AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.65 /5 (sur 528 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 09/11/1957
Biographie :

Jean-Hugues Oppel est un écrivain français, auteur de romans noirs et d'ouvrages pour la jeunesse.

D'origine franco-suisse, il a fait ses études au lycée Charlemagne à Paris, puis a obtenu un BTS cinématographique Image à l'École Nationale d'Opérateurs Louis-Lumière. Cela lui a permis, dès 1979, de devenir intermittent du spectacle en qualité d'opérateur et réalisateur de cinéma et de télévision.

Il a travaillé comme deuxième assistant caméra pour des films comme "Saxo" d'Ariel Zeitoun (1987), "Lacenaire" de Francis Girod (1990), "La Passion Béatrice" (1987) et "La Vie et rien d'autre" (1988) de Bertrand Tavernier. Il a également été le premier assistant caméra de Roman Polanski pour "La jeune fille et la mort" (1994).

En 1983, il se lance dans l'écriture de romans noirs, tout d'abord en commun avec Philippe Dorison pour son premier roman "Canine et Gun", puis seul pour son roman parodique "Barjot ! " (1988).

Après ses débuts à la "Série noire", Jean-Hugues Oppel arrive chez Rivages où ses romans obtiennent à peu près tous les prix polar de France. "Chaton : trilogie", sorti en 2002 - une histoire de tueur à gages au service d'hommes politiques - est récompensé doublement par le Prix du Polar de Cognac et le Prix "Sang d'encre" des lycéens à Vienne, l'ouvrage initie une trilogie thématique suivie de "French Tabloïds" (2005) et "Réveillez le président" (2007).

Parallèlement à sa carrière de romancier et nouvelliste, Jean-Hugues Oppel s'est forgé une solide réputation d'auteur jeunesse, à partir de 1993, avec près d'une vingtaine de publications au Père Castor, chez Syros et chez Albin Michel.

Son œuvre, bien que difficile à classer, se caractérise par un jeu sur les poncifs du genre policier. L'ensemble de l'œuvre ne saurait toutefois être enfermé dans des définitions et des carcans. Le ton change radicalement de roman en roman. Ses écrits se placent donc résolument sous le sceau d'un univers mental protéiforme. Grand amateur de cinéma, de cigares, de motos, de chats et de rousses, on en retrouve dans ses récits.

Il est à présent écrivain à plein temps et vit en région parisienne.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Jean-Hugues Oppel - 19.500 dollars la tonne
Citations et extraits (141) Voir plus Ajouter une citation
fertiti65   25 mai 2020
Chaton : Trilogie de Jean-Hugues Oppel
Personne n'aime les hôpitaux.

Point commun avec les palais de justice. Jamais content d'y entrer, trop heureux d'en sortir, même pour une intervention bénigne.
Commenter  J’apprécie          190
carre   22 novembre 2014
Vostok de Jean-Hugues Oppel
La grasse matinée après l'amour connait peu d'équivalents au catalogue des délices qui ne coûtent rien.
Commenter  J’apprécie          341
fertiti65   24 mai 2020
Chaton : Trilogie de Jean-Hugues Oppel
Les jeunes loups quittent la salle de conférences en bon ordre. Retour à l'étage inférieur s'user les yeux sur les écrans et les crocs contre le bois des crayons. Jamais de stylo, tout au clavier et à la mine de plomb la gomme sous le coude. La Bourse va trop vite pour attendre que l'encre sèche.
Commenter  J’apprécie          120
Windvaan   05 juillet 2013
Carton blême (BD) de Jean-Hugues Oppel
- central du 38e district, j'écoute.

- au secours ! Je vous en supplie ! Il veut...

- calmez-vous, madame. Qui est ce "il" ?

- un fou ! Un maniaque sexuel ! Il a tenté de m'agresser à la sortie de mon travail ! Il est...

- êtes-vous protégeable par la police, madame ?

- Il a crevé les pneus de ma voiture, je vous dis !

- répondez à ma question, madame. Êtes-vous protégeable par la police ?

- non, je...je...j'ai un...un carton blême...

- alors je ne peux rien pour vous, madame...
Commenter  J’apprécie          286
fertiti65   24 mai 2020
Chaton : Trilogie de Jean-Hugues Oppel
Bâtiment neuf, locaux fonctionnels, architecture audacieuse cédant à la mode du vitrage omniprésent. Clarté, transparence, et conséquence thermique inévitable : on gèle l'hiver, on mijote dans une étuve l'été. Conséquence sémantique : l'endroit est surnommé par ses occupants, l'Aquarium, et tous les commissariats annexes qui lui sont rattachés sont autant de bocaux.

Gros poissons ou menu fretin y sont cuisinés avec la même conscience professionnelle.
Commenter  J’apprécie          90
carre   20 novembre 2014
Vostok de Jean-Hugues Oppel
Depuis le feu et la roue, on ne compte plus, les "plus-plus-grands-progrès-de-l'histoire-de-l'humanité", avec un grand H..... C'est comme les cambriolages du siècle, vous savez, au douzième commis avant la fin de la première décennie ça ne fait plus sérieux !
Commenter  J’apprécie          250
fertiti65   23 mai 2020
Chaton : Trilogie de Jean-Hugues Oppel
La grande pièce complétant le plan du rez-de-chaussée est la cuisine. Mobilier hors d'âge en Formica, équipement bas de gamme, provisions peu gastronomiques rangées dans les placards.
Commenter  J’apprécie          90
fertiti65   26 mai 2020
Chaton : Trilogie de Jean-Hugues Oppel
Debout, Bernard Lavinel fait les cent pas. Il est arrivé un peu en avance. Il marche sans nervosité, comme vont et viennent tous les bipèdes humains ayant du temps à tuer.
Commenter  J’apprécie          60
Crossroads   30 mai 2014
Six-Pack de Jean-Hugues Oppel
Le patron du stand récupère l'épreuve dans un bac placé sous la rangée de cibles et la donne à sa cliente avec un sourire commercial usé jusqu'aux gencives. Un demi-siècle bientôt de kermesse en tout genre dans les varices, à entretenir ses pétoires aux mires savamment faussées pour augmenter le rendement du tiroir-caisse, et aligner des kilomètres de pipes crayeuses offertes en sacrifice rituel aux rambos du dimanche(...)
Commenter  J’apprécie          240
fertiti65   25 mai 2020
Chaton : Trilogie de Jean-Hugues Oppel
Par fort vent de travers et aux premiers frimas, on se réfugie dans l'immense salle des pas perdus dallée de marbre - pas perdus pour tout le monde ironisent certains chroniqueurs judiciaires, qui prédisent le poids des verdicts à la longueur des enjambées que font les jurés traversant les lieux pour se rendre en cours d'assises.
Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Trois fêlés et un pendu

Qu'ont prévu de faire les trois garçons au début du récit ?

Une chasse au trésor
Faire de la moto-cross
Cambrioler une banque
Dormir

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Trois fêlés et un pendu de Jean-Hugues OppelCréer un quiz sur cet auteur
.. ..