AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253069868
Éditeur : Le Livre de Poche (10/05/2017)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 193 notes)
Résumé :
Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent
depuis l’enfance. Ensemble ils sont nés, ensemble ils
ont grandi, en toute insouciance. Mais lorsque la vie
les prend au sortir de l’adolescence, la chute est brutale. En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir apprendre à se battre pour exister. À travers les drames subsistent alors l’amitié, les fous-rires et les joies. Et l’amour, qui les sauvera.

>Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (102) Voir plus Ajouter une critique
Kittiwake
  13 mai 2017
Lire Hier encore, c'était l'été, c'est un peu comme tourner les pages d'un album photo, qui aurait traversé des décennies. Avec au début, ces photos en noir et blanc, aux contours dentelés, mettant en scène des instants figés, et créant l'illusion d'un bonheur en filigrane. puis les années passent , très vite, les clichés évoluent, couleurs, sujets, pour arriver aux dernières pages : finis les portraits nostalgiques, les pages de l'album sont vides. Bienvenue chez la génération des selfies et des rafales de moments volés, des réseaux sociaux et du désenchantement. Bienvenue dans la réalité des années 2010.
Car c'est bien de cela qu'il s'agit. le déroulé est rapide lorsque l'auteur évoque la genèse, et ralentit peu à peu avec les années qui passent, pour arriver à une analyse précise et pointue, un état des lieux de la de la génération Y.
Pas n'importe laquelle, cependant, Alex, Guillaume ou Marco relèvent clairement de la rive gauche. Pas vraiment de galères , hormis les échecs sentimentaux ou les ruptures de liens avec la famille. Et cependant, l'on ressent toutes les incohérences et et la pression que subit cette génération, la tension que crée la nécessité de performance, la difficulté du choix de parcours alternatifs, la marginalisation potentielle en spectre omniprésent, l'impossible challenge de s'épanouir en couple et au travail (et pas que pour les femmes).
C'est un focus réussi, un constat : pas de leçons à donner, pas d'explication sociologique, mais le pitch d'un scénario inexorable.
On n'est pas non plus dans un récit glauque et désespéré, l'humour est présent. Par contre je n'y ai pas ressenti l'optimisme dont parle l'auteur dans ses interviews. Question de génération.
L'écriture est fluide, assez neutre, agréable à parcourir, hormis quelques expressions un peu surfaites.
On rencontre beaucoup de personnages : et c'est un problème en cours de lecture. Après avoir passé quelques chapitres en compagnie de Marco ou Alexandre, il est difficile de restituer Sophie ou Claude, que l'on sait avoir déjà rencontré. Et ça c'est pendant la lecture. le risque est qu'à plus long terme, il ne reste qu'un sentiment général du thème, sans que ces personnages, pourtant bien ancrés dans la réalité, laissent une empreinte durable dans la mémoire du lecteur.
Merci à l'auteur de m'avoir accordé sa confiance
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          621
Annette55
  07 août 2017
"Tout a été dit mais tant pis !
Voici un bel état des lieux , du moins à mes yeux, de la génération Y et une réflexion enrichissante à travers le parcours d'Alex, Marco, Sophie et les autres, des copains/ cousins / liés dès leur enfance en toute innocence et insouciance !
Nous suivons avec plaisir leurs parcours respectifs, les galères et les joies de la vie étudiante, la difficuté des choix, leur solidarité sans faille quoiqu'il arrive, leurs reculs ou leurs silences, leurs erreurs , leurs peines de coeur, leurs rencontres, leurs virées.....
Nous vivons l'ordinaire , le quotidien de cette jeunesse habitée par ces personnages vrais, agaçants , touchants et attachants à la fois .
L'auteur brosse sereinement le portrait d'une époque en une décennie, une jeunesse qui se cherche , perdue parfois mais pas désillusionnée , chacun avance, recule, doute , perd, se reprend..

Amour, études, boulot, c'est l'histoire de nos 20 ans !
Une plume sincère, fluide, vive, juste, oú la tolérance est reine, paisible, pétrie d'émotions et de chaleur humaine où chacun peut se reconnaître.
Un ouvrage optimiste simple et limpide, histoire d'amitié transgénérationnelle, sur les choix qui nous façonnent et nous font grandir.
Un beau roman de vacances qui se lit très très vite!
Histoire amicale et familiale douce et agréable, légére comme une pluie d'été !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          432
diablotin0
  06 juin 2016
Je viens de passer quelques heures avec Alexandre, Marco, Sophie et le reste de la bande d'amis et j'ai passé un très bon moment avec eux.
Je me suis attachée à eux, à leur histoire, à leur passé et à leur avenir, mais je n'ai à aucun moment senti de légèreté , la légèreté que l'on attribue si souvent à la jeunesse.
Non, dans ce livre, j'ai plutôt ressenti les tourments plutôt que l'insouciance. Bien que romancée, l'histoire de cette bande d'amis est très proche de la réalité et Julie de Lestrange fait part des joies mais aussi du poids de la famille. Elle montre, la difficulté ou plutôt les difficultés qui animent les jeunes gens à trouver leur voie, à se trouver. Mais il s'agit bien d'un roman , et celui-ci se lit avec beaucoup de plaisir et bien que facile à lire, et sous une première apparence de "roman d'été", il fait réfléchir et peut-être aussi rappelle qu'il faut vivre sa vie pleinement et profiter de chaque instant.
Je le répète, j'ai passé un très bon moment avec toute cette bande d'amis et pour cela je remercie vraiment Babelio et les éditions Mazarine de m'avoir envoyé ce roman. Je tiens également à souligner la très belle couverture ! 1000 mercis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
jeunejane
  03 décembre 2017
Au début, deux couples nés dans les années 1920, des Parisiens , décident d'acheter deux chalets voisins à la montagne pour y passer leurs vacances.
Les Fresnais et les Lefèvre deviennent amis ainsi que leurs enfants qui se voient à la montagne et à Paris.
Très vite, on avance dans le temps, en 2000 et ce sont les petits-enfants qui vont occuper la scène.
Eux aussi ont passé des vacances à la montagne, en passent encore entre jeunes du même âge et se voient à Paris pour les sorties.
Alexandre et et Marco occupent le devant de la scène avec Sophie et Anouk.
Ils vivent, travaillent à Paris, éprouvent des joies, des difficultés comme tout un chacun tout en se situant dans des milieux familiaux aisés sauf Marie, la petite amie d'Alexandre.
C'est bien là le mystère du roman : il est banal, raconte des amitiés banales et pourtant, je ne me suis pas ennuyée.
J'ai parcouru le livre en leur agréable compagnie, avec l'écriture fluide et bien tournée de Julie de Lestrange qui publie son premier roman.
Je ne lirai certainement pas la suite sauf pour me reposer de récits à l'atmosphère pesante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Avoslivres
  15 mars 2016
Deux familles sur trois générations : de quoi vous distraire un bon moment.
Un roman qui joue sur les gammes de la famille, l'amitié et l'amour, on peut en lire beaucoup, mais Julie de Lestrange a su mettre un "je-ne-sais-quoi" de magique, pour accrocher les lecteurs à ses personnages. Je pense que c'est vraiment le point fort de ce livre. On s'attache à tout le monde dans ce bouquin ! de la petite mamie Micheline à Marco le rigolo, il y en a pour tous les goûts. Aucune longueur, on ne peut s'empêcher de vouloir découvrir les familles Fresnais et Lefèvre : les grands-parents, les enfants et surtout les petits enfants (qui deviendront grands). Chacune des deux familles est reliée l'une à l'autre, dans le temps, dans l'amitié et dans ce fameux petit chalet, qui est le point de ralliement de tout ce qui s'en suivra. Un microcosme qu'on adorerait intégrer !
Quand on lit ce roman, on ne peut s'empêcher de reconnaître un bout de soi, une connaissance, un membre de la famille dans les traits des personnages. On les voit grandir, évoluer, que ce soit dans leurs relations ou professionnellement, dans la joie ou dans les déboires. En toute honnêteté, je pensais lire un livre "Young Adult" en lisant le résumé, mais pas du tout. Et personnellement, je suis ravie de cette belle surprise. Pour un premier roman, chapeau ! Concernant la plume de Julie de Lestrange, c'est la simplicité avec une touche de douceur et de pudeur. Un style qui fonctionne très bien pour moi !
J'espère que vous aurez l'occasion de lire ce roman ou de faire d'aussi chouettes découvertes !

Lien : http://avoslivres.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
jeunejanejeunejane   03 décembre 2017
Alexandre adorait sa grand-mère. Plus que n'importe quelle autre personne ....elle représentait l'enfance, le cocon rassurant, les histoires que l'on se fait lire sur les genoux, les câlins contre le sein et les vacances. En un mot: l'amour.
Le vrai, celui qui donne force et confiance.
Elle s'était tant occupée de lui qu'il considérait qu'elle l'avait en partie élevé.
Commenter  J’apprécie          240
jeunejanejeunejane   03 décembre 2017
La vérité était difficile à admettre et reposait sur le sentiment inavouable qu'un décalage s'était insidieusement installé entre les deux amis. Personne n'était à blâmer, mais les faits étaient là. Il semblait à Alexandre que Marco et lui n'avaient plus la même vie.
Commenter  J’apprécie          20
Annette55Annette55   07 août 2017
"Elle était arrivée à la limite de son complexe......
Le cancer la rattrapait et elle ne vieillirait pas.
Très paradoxalement, c'était aussi la maladie qui la faisait grandir et lui donnait subitement le courage dont elle avait toujours manqué.
Parce que soudain elle ne risquait plus rien.
Elle connaissait la fin.....Le temps lui manquait et n'admettait plus les faux- semblants."
Commenter  J’apprécie          140
LadoryquilitLadoryquilit   30 mars 2016
Tout évoluait autour de lui, tout vieillissait, et il se rendait compte, non sans frayeur, que cela le renvoyait à sa propre condition d'être mortel. C'était la première fois vraiment qu'il réalisait cela. Qu'il prenait conscience de sa propre finitude. Un jour, sa vie s'achèverait. Où donc était passé le sentiment d'invincibilité qu'il avait pendant longtemps éprouvé ? Envolé, en même temps que l'enfance. Que l'adolescence aussi. Il était désormais un adulte. Sa jeunesse était derrière lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
diablotin0diablotin0   05 juin 2016
Il trouvait les relations amoureuses d'une grande absurdité. Surtout la fin. Du jour au lendemain, il fallait décréter que l'autre n'existait plus. soit. Mais les sentiments, eux, existaient toujours. Le manque aussi. Il se sentait orphelin.
Commenter  J’apprécie          190
Videos de Julie de Lestrange (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julie de Lestrange
Julie de Lestrange vous présente son premier à découvrir en Poche dès le 10 mai prochain !
autres livres classés : amitiéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





. .