AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.48 /5 (sur 75 notes)

Biographie :

Kate McAlistair est mariée et mère de deux enfants.

Fascinée par son grand-père qui vécut en Asie, elle se passionne pour l'Inde, la Malaisie et la Chine.

Après des études d'art et de cinéma, elle travaille un temps comme graphiste puis se lance dans l'écriture.

"La vallée du lotus rose" paraît aux éditions de l'Archipel en 2018.

Source : http://www.editionsarchipel.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
La Cité du Lotus rose - Kate McAlistair #Inde #Passion #Romance Une saga envoûtante, dans la lignée des grands romans de Sarah Lark et Tamara McKinley Après plusieurs années, Jan retrouve enfin la trace de Jezebel à Singapour. Fuyant ses ennemis, celle-ci s?est réfugiée avec sa petite fille dans une mission religieuse. Tout à leur nouveau bonheur, les jeunes gens décident d?unir leurs destins et annoncent un grand mariage. Jezebel goûte enfin à la sérénité. Pourtant, le jour des noces, la jeune mariée est abordée par deux hommes mandatés par le baron von Rosenheim, le cruel trafiquant d?opium auquel elle fut un temps fiancée. Celui-ci veut récupérer le légendaire médaillon Sher-Cita que Jezebel a conservé, malgréles funestes souvenirs qui s?y rattachent. Pour ce faire, il est prêt à tout. Espérant éloigner son épouse de cet homme machiavélique, Jan décide de l?emmener à New York. Après un tumultueux voyage àbord d?un cargo chinois, Jezebel découvre une ville éblouissante, à mille lieues de tout ce qu?elle a connu jusqu?ici. Ils s?installent à Long Island dans une superbe demeure au bord de l?océan, avec l?espoir de goûter une paix méritée. Mais l?Inde ne cesse de se rappeler àeux. Revenus sur cette terre fascinante, le jeune couple est à nouveau guetté par le danger? L?intrépide Jan saura-t-il libérer Jezebel de son passé? http://www.editionsarchipel.com/livre/la-cite-du-lotus-rose/ Le tome 1 : http://www.editionsarchipel.com/livre/la-vallee-du-lotus-rose/
+ Lire la suite

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Caro17   20 octobre 2018
La vallée du lotus rose de Kate McAlistair
La jeune fille sentit monter en elle l'angoisse que les derniers jours avaient accumulée. Elle était en train de quitter définitivement toutes ses habitudes, ses amies, ses professeurs, et même la jument Ever, sa préférée pour partir en promenade. Elle s'éloignait de l'Angleterre, du pensionnat, de la propriété de Tyler Castle, de l'automne et de l'hiver, du brouillard des mi-saisons, des châtaignes grillées sur les braises, du crachin glacé et de l'infinie douceur du soleil printanier. L'Inde s’annonçait si différente.
Commenter  J’apprécie          130
LadyRomance   17 octobre 2018
La vallée du lotus rose de Kate McAlistair
Au milieu du lac de velours, le palais des cerfs était semblable à un diamant. Construit dans une pierre légèrement dorée, il avait une forme carrée même si, au fur et à mesure que l'on s'en approchait, apparaissaient des murs et des alcôves, des arcades et des belvédères. Une trouée dans les nuages l'inonda brusquement de soleil. Il prit dans cette lumière précieuse un relief inattendu qui le fit encore paraître plus extraordinaire.
Commenter  J’apprécie          70
Jangelis   10 novembre 2019
La vallée du lotus rose de Kate McAlistair
Désolé, milady, mais votre train ne vous attendra pas plus longtemps. Il a déjà été retardé de deux jours pour que vous puissiez le prendre à temps.
Commenter  J’apprécie          60
littera_priscilla   11 octobre 2018
La vallée du lotus rose de Kate McAlistair
La nuit indienne était merveilleusement différente. l’air avait une pureté originelle qui autorisait le regard à porter loin, très haut vers l’infini, vers ces milliards d’étoiles qui formaient une poussière luminescente. Face à un tel miracle, il était facile de redevenir un enfant et de croire qu’un immense géant avait jeté en l’air, le temps d’une nuit de la Saint-Sylvestre, des poignées de confettis lumineux qui créaient dans ce velours noir des amas de lumière, des lustres et des chandelles, et des myriades de dessins étranges qui portaient des noms de dieux grecs.
Commenter  J’apprécie          40
Jangelis   05 janvier 2020
La cité du lotus rose de Kate McAlistair
Le maharaja eu un rire bref.



- Je suis toujours surpris de voir les anglaises tellement au fait de ce qui se passe dans le monde... Les femmes indiennes ne sont pas ainsi. Elles préfèrent rester entre elles, à s’occuper de leurs saris et de leurs bijoux, de leurs enfants et de leur époux.



- Peut-être tout simplement parce qu'elles ont été élevées pour le faire depuis des millénaires ?
Commenter  J’apprécie          40
Somewhere_in_my_Books   08 décembre 2019
La vallée du lotus rose de Kate McAlistair
Il suffisait d'un regard, d'un geste, d'un sourire. Les heures passaient. Il admirait ses gestes, sa science des mélanges, la transparence de ses touches, la justesse de son trait. Il était comme elle. Il était heureux.
Commenter  J’apprécie          40
Atasi   02 octobre 2020
L'Héritière du Lotus rose de Kate McAlistair
- J'ai le même amour pour l'Inde. Je la trouve magnifique et plurielle, souvent difficile à vivre, mais tellement magique.

Ils burent leur avec lenteur, et tandis qu'elle écoutait de toute son âme, de tout son coeur, il parla du jardin qui dégoulinait de pluie au moment de la mousson, des palmes presque trop vertes déployées vers la terre devenue un torrent de boue, et des minuscules ruisseaux qui couraient vers le Gange en emportant tout sur son passage.

Il parlait des singes qui se protégeaient sous les feuilles larges, des rats qui déversaient en marée brune dans les rues transformées en rivières. Des saris roses et orange abrités sous des parapluies noirs. Des fleurs de lotus perlées de pluie. Du printemps éclatant, de l'herbe redevenue grasse après l'été poussiéreux, âcre, desséché. Du vol incessant des guêpiers qui creusaient leurs nids dans les rives du fleuve. Des pêcheurs qui jetaient leurs filets dans la lumière du soir. Des embarcations de toutes les tailles qui traversaient l'Hoogly en ballet charmant. Et puis, surtout, de l'empreinte immense du premier tigre de sa vie, trouvée au pied d'un cabanon où vivaient seuls une paysanne et ses six enfants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Atasi   13 octobre 2018
La vallée du lotus rose de Kate McAlistair
Elle soupira de bien-être. L'instant était paisible et si naturel. Ils étaient là, ils avaient faim, et le fleuve était incroyablement beau, recouvert à perte de vue de barques ou d'embarcations à plusieurs étages. Des passeurs faisaient traverser de voyageurs. Des pêcheurs lançaient des filets. A leurs pieds, un ghat formé par de grandes marches de pierre dorée descendait jusqu'à l'eau. Des saris multicolores, des chemises et des dhotis s'y pressaient en bousculade de couleurs. L'Inde était définitivement le pays des pigments rouge, jaune, orange ou rose vif.

Tous ces gens pénétraient dans l'eau pour y faire leurs ablutions mais surtout pour y prier. Le fleuve était sacré et purificateur. Il lavait les péchés, les emmenait au loin dans le courant, vers le delta puis vers l'Océan Indien. Des hommes, des femmes entraient dans l'onde couleur de vase jusqu'à la taille, s'accroupissaient pour s'immerger jusqu'à la pointe des cheveux. Plus tard, ces silhouettes mouillées ressortaient en se faufilant entre les bateaux arrimés à la rive, les pagnes ou les saris collant à leur peau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
elleaimelire   16 novembre 2018
La vallée du lotus rose de Kate McAlistair
Je pense que vivre libre n’est jamais contre-nature.
Commenter  J’apprécie          50
Lady_K   14 novembre 2018
La vallée du lotus rose de Kate McAlistair
Elle respirait en affichant une indicible émotion. Une odeur puissante montait à ses narines, une odeur à nulle autre comparable. Une odeur de poussière et d'humus, de mangue et de jasmin, à la fois chaude et âcre, pleine de relents de pourriture mais aussi d'innombrables parfums.

L'odeur de l'Inde, son nouveau pays.

Cette pensée fut si enivrante qu'elle tituba. Elle se retint au tronc d'un arbre, regarda les alentours avec le sentiment de découvrir les couleurs du monde pour la première fois. Le gris du petit matin s'était dissipé, le fleuve était devenu ocre et la brume en se levant avait laissé place à une foule dense et colorée.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L'héritière du lotus rose

Quel est le surnom chinois de Mary-Leela ?

Xiàngmù
Bǎihé
Liánhuā
Lúwěi

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : L'Héritière du Lotus rose de Kate McAlistairCréer un quiz sur cet auteur

.. ..