AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253069867
384 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (10/05/2017)
3.58/5   499 notes
Résumé :
Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent
depuis l’enfance. Ensemble ils sont nés, ensemble ils
ont grandi, en toute insouciance. Mais lorsque la vie
les prend au sortir de l’adolescence, la chute est brutale. En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir apprendre à se battre pour exister. À travers les drames subsistent alors l’amitié, les fous-rires et les joies. Et l’amour, qui les sauvera.

>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (165) Voir plus Ajouter une critique
3,58

sur 499 notes

Kittiwake
  13 mai 2017
Lire Hier encore, c'était l'été, c'est un peu comme tourner les pages d'un album photo, qui aurait traversé des décennies. Avec au début, ces photos en noir et blanc, aux contours dentelés, mettant en scène des instants figés, et créant l'illusion d'un bonheur en filigrane. puis les années passent , très vite, les clichés évoluent, couleurs, sujets, pour arriver aux dernières pages : finis les portraits nostalgiques, les pages de l'album sont vides. Bienvenue chez la génération des selfies et des rafales de moments volés, des réseaux sociaux et du désenchantement. Bienvenue dans la réalité des années 2010.
Car c'est bien de cela qu'il s'agit. le déroulé est rapide lorsque l'auteur évoque la genèse, et ralentit peu à peu avec les années qui passent, pour arriver à une analyse précise et pointue, un état des lieux de la de la génération Y.
Pas n'importe laquelle, cependant, Alex, Guillaume ou Marco relèvent clairement de la rive gauche. Pas vraiment de galères , hormis les échecs sentimentaux ou les ruptures de liens avec la famille. Et cependant, l'on ressent toutes les incohérences et et la pression que subit cette génération, la tension que crée la nécessité de performance, la difficulté du choix de parcours alternatifs, la marginalisation potentielle en spectre omniprésent, l'impossible challenge de s'épanouir en couple et au travail (et pas que pour les femmes).
C'est un focus réussi, un constat : pas de leçons à donner, pas d'explication sociologique, mais le pitch d'un scénario inexorable.
On n'est pas non plus dans un récit glauque et désespéré, l'humour est présent. Par contre je n'y ai pas ressenti l'optimisme dont parle l'auteur dans ses interviews. Question de génération.
L'écriture est fluide, assez neutre, agréable à parcourir, hormis quelques expressions un peu surfaites.
On rencontre beaucoup de personnages : et c'est un problème en cours de lecture. Après avoir passé quelques chapitres en compagnie de Marco ou Alexandre, il est difficile de restituer Sophie ou Claude, que l'on sait avoir déjà rencontré. Et ça c'est pendant la lecture. le risque est qu'à plus long terme, il ne reste qu'un sentiment général du thème, sans que ces personnages, pourtant bien ancrés dans la réalité, laissent une empreinte durable dans la mémoire du lecteur.
Merci à l'auteur de m'avoir accordé sa confiance
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          722
Jeanfrancoislemoine
  09 mai 2021
Lequel ou laquelle d'entre nous ne serait pas heureux de se voir proposer "un dernier ouvrage" paru tout récemment ? Julie de Lestrange , je connaissais son nom bien entendu , mais j'avoue que je n'avais jamais découvert ses écrits. Et bien voilà, cette charmante jeune dame m'envoie son livre et moi , c'est la moindre des choses , je me procure " hier encore c'etait l'été " afin que , et ce me semble être la moindre des politesses , nous puissions faire " plus ample connaissance " . Je sais que je vais sortir de ma zone dite de confort mais , qu'à cela ne tienne , ça me fera le plus grand bien .
Alors , pour me faire du bien , je vous le dis , ça m'a fait un bien énorme en me renvoyant à cette époque de notre vie où tout commence , cette époque des rêves, des espoirs , des désespoirs , des illusions et désillusions , des départs et faux - départs , des premiers émois , bref , cette époque pas si facile mais qui marquera chacun et chacune d'entre nous à jamais .
Bien entendu , ce n'est pas ma jeunesse qui est racontée, non , c'est ma jeunesse qui ressurgit par procuration à travers " les aventures mouvementées " d'Alexandre , Marie , Marco , Sophie , Laurent et bien d'autres , frères et soeurs , copains , copines , soudés pour longtemps ou pour un temps ....Belles , très belles et amusantes ou émouvantes pages de ces " familles formidables " qui traversent le temps en croyant , comme nous à notre époque , que ce temps là n'aura jamais de fin , que les " piliers de notre vie " , parents ou grands - parents seront toujours là tels des étres tutélaires , à veiller , protéger, agacer aussi ....mais non , chacun son tour , poussez pas .....ça viendra...
Ce livre , c'est la description du déploiement des ailes de la liberté avec tout ce qu'il comporte de génial et de terrible . Les années d'un passage d'un monde à un autre avec ses dangers , ses espoirs , ses réussites , ses échecs , ses peurs , ses pleurs ...
Ce qui est extraordinaire , dans ce roman , c'est sa " force tranquille " , comme aurait dit Marie ( clin d'oeil à Tonton ) ...Vous êtes emporté , vous lisez et des images sorties de votre mémoire viennent se coller sur les mots , vous devenez tantôt l' un , tantôt l'autre , vous vous dites ," non , fais pas ça " , " pas comme ça " , " prends plutôt ce chemin " , et puis ... et puis ben , " aprés tout , fais ce que tu veux , choisis , ta vie t'appartient ... "
Pas facile , tout ça , hein ? Les personnages du roman traversent " leur " jeunesse , contentons nous de les suivre avec un oeil exercé mais surtout , surtout n'intervenons pas , il sauront nous retrouver quand ils en auront le besoin ou , plus sûrement l'envie .
J'espère que devenue " plus vieille " Julie de Lestrange relira son roman avec , pourquoi pas , ses petits enfants ( oui , on rigole , on rigole , mais ....) et qu'elle leur fera un immense plaisir en leur parlant " de ce temps que les moins de vingt ans ..." .
Le roman est émouvant mais attention , pas " pleurnichard ", pas " mélo " non , beau , tout simplement beau et sympa , touchant , bien écrit . Pour tout vous dire , je me réjouis de retrouver tout le monde dans le deuxième opus que je vais me procurer au plus vite , juste avant l'arrivée du troisième envoyé par l'autrice . Je ne connaissais pas Julie de Lestrange et bien , les amis et amies , croyez- moi , j'ai fait une bien belle rencontre et passé un bien bon moment avec ses personnages . Elle est pas belle la vie ?
Un grand merci , Julie .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          618
marina53
  12 août 2021
Le chalet de l'amitié, situé dans un petit village de montagne, à mi-chemin entre la ville et les alpages, un lac en contrebas, porte décidément bien son nom. Ce chalet de vacances a vu s'épanouir aussi bien les enfants de Micheline et Henri que les petits-enfants. Des petits-enfants, aujourd'hui un peu plus grands, qui ont grandi avec ceux du chalet aux volets rouges, situé tout à côté, et propriété de la famille Lefèvre. Aussi tout naturellement, parce que dans la même tranche d'âge, Alexandre et sa cousine, Virginie, Marco et sa cousine, Sophie, sont-ils devenus meilleurs amis. Qu'ils soient à Paris ou à la montagne, ils passent beaucoup de temps ensemble. En cette rentrée de l'année 2000, chacun est fort occupé : Alexandre fait une école de journalisme, Sophie est en faculté de droit et Marco, pourtant fumiste jusque-là, a, semble-t-il, trouvé sa voie dans le graphisme. Si les études les accaparent parfois, ils n'oublient pas pour autant de se retrouver et de tomber amoureux, notamment Alexandre de Marie, une amie de Sophie...
Hier encore, c'était l'été... les baignades, l'apéro, les fous rires et l'insouciance... Aujourd'hui, la bande d'amis et de cousins a grandi. C'est dorénavant le temps des études, des responsabilités, des amours contrariées ou espérées, des parents qui divorcent, de ceux qui mettent la pression, des grands-parents qui vieillissent et d'un chemin à tracer... C'est tout cela qui attend Alexandre, Marco, Sophie, Marie, Virginie... Des tranches de vie faites de hauts et de bas, de déceptions et de rires, d'amour et d'amitié, de secrets, de doutes, d'espoirs... Terriblement attachante, cette bande d'amis et c'est donc avec un grand plaisir, pour nous lecteurs, de les suivre au cours d'une presque décennie. Julie de Lestrange, avec une simplicité rare et une tendresse infinie, croque subtilement ces personnages, les rendant plus proches et plus vivants que jamais, mais aussi ces moments si importants lorsque l'on entre dans l'âge adulte. Un roman la fois léger et émouvant, sincère, humain et plein de vie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          618
Annette55
  07 août 2017
"Tout a été dit mais tant pis !
Voici un bel état des lieux , du moins à mes yeux, de la génération Y et une réflexion enrichissante à travers le parcours d'Alex, Marco, Sophie et les autres, des copains/ cousins / liés dès leur enfance en toute innocence et insouciance !
Nous suivons avec plaisir leurs parcours respectifs, les galères et les joies de la vie étudiante, la difficuté des choix, leur solidarité sans faille quoiqu'il arrive, leurs reculs ou leurs silences, leurs erreurs , leurs peines de coeur, leurs rencontres, leurs virées.....
Nous vivons l'ordinaire , le quotidien de cette jeunesse habitée par ces personnages vrais, agaçants , touchants et attachants à la fois .
L'auteur brosse sereinement le portrait d'une époque en une décennie, une jeunesse qui se cherche , perdue parfois mais pas désillusionnée , chacun avance, recule, doute , perd, se reprend..

Amour, études, boulot, c'est l'histoire de nos 20 ans !
Une plume sincère, fluide, vive, juste, oú la tolérance est reine, paisible, pétrie d'émotions et de chaleur humaine où chacun peut se reconnaître.
Un ouvrage optimiste simple et limpide, histoire d'amitié transgénérationnelle, sur les choix qui nous façonnent et nous font grandir.
Un beau roman de vacances qui se lit très très vite!
Histoire amicale et familiale douce et agréable, légére comme une pluie d'été !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          492
diablotin0
  06 juin 2016
Je viens de passer quelques heures avec Alexandre, Marco, Sophie et le reste de la bande d'amis et j'ai passé un très bon moment avec eux.
Je me suis attachée à eux, à leur histoire, à leur passé et à leur avenir, mais je n'ai à aucun moment senti de légèreté , la légèreté que l'on attribue si souvent à la jeunesse.
Non, dans ce livre, j'ai plutôt ressenti les tourments plutôt que l'insouciance. Bien que romancée, l'histoire de cette bande d'amis est très proche de la réalité et Julie de Lestrange fait part des joies mais aussi du poids de la famille. Elle montre, la difficulté ou plutôt les difficultés qui animent les jeunes gens à trouver leur voie, à se trouver. Mais il s'agit bien d'un roman , et celui-ci se lit avec beaucoup de plaisir et bien que facile à lire, et sous une première apparence de "roman d'été", il fait réfléchir et peut-être aussi rappelle qu'il faut vivre sa vie pleinement et profiter de chaque instant.
Je le répète, j'ai passé un très bon moment avec toute cette bande d'amis et pour cela je remercie vraiment Babelio et les éditions Mazarine de m'avoir envoyé ce roman. Je tiens également à souligner la très belle couverture ! 1000 mercis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490

Citations et extraits (66) Voir plus Ajouter une citation
blandine_lecture_loisirsblandine_lecture_loisirs   11 septembre 2021
Parfois, il s’étonnait d’être respecté de ses patients et collaborateurs, qui le considéraient comme quelqu’un d’humain, à qui l’on pouvait parler, lui qui dans la sphère privée était handicapé face à ses proches. Le contraste était blessant et, en dépit de toute son intelligence, il ne se l’expliquait pas.
Commenter  J’apprécie          10
LisonsDesLivresLisonsDesLivres   04 septembre 2021
Tout évoluait autour de lui, tout vieillissait et il se rendait compte, non sans frayeur, que cela le renvoyait à sa propre condition d'être mortel. C'était la première fois vraiment qu'il réalisait cela. Qu'il prenait conscience de sa propre finitude. Un jour, sa vie s'achèverait.
Commenter  J’apprécie          20
marina53marina53   12 août 2021
Il trouvait les relations amoureuses d'une grande absurdité. Surtout la fin. Du jour au lendemain, il fallait décréter que l'autre n'existait plus. Soit. Mais les sentiments, eux, existaient toujours. Le manque aussi. Il se sentait orphelin. Aucune relation ne souffrait de ce type d'abandon. N'importe où ailleurs, lorsque l'on ne s'entendait plus, on s'éloignait discrètement. On cessait peu à peu de téléphoner, on laissait la vie opérer. On ne coupait pas le fil aussi brutalement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
jeunejanejeunejane   03 décembre 2017
Alexandre adorait sa grand-mère. Plus que n'importe quelle autre personne ....elle représentait l'enfance, le cocon rassurant, les histoires que l'on se fait lire sur les genoux, les câlins contre le sein et les vacances. En un mot: l'amour.
Le vrai, celui qui donne force et confiance.
Elle s'était tant occupée de lui qu'il considérait qu'elle l'avait en partie élevé.
Commenter  J’apprécie          250
diablotin0diablotin0   05 juin 2016
Il trouvait les relations amoureuses d'une grande absurdité. Surtout la fin. Du jour au lendemain, il fallait décréter que l'autre n'existait plus. soit. Mais les sentiments, eux, existaient toujours. Le manque aussi. Il se sentait orphelin.
Commenter  J’apprécie          250

Videos de Julie de Lestrange (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julie de Lestrange
Julie de Lestrange vous présente son premier à découvrir en Poche dès le 10 mai prochain !
autres livres classés : amitiéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






.. ..