AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.7 /5 (sur 626 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : PARIS , 1981
Biographie :

Julie de Lestrange a surtout écrit pour la télévision, le théâtre et le milieu du spectacle.

Elle est auteur de textes et spectacles pour des événements destinés aussi bien au grand public qu’à des personnalités.

"Hier encore, c’était l’été" est son premier roman et paraît le 21 mars 2016 aux Éditions Mazarine.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Julie de Lestrange vous présente son premier à découvrir en Poche dès le 10 mai prochain !
Citations et extraits (83) Voir plus Ajouter une citation
jeunejane   03 décembre 2017
Hier encore, c'était l'été de Julie de Lestrange
Alexandre adorait sa grand-mère. Plus que n'importe quelle autre personne ....elle représentait l'enfance, le cocon rassurant, les histoires que l'on se fait lire sur les genoux, les câlins contre le sein et les vacances. En un mot: l'amour.

Le vrai, celui qui donne force et confiance.

Elle s'était tant occupée de lui qu'il considérait qu'elle l'avait en partie élevé.
Commenter  J’apprécie          260
diablotin0   05 juin 2016
Hier encore, c'était l'été de Julie de Lestrange
Il trouvait les relations amoureuses d'une grande absurdité. Surtout la fin. Du jour au lendemain, il fallait décréter que l'autre n'existait plus. soit. Mais les sentiments, eux, existaient toujours. Le manque aussi. Il se sentait orphelin.
Commenter  J’apprécie          240
Annette55   07 août 2017
Hier encore, c'était l'été de Julie de Lestrange
"Elle était arrivée à la limite de son complexe......

Le cancer la rattrapait et elle ne vieillirait pas.

Très paradoxalement, c'était aussi la maladie qui la faisait grandir et lui donnait subitement le courage dont elle avait toujours manqué.

Parce que soudain elle ne risquait plus rien.

Elle connaissait la fin.....Le temps lui manquait et n'admettait plus les faux- semblants."
Commenter  J’apprécie          150
Ladoryquilit   30 mars 2016
Hier encore, c'était l'été de Julie de Lestrange
Tout évoluait autour de lui, tout vieillissait, et il se rendait compte, non sans frayeur, que cela le renvoyait à sa propre condition d'être mortel. C'était la première fois vraiment qu'il réalisait cela. Qu'il prenait conscience de sa propre finitude. Un jour, sa vie s'achèverait. Où donc était passé le sentiment d'invincibilité qu'il avait pendant longtemps éprouvé ? Envolé, en même temps que l'enfance. Que l'adolescence aussi. Il était désormais un adulte. Sa jeunesse était derrière lui.
Commenter  J’apprécie          90
Analire   04 mai 2017
Hier encore, c'était l'été de Julie de Lestrange
Car tout les opposait. Marie partageait un trois-pièces avec ses parents, quand il errait seul dans un immense appartement. Elle connaissait tous les plans gratuits de Paris et lui tous ceux qui s'achetaient. Elle était rive droite, il était rive gauche. Il était à droite, elle était à gauche. Elle était bohème, il était bourgeois. Et pourtant, au fond de lui, couvait cette certitude qu'il n'avait plus le choix, qu'il était ferré, et que, bon gré mal gré, contre vents et marées, il devait vivre quelque chose avec cette fille-là.
Commenter  J’apprécie          70
celine85   30 août 2016
Le fond de nos pensées de Julie de Lestrange
Que l'on me traite d'idiot, de naïf , de simplet...

Peu importe, je ne sais pas bouder.

Moi, je sais me débarrasser des bagages en excès.

Ceux que d'autres appellent fierté. Autre nom: vanité.

Ma fierté c'est de savoir concilier.

Depuis je vais léger.
Commenter  J’apprécie          70
Analire   05 mai 2017
Hier encore, c'était l'été de Julie de Lestrange
Parce que c'est ça, le problème, mon petit. Ce n'est pas que les gens ont peur de vieillir, c'est qu'ils ont peur de mourir.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui   22 septembre 2015
Hier encore, c'était l'été de Julie de Lestrange
Aucune île au monde, aucun palmier ne pouvait égaler les moments passés au chalet de l’amitié. Été comme hiver, que ce fût entre amis ou en famille, la vie s’y écoulait avec allégresse, chaque génération reproduisant fidèlement cet esprit de bonheur simple insufflé jadis par les grands-parents. Pour tous, ces moments-là étaient sacrés.
Commenter  J’apprécie          60
carolanuts   21 novembre 2015
Hier encore, c'était l'été de Julie de Lestrange
Ce n'est pas que les gens ont peur de vieillir, c'est qu'ils ont peur de mourir.
Commenter  J’apprécie          70
Analire   03 octobre 2017
Danser, encore de Julie de Lestrange
Au moins la maladie de son fils lui avait-elle appris l'immédiateté de la vie, son caractère insaisissable, le fait que chaque seconde s'échappait dans le temps, et que rien, finalement, n'était plus concret que le présent. Jamais il ne revivrait cette minute-là, entouré des gens qu'il aimait profondément, qui composaient son bonheur, sa raison d'être et ses tourments. Ce moment était unique et, mentalement, il s'ingéniait à le photographier.
Commenter  J’apprécie          50
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


.. ..