AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 4.02 /5 (sur 459 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Calais , le 18/10/1975
Biographie :

François Ruffin est un journaliste et réalisateur français.

Son père travaille pour Bonduelle et sa mère est femme au foyer. Il est titulaire d'une maîtrise de lettres.

En 1999, il fonde à Amiens un journal indépendant et alternatif engagé à gauche, "Fakir", qui connaît une diffusion nationale depuis le 26 avril 2009.

En 2000, il entre au Centre de formation des journalistes (CFJ), dont il sort diplômé en juillet 2002. Durant les années 2000, il participe comme reporter à plusieurs émissions radio de "Là-bas si j'y suis" (jusqu'en 2012) tout en continuant à diriger "Fakir".

En 2003 il publie "Les Petits Soldats du journalisme", une critique du CFJ et plus largement de la formation des journalistes français.
En 2006 il publie "Quartier Nord", propos sur la banlieue d'Amiens et de ses habitants.
En 2008 il publie "La guerre des classes" chez Fayard, motivé par le fait que la question de la lutte des classes, autrefois omniprésente dans la vie politique, ait complètement disparu y compris à gauche, alors qu'elle n'a selon lui rien perdu de son actualité, bien au contraire.

En 2015, il réalise son premier film : "Merci Patron !" dont la sortie nationale a lieu le 24 février 2016, un documentaire satirique sur les dégâts de la délocalisation.
Selon certains médias, François Ruffin aurait joué un rôle dans le déclenchement du mouvement 'Nuit debout' en avril 2016, via notamment la campagne de promotion de son film "Merci Patron !". En 2017, "Merci Patron!" reçoit le César du meilleur film documentaire.

En décembre 2016, Ruffin lance sa chaîne Youtube, où il publie régulièrement des "bulletins".

François Ruffin, a été élu député, en 2017.

son site : http://www.francoisruffin.fr/
chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCIQGSp79vVch0vO3Efqif_w
+ Voir plus
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Ruffin
Ajouter des informations
Bibliographie de François Ruffin   (33)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (44) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Parmi les candidats pressentis pour représenter la gauche à la prochaine élection présidentielle, François Ruffin semble se démarquer. Malmené par certains à la FI, Ruffin se prépare malgré tout à entrer dans la course avec une stratégie qui se dessine de plus en plus clairement : fini le bruit et la fureur, place à la modération, au social et à la démocratie. Mediapart n'a qu'une seule ressource financière: l'argent issu de ses abonnements. Pas d'actionnaire milliardaire, pas de publicités, pas de subventions de l'État, pas d'argent versé par Google, Amazon, Facebook… L'indépendance, totale, incontestable, est à ce prix. Pour nous aider à enrichir notre production vidéo, soutenez-nous en vous abonnant à partir de 1 euro (https://abo.mediapart.fr/abonnement/decouverte#at_medium=custom7&at_campaign=1050). Si vous êtes déjà abonné·e ou que vous souhaitez nous soutenir autrement, vous avez un autre moyen d'agir: le don https://donorbox.org/mediapart?default_interval=o#at_medium=custom7&at_campaign=1050

+ Lire la suite

Citations et extraits (107) Voir plus Ajouter une citation
François Ruffin
- On est en train de parler d'un secteur qui est en train de crever. Et y a même pas le Premier ministre qui se lève pour dire un mot, y a même pas la Ministre de la Culture. Et vous, vous ne dites pas un mot de la Culture. C'est dire votre mépris pour la Culture ! Qu'est-ce qu'on retient de votre politique en trois ans ? Rien ! Rien, à part un Bingo du patrimoine. (...) La vérité, c'est que vous redoutez un autre virus : la circulation des idées. (...) Et la chose qui m'effraie le plus chez Emmanuel Macron : il veut des femmes et des hommes qui fonctionnent sans perte de temps, et qu'il y ait de l'argent. Alors que l'humanité, c'est quoi ? De le tendresse, de la colère, de l'espoir, de la perte de temps et du dysfonctionnement. Et que fait la culture ? Que font les idées ? Elles font douter. Elles déroutent de votre sainte trinité : productivité, compétitivité, rentabilité.
(...)

------

• Questions au Gouvernement, Assemblée Nationale, 15/12/2020
Commenter  J’apprécie          292
François Ruffin
[ Bien qu'il ne soit pas l'auteur de ce texte déposé par la droite, le député 'La France insoumise' l'a défendu comme si c'était le sien. François Ruffin a laissé exploser sa colère ce jeudi 11 octobre 2018 à l'Assemblée nationale après le rejet préalable de la proposition de loi pour l'inclusion des élèves en situation de handicap. ] :

Vous n'avez pas honte ? Honte de votre paresse ? Honte de votre sectarisme ? Nous avons dans le pays des femmes, des milliers de femmes qui accompagnent les enfants handicapés dans les écoles. Elles sont sous-payées, avec des contrats ultra-précaires. Pour changer ça, quelle proposition de loi avez vous portée ? Rien, aucune !
[...]
J'espère que le pays ne vous le pardonnera pas. [Les noms de ceux qui ont voté le rejet préalable] circuleront à travers la France. Et ce vote, j'en suis convaincu, vous collera à la peau comme une infamie.

>> https://www.youtube.com/watch?v=F6Nkf6PkmS0
source : https://www.huffingtonpost.fr/2018/10/11/ruffin-furieux-apres-le-rejet-dun-texte-pour-les-eleves-handicapes_a_23558203/
Commenter  J’apprécie          252
J’ignorais qu’Emmanuel Macron, c’était comme Voldemort dans Harry Potter : « Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom ». Et puis merde. Je suis remonté au créneau, au micro, plus prudent désormais, sans citer le nom interdit : « Je persiste à trouver problématique qu’un inspecteur des finances passe dans une banque d’affaires avec son carnet d’adresses. Que, chez Rothschild, notre inspecteur des finances ait Lagardère comme client, qu’il revienne ensuite dans le public, et pas à n’importe quelle place, en tant que secrétaire adjoint de l’Élysée, et que là, il négocie encore pour Lagardère la cession des parts d’EADS ! Mais cette fois au nom de l’État. Il y a là une confusion des genres. Surtout quand l’industriel en question, M. Lagardère, trouve que le deal a été ‘‘formidable’’. Et enfin, l’ancien inspecteur des finances devient candidat à la présidence de la République : le groupe Lagardère lui prodigue alors des louanges à longueur de colonnes. Il y a là un cas d’école qui marque l’imbrication du pouvoir politique, du pouvoir de l’argent et du pouvoir des médias. Cela rentre donc pleinement dans notre débat sur la moralisation de la vie publique. »
Je pourrais être plus précis sur les négos à l’Élysée, fort détendues, entre les Lagardère boys et vous. Sur les 1,8 milliard de plus-values. Sur la joie de vos partenaires : « Ils ont été for-mi-dables ! Enfin des responsables qui gèrent les participations de l’État comme s’ils étaient un fonds de pension… »
Mais faut-il s’attarder ? On voit l’idée.
Commenter  J’apprécie          230
Ça fait vingt ans, vous savez, que j’en récolte, des récits de frigo vide, de chauffage éteint l’hiver, de repas réduits à une biscotte, mais d’habitude ils sont chuchotés dans un appartement, en toute discrétion, quelques phrases jetées, bégayées, retenues, avec la garantie de l’anonymat, que ça ne sache pas au village, ou dans le quartier. Parce que le malheur ne suffit pas : il faut y ajouter la honte, la honte de ne pas s’en sortir, la honte de ne pas protéger sa famille, ou de ne pas lui offrir le bonheur conforme. Les pauvres se cachent pour souffrir.
Commenter  J’apprécie          231
François Ruffin
Avec toutes les usines qu'on a délocalisées là-bas, ils trouveront même peut-être du travail !

[ en réaction à Macron qui conseille aux jeunes d'aller manifester pour le climat en Pologne ]

>> https://twitter.com/Francois_Ruffin/status/1176113237491949569
Commenter  J’apprécie          223
(S'adressant à Emmanuel Macron...)

Voilà votre rêve: un monde fonctionnel, "efficient", avec des humains qui se conforment à l'économie, et un pays qui se conforme à la mondialisation. Au-delà de vous, au-delà de votre oligarchie, c'est cette vision du monde, desséchée, mécanisée, de l'humain, du pays, que je combats, et je proclamerais presque: l'âme d'abord! Je suis, et avec moi des millions de Français, je crois, et les Gilets jaunes en première ligne, nous sommes habités d'un désir d'autre chose, "autre chose" que cet économisme étroit, "autre chose" que la concurrence mille fois ressassée, "autre chose" que la croissance comme but sur Terre, "autre chose" que le ciel bas et lourd de la finance qui pèse sur nos coeurs comme un couvercle... Quoi donc? C'est obscur, c'est confus, mais en gros, je dirais, les liens plutôt que les biens, une envie de fraternité, de faire tomber les cloisons invisibles, entre nous et en nous. Qui n'éprouve pas cette glaçante solitude? Le chacun pour soi érigé en règle? Qui n'en rêve pas, à l'occasion, de secouer son égoïsme, d'embrasser les autres comme des étoiles? La voilà, dans notre société, la force souterraine, massive, explosive, prête à surgir comme un geyser...
Commenter  J’apprécie          202
Pour illustrer notre possible résistance commune au culte de l’argent, je voudrais citer un célèbre dominicain, Bartholomé de Las Casas, auteur de la Controverse de Valladolid. Quand il défend le point de vue que les Indiens ont une âme et qu’il faut cesser de les tenir en esclavage, il écrit: «Depuis les tout premiers contacts, les Espagnols n’ont paru animés et poussés que par la soif de l’or. C’est tout ce qu’ils réclament: « De l’or, de l’or, de l’or. Au point qu’en certains endroits, les habitants des terres nouvelles disaient : « Mais qu’est-ce qu’ils en font de tout cet or? Ils doivent le manger. » Tout est soumis à l’or, tout. » Je crains que l’on vive dans un monde où, de plus en plus, tout soit soumis au profit.
Commenter  J’apprécie          200
En dix ans, Sanofi a licencié un tiers de ses chercheurs, quatre mille dans le monde, deux mille en France. Cette année-là, la firme versait 3,8 milliard d’euros (soir cinquante années de Téléthon) à ses actionnaires, et en même temps, en même temps, visait « 1,5 milliard d’économie sur trois ans » passant « notamment par la suppression de 600 postes en France ». Mais comme ministre, ça ne vous choquait pas, cet usage des deniers publics. Vous n’en démordiez pas : heureusement qu’on leur versait des centaines de millions, à Sanofi, sinon…
Commenter  J’apprécie          200
François Ruffin
[ s'exprime à l'Assemblée, a oublié de remettre son masque ]
- Ah oui, pardon. C'est vrai que je ne suis pas à L'Elysée, donc je dois porter le masque, ici à l'Assemblée. Je ne reçois pas de footballeurs, donc je remets mon masque, excusez-moi.

-----

>> à 0.59 -- https://www.youtube.com/watch?v=wkL340OMOnY
Commenter  J’apprécie          160
Le malheur ne suffit pas : il faut y ajouter la honte, la honte de ne pas s'en sortir, la honte de ne pas protéger sa famille, ou de ne pas lui offrir le bonheur conforme. Les pauvres se cachent pour souffrir.
Commenter  J’apprécie          160

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de François Ruffin (620)Voir plus

Quiz Voir plus

Le Nouveau Roman

Le Nouveau Roman est un mouvement littéraire qui s’est essentiellement déployé :

Dans les années 50/60
Au cours des années 1920
Dans les années 80/90
Vers la fin du XIX° siècle

8 questions
53 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

{* *} .._..