Miss Burke. Je crois qu'il a écrit des pièces de théâtre pas très bonnes.

- Pourquoi avez-vous donné son nom à votre chat ?

- Eh bien, il n'a pas écrit de très bonnes pièces de théâtre non plus, dit Miss Wolsey, tendant sa main à Plaute qui s'approcha pour la regarder, comme s'il attendait qu'on lui donne quelque chose.

Page 57
Commenter  J’apprécie          20
mfrance   06 février 2021
Mère et fils de Ivy Compton-Burnett
-.... Mais voudrais-tu dire que c'est Miss Wolsey qui a servi le thé ?

- Elle l'a fait à ma demande et pour m'éviter de me trouver dans une situation où je n'ai jamais pensé qu'un homme fût à son avantage.

- Quand on est chez soi, c'est se montrer timide hors de propos. Et il était inutile d'imposer une besogne à Miss Wolsey si vite après son arrivée.

- Père, n'êtes-vous pas d'accord avec moi pour penser qu'un homme officiant à la table de thé est l'exemple même de l'individu qui joue un rôle pour lequel il n'est pas fait ?

Page 81
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean   03 avril 2016
Des hommes et des femmes de Ivy Compton-Burnett
Docteur, dit Godfrey en reculant d’un pas, vous me rendez la vie! Je n’exagère pas en vous disant que voilà des mois que je ne vis plus. L’existence en apparence gaie et animée que je mène ne sert qu’à cacher le vide de mon âme. Mais si je pouvais voir ma femme de temps en temps – une fois par semaine ou même tous les jours – je me déclarerais satisfait. Est-ce trop demander?

- Attendez-vous au contraire à beaucoup mieux. Harriet est prête à revenir prendre place parmi vous.

- Quoi? Mais c’est impossible, voyons, Docteur! Ce serait trop beau. Nous savons bien que vous avez fait tout ce que vous pouviez, et même au-delà, mais même de vous on ne peut pas exiger de miracle! En tout cas – et je parle au nom de mes enfants comme au mien – il ne peut pas être question de risquer la vie de ma femme pour le plaisir égoïste de retrouver notre vie familiale. Non, non, laissons-la où elle est, au calme, bien surveillée, bien soignée, et heureuse.

- Elle n’est plus rien de tout cela, dit Dufferin. La vérité est que Harriet est complètement guérie et qu’elle peut rentrer ici dès demain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LiliGalipette   18 janvier 2017
L'excellence de nos aînés de Ivy Compton-Burnett
« J’aime cette façon qu’on avait autrefois de ne jamais parler d’argent ; il valait beaucoup mieux ne pas savoir qu’on en manquait. Les gens ne le savaient réellement pas, et du jour au lendemain, ils se retrouvaient au bord de la ruine. J’y vois une marque de grandeur. » (p. 60)
Commenter  J’apprécie          10
LiliGalipette   18 janvier 2017
L'excellence de nos aînés de Ivy Compton-Burnett
« Le frère et les sœurs sont si étroitement liés que même leurs enfants semblent à part. Ils ont dû pouvoir se reproduire, comme ces formes de vie primitives, au moyen de segments qui se briseraient d’eux-mêmes. » (p. 65)
Commenter  J’apprécie          10
LiliGalipette   18 janvier 2017
L'excellence de nos aînés de Ivy Compton-Burnett
« Je ne me soucie jamais de l’opinion que se font de moi les gens avec qui je suis […]. C’est peut-être que je pense qu’il leur revient de se préoccuper de celle que je me fais d’eux. » (p. 44)
Commenter  J’apprécie          10
LiliGalipette   18 janvier 2017
L'excellence de nos aînés de Ivy Compton-Burnett
« Les signes d’antipathie qu’il décelait chez ses fils l’exaspéraient et le poussaient à leur donner d’autres motifs d’en éprouver. » (p. 37)
Commenter  J’apprécie          10
Louismey   23 janvier 2021
Une famille et une fortune de Ivy Compton-Burnett
Je ne serai plus magnanime ni tolérante envers quelque penchant que ce soit. C'est un devoir inique pour quiconque. Je serai dure, hargneuse et jamais à court d'insinuations mesquines et blessantes comme tout le monde. Oh, vous verrez une grande différence. Vous verrez que je pense ce que je dis. Je sens sourdre en moi le penchant de famille à la mauvaise humeur et à la malice.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Ivy Compton-Burnett (83)Voir plus


Quiz Voir plus

Harry Potter à l'école des sorciers

La famille Dursley vit à Privet Drive, à quel numéro exactement?

3
4
6
8

15 questions
5625 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'Ecole des Sorciers de J. K. RowlingCréer un quiz sur cet auteur