AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.04 /5 (sur 37 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 06/02/1946
Biographie :

Jacques André est un psychanalyste et universitaire français.

Il étudie la philosophie à l'Université Paris X Nanterre. Agrégé de philosophie, il devient professeur de lycée puis directeur d’études d'un centre de formation des maîtres à l’enfance inadaptée.

Il est coopérant en Guadeloupe, où il enseigne la littérature antillaise à l'UER de sciences humaines de l'université Antilles-Guyane, puis devient professeur de psychologie à l'École normale de Pointe-à-Pitre. Il participe à la création du Centre Antillais de Recherche et d’Études (CARÉ).

Il réalise en 1986 une thèse de psychanalyse intitulée "L'Inceste focal : la famille noire antillaise, structure et conflits", sous la direction de Jean Laplanche, à l'université Paris Diderot.

Il est professeur à l'Université Paris Diderot et a dirigé jusqu'en 2013 le Centre d’Études en Psychopathologie et Psychanalyse (Paris 7).

Il est notamment connu pour ses travaux sur la féminité et "la féminité originaire de l’enfant", en relation au départ avec la théorie de la séduction généralisée de Jean Laplanche.

Il dirige la collection "Petite bibliothèque de psychanalyse" aux Presses Universitaires de France (PUF).

Il est président de l'Association psychanalytique de France jusqu'en 2016.

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Jacques André   (54)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=53359&motExact=0&motcle=&mode=AND LE DÉMIURGE ET LE FUNAMBULE Brancusi & Giacometti Vladimir Marinov Préface de Jacques André Études Psychanalytiques Sisyphe remontant indéfiniment son rocher, Pygmalion amoureux de sa création, Gepetto fabriquant Pinocchio : nombreux sont les MYTHES où le sculpteur travaille la matière pour lui donner forme et vie. Dans cet ouvrage, l'oeuvre de Brancusi et de Giacometti est étudiée sous l'angle psychanalytique. Et si Brancusi crée comme un démiurge, Giacometti conçoit comme un funambule : ces deux monstres sacrés de notre modernité sont amenés ici à dialoguer. Broché ISBN : 978-2-343-11837-6 ? mai 2017 ? 534 pages

+ Lire la suite
Podcast (2) Voir tous


Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
aleatoire   11 août 2011
Folies minuscules - Folies meurtrières de Jacques André
une des définitions du moi : "être de frontières." Le mot sonne parfois absolument juste, surtout en anglais : borderline, quand on a perdu le tracé des frontières entre moi et le monde, entre moi et les autres. La psychanalyse en pareil cas se confond avec une entreprise territoriale.
Commenter  J’apprécie          50
Danieljean   27 avril 2020
La sexualité féminine de Jacques André
La morale dominante du XIXe siècle édictait à la femme l'impératif suivant : travaille, économise et renonce à la chair ! L'impératif tout aussi catégorique d'aujourd'hui, tel qu'il est par exemple véhiculé par les magazines féminins, dit : sois heureuse, sois comblée, bref : jouis ! Entre ces deux injonctions, Margaret Mead notait avec humour que la première avait au moins le mérite d'être réalisable.
Commenter  J’apprécie          30
aleatoire   11 août 2011
Folies minuscules - Folies meurtrières de Jacques André
Le nouvel élu a tout pour plaire. Tout ? peut-être trop... trop de sagesse, de continuité. Peut-on aimer un homme sur lequel on peut compter ?
Commenter  J’apprécie          30
aleatoire   11 août 2011
Folies minuscules - Folies meurtrières de Jacques André
La simplicité du fait est inversement proportionnelle à la complexité de la construction qui lui est sous-jacente.
Commenter  J’apprécie          30
aleatoire   11 août 2011
Folies minuscules - Folies meurtrières de Jacques André
"Combien de gens meurent dans les accidents pour ne pas lâcher leur parapluie !"
Commenter  J’apprécie          30
aleatoire   11 août 2011
Folies minuscules - Folies meurtrières de Jacques André
Moi-même, moi m'aime... Le temps, revu et haï par Narcisse, outrage l'identité.
Commenter  J’apprécie          30
aleatoire   11 août 2011
Folies minuscules - Folies meurtrières de Jacques André
On ne parle tout seul que sur le tard, le langage naît d'abord entre-deux.
Commenter  J’apprécie          30
aleatoire   11 août 2011
Folies minuscules - Folies meurtrières de Jacques André
De son humour triste, il décrivait sa vie comme une "ontologie négative"
Commenter  J’apprécie          30
aleatoire   11 août 2011
Folies minuscules - Folies meurtrières de Jacques André
Peut-on être un bon consolateur sans une disposition sadique minimale, sait-on sécher les larmes si l'on reste insensible à la beauté d'un visage en pleurs ?
Commenter  J’apprécie          20
Danieljean   15 avril 2020
Paroles d'hommes de Jacques André
La psychanalyse n'est pas le prolongement de la confession, elle en est plutôt le contre-pied : se confesser c'est dire ce que l'on ne sait que trop et que l'on voudrait garder caché, enfouir au plus profond. Parler en analyse c'est prendre le risque de dire ce que l'on ne sait pas et qui, paradoxalement, est le plus profond de soi-même, si ce n'est que « soi-même » l'ignore.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Une description, un personnage

Comte de la Fère, ce mousquetaire a été aussi l'époux de Milady.

D'Artagnan
Athos
Porthos
Aramis

11 questions
107 lecteurs ont répondu
Thèmes : personnages , descriptionsCréer un quiz sur cet auteur