AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.7 /5 (sur 431 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint-Germain-en-Laye , le 16/05/1951
Biographie :

Emmanuel Todd est un politologue, démographe, historien, sociologue et essayiste.

Il est fils du journaliste Olivier Todd, petit-fils de l'écrivain Paul Nizan.

Il fait ses études secondaires en France, au Lycée international de Saint-Germain-en-Laye. En juin 1968, alors qu'il prépare le baccalauréat, il adhère au Parti communiste français. Il poursuit ses études à l'Université en France, puis à l'Université de Cambridge, où son père avait également étudié. Commençant par la démographie historique, il étudie les phénomènes de fécondité, mariage, mortalité, puis il fait une thèse sur les communautés paysannes française, italienne et suédoise.
Ingénieur de recherche à l'Institut national d'études démographiques (INED), ses recherches l'ont conduit à considérer que les systèmes familiaux ont un rôle déterminant dans l'histoire et la constitution des idéologies religieuses et politiques.

Son premier livre, "La chute finale", paraît en 1976. Il y prédit "la décomposition de la sphère soviétique". Il travaille un temps au service littéraire du Monde, puis revient à la recherche, en travaillant sur l'hypothèse d’une détermination des idéologies et des croyances politiques ou religieuses par les systèmes familiaux. Ces travaux donneront lieu à la publication de "La Troisième Planète" en 1983 puis de "L'Enfance du monde" en 1984.
Todd poursuit alors ses travaux sur la France et publie "La Nouvelle France" en 1988, préalable à "L'Invention de l'Europe" en 1990. En 1994, il défend le modèle d'intégration à la française dans "Le destin des immigrés".
En 1995, il écrit, pour la Fondation Saint-Simon, une note intitulée" Aux origines du malaise politique français". Cette analyse le fait connaître des médias.
Après "L'Illusion économique" en 1998, il publie "Après l'empire" en 2002. Ce livre est une réflexion prospective sur le déclin de la puissance des États-Unis, leur effondrement économique et stratégique, leur impuissance à s'affirmer comme seule superpuissance au monde.
En mai 2015, Todd publie "Qui est Charlie ? Sociologie d'une crise religieuse", ouvrage consacré aux manifestations des 10 et 11 janvier 2015, qui réagissaient aux attentats commis quelques jours plus tôt.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Emmanuel Todd est venu à La Procure présenter son livre "Les luttes de classes en France au XXIe siècle" paru aux éditions du Seuil. Retrouvez le livre : https://www.laprocure.com/luttes-classes-france-xxie-siecle-emmanuel-todd/9782021426823.html #Todd Suivez la librairie La Procure sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/LaProcure/ Twitter : https://twitter.com/laprocure Instagram : https://www.instagram.com/librairie_l...
Podcasts (1)

Citations et extraits (162) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-B   21 novembre 2014
L'illusion économique de Emmanuel Todd
Dans notre monde post-moderne un jeune " vaut moins " qu'un vieux. Certes. Mais il y a là une entorse à la plus simple et la plus intuitive des lois de l'économie. Un bien présentant une utilité quelconque, s'il se raréfie, devrait valoir plus. Ce sont pourtant des jeunes en cours de raréfaction, par suite de la dépression démographique, qui valent de moins en moins, sur le marché du travail ou ailleurs. Trois décennies après le début de la chute de fécondité, les jeunes sont de moins en moins nombreux. La baisse a commencé vers 1990 : — 11 % prévisibles pour les 20-24 ans en France entre 1990 et 2010.

On peut évidemment voir dans " l'effondrement du cours du jeune ", qui a accompagné la hausse du CAC 40, l'effet macro-sociologique d'un vieux principe bureaucratique : dernier arrivé, dernier servi. Mais l'analyse économique libérale explique aussi très bien comment, si ce n'est pourquoi, s'effectue la spoliation de la jeunesse occidentale. La mondialisation unifie les marchés du travail. À l'échelle planétaire, tiers-monde inclus, les jeunes sont relativement abondants et corvéables, les vieux sont rares et détenteurs du capital. La loi d'égalisation du coût des facteurs nous assure que, si un pays développé s'ouvre au libre-échange, le facteur de production relativement abondant, en l'occurrence le capital, démographiquement identifiable aux vieux, sera favorisé, et le facteur relativement rare, le travail, démographiquement identifiable aux jeunes, sera désavantagé. C'est très exactement ce que nous vivons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          478
Nastasia-B   09 mai 2015
L'illusion économique de Emmanuel Todd
L'idée de modernité s'oppose désormais à celle de progrès. La nécessité économique explique tout, justifie tout, décide pour l'humanité assommée qu'il n'y a pas d'autre voie. Le souci d'efficacité exige la déstabilisation des existences, implique la destruction des mondes civilisés et paisibles qu'étaient devenus, après bien des convulsions, l'Europe, les États-Unis et le Japon.

La mondialisation — globalisation selon la terminologie anglo-saxonne — serait la force motrice de cette fatalité historique. Parce qu'elle est partout, elle ne peut être arrêtée nulle part. Principe de rationalité, d'efficience, elle n'appartient à aucune société en particulier. Elle flotte, a-sociale, a-religieuse, a-nationale, au-dessus des vastes océans, l'Atlantique et le Pacifique s'affrontant pour la prééminence dans un combat vide de conscience et de valeurs collectives. Que faire contre une telle abstraction, une telle délocalisation de l'histoire ?
Commenter  J’apprécie          354
Nastasia-B   05 mai 2015
L'illusion économique de Emmanuel Todd
L'analyse économique et idéologique de l'accalmie présente d'ailleurs un certain intérêt. Elle confirme l'hypothèse de la pensée zéro : nos dirigeants ne sont pas mus par des croyances positives (pensée unique) mais ils sont idéologiquement vides et seulement capables d'encenser le mouvement de l'histoire auquel ils s'abandonnent (pensée zéro). L'euro est fort, c'est formidable ; l'euro est faible, c'est formidable. Etc.
Commenter  J’apprécie          311
Emmanuel Todd
Ziliz   07 mars 2020
Emmanuel Todd
(...) il y a eu une phase où la France a été véritablement méritocratique. A l’après-guerre, le secondaire, puis le supérieur, se sont développés. Une proportion importante de gens des milieux populaires ont pu accéder aux études supérieures. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu reproduction au sens de Bourdieu. Mais en fait il y avait de la place pour tout le monde, pour les enfants de bourgeois et pour les bons élèves des milieux populaires.

Ce que l’on n’a pas vu c’est que cela a produit un désarmement des milieux populaires parce que ceux-ci ont perdu leurs élites naturelles. Maintenant, si la mobilité scolaire tombe à 0, c’est certes une catastrophe selon l’idéal méritocratique, mais d’un point de vue révolutionnaire c’est une excellente nouvelle. Cela signifie qu’en bas, il y a de plus en plus de gens intelligents qui n’ont pas de diplôme particulier et qu’en haut le taux de crétins diplômés progresse.

Cela s’est traduit dans le face-à-face entre les jeunes leaders gilets jaunes et les jeunes gens des cabinets macronistes. L’intelligence des gilets jaunes face aux diplômes des crétins d’en haut. Dès que tout le monde descend dans la rue, quand les routines explosent, il y a mise en évidence et dramatisation de cette tendance, parce que tout le monde doit soudain s’adapter très vite.

(...)



• Propos recueillis par Kévin Boucaud-Victoire et Franck Dedieu

« Au cours d'un entretien fleuve, nous avons interrogé Emmanuel Todd pour 'Les luttes de classes en France au XXIe siècle', son livre-évènement. »

>> https://www.marianne.net/politique
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
Emmanuel Todd
Alfaric   03 avril 2015
Emmanuel Todd
Le libre-échange non régulé favorise aussi sûrement que l’autarcie totalitaire la haine entre les peuples.
Commenter  J’apprécie          271
Dionysos89   25 mai 2020
Les Luttes de classes en France au XXIe siècle de Emmanuel Todd
Notons toutefois qu’à l’automne 2019, son « projet » une fois vaporisé, il a remis cyniquement l’immigration au cœur du débat politique. C’est le destin de nos « présidents » : l’impuissance économique les conduit irrésistiblement à parler des immigrés ou des musulmans.

Mais, plus tôt, dès le premier choc de classes, le macronisme était revenu, de la manière la plus perverse, à une approche ethno-religieuse. Alors qu’il était évident, criant, que la révolte des Gilets jaunes parlait de niveau de vie, puis de la représentation politique des humbles et n’exprimait, sur le fond, qu’un pur phénomène de lutte des classes, les macronistes ont œuvré à en faire… un mouvement antisémite. Quelques quenelles isolées, l’agression verbale d’une poignée d’excités contre Alain Finkielkraut ont suffi à Macron et à ses hommes de main – Castaner en tête – pour s’autoriser à parler des Gilets jaunes comme d’une secte animée par la haine des Juifs.
Commenter  J’apprécie          60
Nastasia-B   08 mai 2015
L'illusion économique de Emmanuel Todd
Les élections européennes révèlent assez bien ce lent mouvement de l'idéologie. Le taux d'abstention, massif à l'échelle continentale, évoque l'inexistence d'une conscience collective européenne. L'indifférence des peuples explique, autant que les perspectives sombres de l'économie, la faiblesse de l'euro. Pas de monnaie sans État, pas d'État sans nation, pas de nation sans conscience collective.

(P.S. : ces lignes furent écrites en juin 1999 !)
Commenter  J’apprécie          2312
Nastasia-B   20 octobre 2018
Qui est Charlie ? - Sociologie d'une crise religieuse de Emmanuel Todd
Comment expliquer calmement, en prenant le temps de la démonstration, que l'urgence, pour la société française, n'était pas en 2015 une réflexion sur l'islam mais une analyse de son blocage global ? Comment faire comprendre que les frères Kouachi et Amedy Coulibaly étaient bien des Français, des produits de la société française, et que le recours aux symboles de l'islam ne fait pas nécessairement de celui qui les utilise un véritable musulman ? Qu'ils n'étaient que le reflet inversé, pathologique en quelque sorte, de la médiocrité morale de nos chefs élus, plus soucieux d'optimiser le niveau de leur retraite que de tirer les jeunes de la surexploitation par les bas salaires ou de la marginalisation par le chômage ?



INTRODUCTION.
Commenter  J’apprécie          220
Nastasia-B   31 mai 2015
L'invention de l'Europe de Emmanuel Todd
C'est en milieu rural qu'apparaissent le plus clairement les valeurs caractéristiques des divers systèmes familiaux européens. L'attachement à la terre implique un haut degré de formalisation des coutumes d'héritage, des règles de corésidence, et par conséquent des cycles de développement du groupe domestique. À chaque génération, la maison et l'exploitation doivent être maintenues ou divisées, les enfants mariés doivent rester ou partir. La simplicité même de la vie crée une transparence des rapports familiaux, aboutit à une mise en scène des valeurs d'égalité ou de non-égalité par les coutumes d'héritage, des valeurs d'autorité ou de libéralisme par les règles de corésidence.



LE SOCLE ANTHROPOLOGIQUE, Les systèmes familiaux.
Commenter  J’apprécie          220
gflorens84   15 mars 2012
Après la démocratie de Emmanuel Todd
Si Sarkozy existe en tant que phénomène social et historique, malgré sa vacuité, sa violence et sa vulgarité, nous devons admettre que l'homme n'est pas parvenu à atteindre le sommet de l'Etat malgré ses déficiences intellectuelles et morales, mais grâce à elles. C'est sa négativité qui a séduit. Respect des forts, mépris des faibles, amour de l'argent, désir d'inégalité, besoin d'agression, désignation de boucs émissaires dans les banlieues, dans les pays musulmans ou en Afrique noire, vertige narcissique, mise en scène publique de la vie affective et, implicitement, sexuelle : toutes ces dérives travaillent l'ensemble de la société française; elles ne représentent pas la totalité de la vie sociale mais sa face noire, elles manifestent son état de crise et d'angoisse. [...] Au fond, nous devrions être reconnaissant à Nicolas Sarkozy de son honnêteté et de son naturel, si bien adaptés à la vie politique de notre époque. Parce qu'il a réussi à se faire élire en incarnant et en flattant ce qu'il y a de pire autour de nous, en nous, il oblige à regarder la réalité en face. Notre société est en crise, menacée de tourner mal, dans le sens de l'appauvrissement, de l'inégalité, de la violence, d'une véritable régression culturelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Rum, Sodomy and the lash

À qui doit-on la grande enquête vaticane parue sous le titre « Sodoma » ?

Theodore Mac Carrick
Carlo Maria Vigano
Frédéric Martel

9 questions
6 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , Moeurs et coutumesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..