AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.44 /5 (sur 36 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) le : 18/08/1955
Biographie :

Jean Béliveau (né le 18 août 1955) est un marcheur québécois qui a fait le tour du monde en 11 ans, plus exactement en 4 077 jours. Il a effectué cette marche dans le cadre de la décennie internationale de la promotion d'une culture de la non-violence et de la paix au profit des enfants du monde. Sa marche a été reconnue par l’Unesco.

Jean Béliveau est parti le jour de son 45e anniversaire, le 18 août 2000, de Montréal. Il a conclu son périple le 16 octobre 2011, 4 077 jours plus tard et après avoir parcouru 75 563 kilomètres dans 64 pays.


Source : wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
nadiouchka   28 juin 2018
L'homme qui marche de Jean Béliveau
Ma rencontre avec Nelson Mandela n’a duré que quelques minutes, pourtant elle a été la clé de ma protection me couvrant à travers toute l’Afrique d’une aura exceptionnelle. (…)

Quelques jours plus tard, alors que je traverse le territoire zoulou, un vieil homme me tombe littéralement dans les bras : Tu as touché Mandela ! Tu es béni !

P.75
Commenter  J’apprécie          240
nadiouchka   11 décembre 2017
L'homme qui marche de Jean Béliveau
Mes pensées s’égarent tandis que je sirote mon thé. Dans neuf jours j’achèverai ma traversée de ce vaste continent. L’Afrique et ses cultures bantoues, les Nilotes, les Arabes, les Berbères…  Ethnies et croyances se mêlent dans ma tête, résonnant des contrastes, des conflits intérieurs et des richesses vécus. J’ai voulu entrer dans l’islam.

P.122
Commenter  J’apprécie          170
bilodoh   09 avril 2014
Jean Béliveau : ma vie bleu-blanc-rouge de Jean Béliveau
S’il est une chose que j’aimerais qu’on retienne quand je ne serai plus là, c’est que j’ai toujours été un homme d’équipe. Pour moi, il n’y a pas de plus beau compliment (p.105)
Commenter  J’apprécie          160
nadiouchka   12 juillet 2017
L'homme qui marche de Jean Béliveau
En quittant le Canada, j’ai tourné le dos à ce que j’étais, et me voilà face à mon miroir.

J’ai peur de ce que je vais découvrir ; la vérité, c’est que j’ai peur de moi-même.

P.128
Commenter  J’apprécie          90
saphoo   20 mars 2018
L'homme qui marche de Jean Béliveau
Lorsque j'ai commencé ma marche, l'expression " développement durable" n'existait pas. Elle est apparue un matin dans le cerveau confus d'un occidental "impliqué" aveuglé par cette croyance absurde qu'en créant un mot, on pouvait faire naitre une réalité. Le développement durable n'existe pas. On se développe ou pas. On produit des objets ou on n'en produit pas. On cherche son bonheur dans les gadgets et les jouets en série, ou on fait un autre choix. Et chacun de ces choix aura des conséquences. A chaque bonheur acheté, à chaque énergie consommée, un peu plus de chaleur anti-vie se propage. suite page 215
Commenter  J’apprécie          60
nadiouchka   16 juillet 2017
L'homme qui marche de Jean Béliveau
AFRIQUE

Terre primitive, terre du futur

Terre sauvage, terre nouvelle, terre d’un autre espace

Terre invincible

Je ne sais pas comment te saisir

A moins que je ne te tue ?

Si je te tue, je mourrai.

J.B., 21 octobre 2004, Soudan.

P.71
Commenter  J’apprécie          50
TaniaKlein   03 janvier 2014
L'homme qui marche de Jean Béliveau
Je m'amuse de ses angoisses - qu'allons-nous manger, où allons-nous dormir? Je réponds en riant, qu'importe ? Chez un habitant, sous un pont... "Nous sommes libres, Thomas-Eric. Regarde : c'est ça, la liberté. Celle dont tout le monde parle, je suis en train de la vivre. Comprends-tu ?"
Commenter  J’apprécie          40
nadiouchka   10 juillet 2017
L'homme qui marche de Jean Béliveau
Je marche en direction de Quepos dans une féerie de vols de papillons, leurs milliers d’ailes dorées se reflétant dans l’air pur. ( …) Le lendemain matin, je rejoins une dernière fois mes amis au café avant de prendre la route. Je remarque aussitôt une atmosphère étrange... Dans un silence anormal, les clients ont tous le regard braqué sur un petit poste de télévision. Les visages expriment la consternation. Nous sommes le 11 septembre 2001, et jusque dans la jungle, le monde a basculé.

P.44
Commenter  J’apprécie          30
nadiouchka   11 juillet 2017
L'homme qui marche de Jean Béliveau
Sur le pont qui enjambe le dernier fleuve sauvage, je me souviens qu’on m’a parlé d’une soirée québecoise organisée dans la région. Au crépuscule, je pousse les portes de la salle communale d’Herry, blottie contre un petit bois à l’entrée du village. On m’accueille avec des hurlements de joie. C’t’une tabernak de marche ! s’emporte le musicien en agitant les bras pendant que sa blonde m’entraîne vers la table centrale où l’on me gave pendant deux heures de petit salé aux lentilles.

P.131
Commenter  J’apprécie          30
TaniaKlein   04 janvier 2014
L'homme qui marche de Jean Béliveau
Il n'existe pas, il ne peut pas exister, de société parfaite.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Couples improbables, de la chanson au livre...

Avec qui marier Jeanne Mas ?

Emile Zola
Stendhal
Honoré de Balzac
Victor Hugo

10 questions
39 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..