AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.91/5 (sur 53 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 17/11/1917
Mort(e) à : Arradon , le 12/09/1994
Biographie :

Jean-Baptiste Duroselle (17 novembre 1917 à Paris - 12 septembre 1994 à Arradon) est un historien français.

Jean-Baptiste Duroselle fait ses études à l’École normale supérieure. Il est reçu premier à l'agrégation d'histoire et géographie en 1943 et il est docteur-ès-lettres en 1949.

Il enseigne aux universités de Sarrebruck et de Lille entre 1950 et 1958. Maître de conférences puis professeur à l’Institut d'études politiques de Paris de 1946 à 1983, il devient professeur d'histoire contemporaine à la Sorbonne à partir de 1970 et directeur de collection à l’Imprimerie nationale.

Il est également président de la Commission pour la publication des documents diplomatiques français et des documents relatifs aux origines de la Seconde Guerre mondiale, ainsi que président de l'Institut d'histoire des relations internationales contemporaines.

Il est élu, le 10 février 1975, membre titulaire de l'académie des sciences morales et politiques (section d'histoire et de géographie), au fauteuil de Victor-Lucien Tapie, et président pour 1986.

Il est lauréat du Prix Balzan (sciences sociales) en 1982, officier de la Légion d'honneur, commandeur de l’ordre national du Mérite, et officier des Palmes académiques

Il est l'un des fondateurs du comité franco-italien des études historiques
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Baptiste Duroselle   (23)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo

Nouveaux documents sur la guerre de 40
Bernard PIVOT reçoit quatre invités auteurs de livres consacrés à la seconde guerre mondiale à partir de documents nouveaux. Au générique des photos tirées de l'album de Peter YOUNG "La Deuxième guerre mondiale". L'historien Jean Baptiste DUROSELLE, également membre de l'Institut, présente son ouvrage "L'abîme : 1939-45" (Imprimerie Nationale) dans lequel il propose des...

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
La Chambre en 1906 prévoyait une aide forfaitaire de l'état de 100 millions seulement pour les retraites ouvrières.

La commission sénatoriale ( de droite ) en discutait encore en 1908 et retardait l'âge de la retraite de 60 à .... 75 ans.
Commenter  J’apprécie          210
Clémenceau a vu avec une extrême lucidité ce que pourra être la menace totalitaire.

" Le parti unique, la dictature d'une minorité, d'un organisme qui prétend, par suite de quelque concept, à ses yeux métaphysique, en tout cas dogmatique, avoir raison en toutes circonstances, y compris contre le peuple."
Commenter  J’apprécie          201
La République ne meurt pas de liberté mais de répression.

Il aura fondé définitivement la liberté, le gouvernement qui aura le courage de briser les armes de la répression pour se confier à la liberté.

Clémenceau
Commenter  J’apprécie          194
Entre Thiers et jules Ferry d'une part et Clemenceau d'autre part, il y a désormais la largeur d'un fleuve de sang dont le souvenir ne s"éteindra jamais.
Commenter  J’apprécie          193
Malgré ses amitiés avec des féministes, Clémenceau restera toute sa vie hostile au suffrage féminin. Il déclara :

" Livrer le sort du gouvernement au suffrage des femmes tout imprégnées de sacristie, c'est assurer le retour pur et simple de la France au Moyen Age."
Commenter  J’apprécie          130
Les morts ont fait les vivants. Les vivants resteront fidèles aux morts.
Commenter  J’apprécie          130
"Alors pourquoi se bat-on?....Le soldat de 1916 ne se bat ni pour l'Alsace , ni pour ruiner l'Allemagne, ni pour la patrie. Il se bat par honnêteté , par habitude et par force. Il se bat parce qu'il ne peut pas faire autrement . Il se bat ensuite , parce que après les premiers enthousiasmes , après le découragement du premier hiver est venue ...la résignation ... On a changé sa maison contre un gourbi... On a taillé sa vie dans la misère , comme autrefois dans le bien-être ... On s'imagine même plus que cela puisse changer. On l'espère toujours, on n'y compte plus."
Commenter  J’apprécie          70
Clemenceau s'est fort peu intéressé à ses ancêtres. "J'appartiens, disait-il, à une famille, où il ne s'est rien passé." Ou encore : " Quoi de plus amusant que les vieilles familles, comme si toutes les familles n'avaient pas précisément le même âge !".

812 - [p.12]
Commenter  J’apprécie          70
Cette formidable organisation , dont l'Exécutif des transports maritimes est à la tête , symbolise parfaitement ce qui a probablement été le phénomène économique essentiel de la guerre : la substitution du dirigisme d'Ètat à l'initiative privée.

Commenter  J’apprécie          60
Tout homme en possession de l'énergie de vivre ne doit voir dans l'épreuve qu'une source d'action nouvelle.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Jean-Baptiste Duroselle (149)Voir plus

Quiz Voir plus

JEUX DE MOTS du mercredi 6 septembre 2023

Expulsion :

délivrance
affusion
bannissement
évacuation

10 questions
19 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeux de mots , vocabulaire , sens des motsCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}