AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.72 /5 (sur 170 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : malaga (Espagne) , le 26/08/1989
Biographie :

Avocat, universitaire, militant politique et journaliste franco-espagnol, collaborateur régulier du Monde Diplomatique.

L'une des figures de l'opposition à la loi « Hadopi 1 » sur les droits d'auteurs en 2009, il est le conseiller juridique de WikiLeaks et de Julian Assange en France et a été l'avocat de Jean-Luc Mélenchon.

 Élève à l’école Alsacienne (comme Manon Aubry, la candidate aux européennes de La France Insoumise ou de nombreux ministres et députés actuellement sous les feux des projecteurs). 
Il est diplômé de Sciences-Po Paris puis de l’ENS, spécialiste de la Cour pénale internationale et philosophe. Il a été (très jeune) conseiller de la ministre de la culture Aurélie Filipetti sur les questions de droits d'auteur (Hadopi).
Il est aujourd’hui avocat et conseiller juridique, notamment de WikiLeaks et de Julian Assange. Il est également journaliste au Monde Diplomatique. Militant politique, il a été candidat de la France Insoumise aux dernières législatives en Seine-Saint-Denis.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Vidéo de Juan Branco
Podcasts (1)

Citations et extraits (59) Voir plus Ajouter une citation
Juan Branco
ericlesapiens   04 mars 2020
Juan Branco
On a oublié qu'avant les Gilets jaunes une chape de plomb s'était mis en place autour de la macronie, tel un véritable étouffoir. Pendant plus d'un an, on s'est retrouvé avec une classe intellectuelle qui a écrasé toute possibilité de perspectives réellement alternatives, et, à force d'être étouffés, les Français ont explosé. L'information est un marché. Et il est biaisé par l'intervention des puissances de l'argent. Des personnes achètent des médias parce qu'elles ont un intérêt financier à défendre tel ou gel politicien, telle ou telle perspective économique, et les utilisent afin de se frayer un accès aux ressources de l'état.

(Magasine Lire)
Commenter  J’apprécie          272
WellOrwell   18 mars 2019
Crépuscule de Juan Branco
L’enquête expose la figure de Michèle Marchand, pièce centrale

d’une immense entreprise de communication qui fut mise en

place avec l’aide d’un milliardaire, un certain Xavier Niel, dans

le but de faire connaître et adouber par le peuple français un

inconnu absolu qui venait d’être coopté par les élites parisiennes,

pur produit du système transformé en quelques mois

en icône adulée par les rédactions de Gala, VSD, Paris Match et

de quelques autres magazines mobilisés avec soin.

Un être dont la notoriété, égale en nature à celles des célébrités

de télé-réalité, ne pouvait, par ce dispositif, que s’effondrer.

[...]

Rappelons que Xavier Niel est aujourd’hui détenteur des plus

importants médias de notre pays, et qu’il a placé à leur tête un

homme de main, Louis Dreyfus, chargé non pas de censurer ou

de faire dire directement, mais de recruter et de licencier, promouvoir

et sanctionner. Ce qui nous le verrons, est bien plus

important.

Ce premier étonnement ne saurait suffire. En effet, les moeurs irrégulières des plus riches de notre pays ne font plus scandale depuis qu’ils se sont pris de caprice d’être aimés, et ont commencé pour cela à racheter l’ensemble des médias du pays – moins de dix d’entre eux possède 90% de la presse écrite, rappelons-le – pour contrôler leur image, ou comme le dit M. Niel,

pour « ne pas être emmerdé ». Et si Xavier Niel s’est recouvert de quelques noirceurs auxquelles échappent la plupart de ses congénères, sous forme d’enveloppes ayant alimenté un réseau de prostitution dont il dirait ne rien avoir su, l’on sait depuis bien longtemps que les fortunes sont plus souvent le fruit de putréfactions cadavériques que d’actes qualifiant aux béatifications.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
ErnestLONDON   04 février 2019
Contre Macron de Juan Branco
Cet être cependant croyait par sa seule force, par la toute-puissance de la prise jupitérienne, avoir arraché au peuple une immunité autorisant tous les caprices, d’une piscine à Brégançon à des conférences privatisées à Versailles, d’une balade à Chambord à une réception à La Rotonde, d’une nomination de M. Benalla à l’humiliation d’un chercheur d’emploi, se contentant de la répétition de l’écrasement pour affirmer son soi. 
Commenter  J’apprécie          220
Juan Branco
Mimimelie   10 février 2019
Juan Branco
Toute violence est défaillance de communication.



(Crépuscule 2018)
Commenter  J’apprécie          230
WellOrwell   18 mars 2019
Crépuscule de Juan Branco
Mimi Marchand, la reine de la presse people, condamnée pour trafic de drogues – elle fut interpelée conduisant un camion doté de 500 kilogrammes de haschisch – s’est fait prendre en photo dans le bureau de M. Macron en juillet 2017. Celle qui n’hésite pas à exposer l’intimité des gens pour les intimider et à utiliser ses sources pour détruire sur commande tel ou tel individu, a été la personne en charge d’introniser

M. Macron auprès des Français. Mimi Marchand, ou la marchande de secrets ayant fait les beaux jours de la presse people depuis vingt ans, capable de faire taire une information, fut-elle d’intérêt public, en quelques instants, de montrer et d’exposer des corps nus pour les humilier ou les consacrer.

Pour peu qu’on la paye bien.

Mimi Marchand et ses jours de prison, ses réseaux dans la mafia et la police, ses hommes de main et paparazzi, ses menaces et ses violences, ses enveloppes d’argent liquide qui en ont achevé plus d’un, est une très proche d’Emmanuel et de Brigitte Macron. Et cette même Michèle Marchand a été présentée à Brigitte Macron-Trogneux par son « ami » Xavier Niel, dans son hôtel particulier, afin de faire taire une information, et de transformer Emmanuel Macron, alors illustre inconnu, riche banquier ayant utilisé les réseaux de l’Etat pour faire sa fortune, s’interrogeant sur son avenir, le transformer en un gendre idéal, et susciter une sympathie que rien dans son parcours ne faisait naître. L’opération, à en croire les auteurs de l’ouvrage, a été un succès, puisqu’elle aurait été directement à l’origine des - pas moins de - 29 unes dithyrambiques que Paris Match et quelques autres ont octroyé à Emmanuel Macron et sa femme en quelques mois.

Vingt-neuf unes.

Mais comment un seul individu, une femme comme Mimi Marchand aurait-elle pu, seule, ou avec l’appui d’un seul milliardaire, provoquer une telle conversion ? Cela semble trop gros. Et cela l’est. Il se trouve en effet que nous commençons à recouper les choses et les non-dits qui habitent ces enquêtes. Le propriétaire de Paris Match, Arnaud Lagardère, dont les auteurs disent que Mimi Marchand est la véritable directrice de la rédaction,

a par ailleurs été client d’Emmanuel Macron pendant sa période à Rothschild.............
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
michdesol   24 mars 2019
Crépuscule de Juan Branco
En France, l'information se dilue, étouffe sous l'effet de la bêtise et de la servilité, et cette bêtise et servilité sont produites, recherchées. Aucun des oligarques n'aurait idée, après avoir investi des millions pour les acheter, de perdre quelque argent pour le bien de ces médias qu'ils assurent détenir dans le but de défendre la démocratie. Seul Bernard Arnault laisse la besace du "Parisien" absorber toujours plus de déficit afin de rendre impossible toute émancipation. Pourtant tous les journalistes prétendent y croire et continuent de penser que, tant que, contrairement à Bolloré, personne n'aura la bêtise d'intervenir directement, leur indépendance sera assurée. Criant à leur indépendance, niant tous les mécanismes de contrôle et d'écrasement déployés, ils croient défendre leur dignité, là où ils se rendent complices, devenant les relais d'un système qui ne cesse de les exploiter. Non, en France, personne ne prend la peine de tuer. Il suffit d'acheter.
Commenter  J’apprécie          180
ErnestLONDON   06 février 2019
Contre Macron de Juan Branco
C’est bien en tant que célébrité construite de toutes pièces, auprès de sa femme, que M. Macron a été introduit de façon radicale et rapide, auprès du peuple français.
Commenter  J’apprécie          180
Winter-   21 juin 2019
Crépuscule de Juan Branco
Ces êtres ne sont pas corrompus. Ils sont la corruption. Les mécanismes de reproduction des élites et de l'entre-soi parisien, l'aristocratisation d'une bourgeoisie sans mérite, ont fondu notre pays jusqu'à en faire un repère à mièvres et arrogants, médiocres et malfaisants. En eux qui ont fait du respect et de la légalité un paravent pour s'autoriser tous les excès, ne réside pas la moindre recherche d'un engagement ou d'un don.
Commenter  J’apprécie          171
WellOrwell   18 mars 2019
Crépuscule de Juan Branco
Le pouvoir présidentiel entre en son crépuscule. Avec un temps

de retard paraissent les épîtres décryptant les rouages d’une

ascension présentée en son temps comme miraculeuse, celle

d’un jeune homme aux tempes blondes et aux yeux de ciel qui,

par la seule grâce du talent et de l’audace, conquît tout un pays.



L’innocent récit de cette immaculée conception, repris en

boucle et de façon unanime par une presse aux abois se fêle

avec la douceur des commencements. Comme en toute entreprise

mal fondée – et l’épopée macroniste, comme nous le verrons,

le fut particulièrement – les teintes de souffre recouvrent

à vitesse brûlante les éclats de gloire que l’on avait cru définitivement

tracés. Le contre-jour du pouvoir, fait de coulisses et

compromissions, corruptions et inféodations, de destins mobilisés

pour arracher la France à ses destinées, apparaît pas à pas.

Et ce contre-jour a une couleur bien particulière : celle du sang.



Ce sang n’est point seulement celui des affairistes et des corrupteurs

habituels, ces courtisans que charrient tous les pouvoirs.

Il macule l’ombre d’Emmanuel Macron d’une substance

plus particulière, faite de délinquants et intrigants que l’on

pensait relégués en nos bas-fonds et arrière-plans.



L’affaire va plus vite qu’espéré, les révélations se succèdent, et

voilà que le pari qui consistait à prendre le pouvoir assez vite

pour que les machines de propagande d’État sussent recouvrir

à temps les laideurs de la démarche, s’apprête à être perdu. Les

tempes juvéniles de l’intrigant semblent perler. Il est temps

pour nous de l’achever.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
FredMartineau   08 décembre 2019
Crépuscule de Juan Branco
Toute violence est l'expression d'une défaillance politique, c'est à dire de la gestion de la conflictualité. Or ce qu'il s'agit maintenant d'exposer, c'est que cette défaillance est le fruit d'un asservissement de nos élites à leur intérêt.Elle est le fruit de milles compromis, manipulations et opérations diverses qui seront apparus à tous, dans l'instant, insignifiants, et auront pourtant débouché sur une crise démocratique majeure, qui ne fait que commencer.
Commenter  J’apprécie          151
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Voyage d'hiver... Schubert et compagnie

Entrons dans la musique : En quelle année Franz Schubert a-t-il composé le Voyage d'hiver?

1797
1827
1857
1887

7 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : musique romantique , essai , romanCréer un quiz sur cet auteur
.. ..