AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.53 /5 (sur 349 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Pomona, Californie , 1948
Biographie :

Kem Nunn est un romancier, un journaliste et un surfeur.

Originaire de Californie, Kem Nunn est l'auteur de plusieurs romans noirs se déroulant dans le milieu du surf, abordant les thèmes de l'écologie et de l'Amérique déchue.

Après La Reine de Pomona (Gallimard, La Noire, 1993), Surf City (Gallimard, Série Noire, 1995) et Le Sabot du diable (Gallimard, La Noire, 2004), Tijuana Straits est son quatrième roman publié en France.

Il est coproducteur avec David Milch de John From Cincinnati (2007), une série fantastique se passant dans le milieu des surfeurs, à Imperial Beach en Californie.

Ajouter des informations
Bibliographie de Kem Nunn   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Payot - Marque Page - Kem Nunn - Chance


Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
Stelphique   12 janvier 2017
Chance de Kem Nunn
Il y a deux catégories de douleurs dans la vie. La douleur de la discipline et la douleur du remords.
Commenter  J’apprécie          320
Stelphique   13 janvier 2017
Chance de Kem Nunn
Parfois, l'essentiel est de croire en quelque chose. C'est le conseil de base qu'on donne aux malades en phase terminale.
Commenter  J’apprécie          300
Ydamelc   18 janvier 2017
Chance de Kem Nunn
Deux choses, répondit Big D sans jamais le quitter des yeux. Ce sont les émotions qui parlent. Tu as peur. Tu es en pleine retombée d'adrénaline. Si j'avais le temps... Je pourrais t'apprendre comment gérer ça, comment y réfléchir. Mais il faut que je te dise la deuxième chose, et tu vas comprendre très simplement... Si jamais tu m'appelles encore une fois Darius, je te mets mon poing en pleine face.
Commenter  J’apprécie          230
viou1108   13 août 2013
Tijuana Straits de Kem Nunn
Il était parti sans savoir ce qui l'avait amenée ici ni pourquoi elle semblait porter une certaine affection à Sam Fahey. Il s'était dit en partant et se redisait à nouveau que c'était drôle comme certains se sentaient attirés par cet homme...D'abord son coéquipier, et maintenant cette fille. Mais les épaves faisaient cet effet-là parfois. Il y avait des femmes, et des hommes aussi, qui n'étaient heureux que quand ils pouvaient se raccrocher à un être humain en perdition et veiller sur lui.
Commenter  J’apprécie          191
viou1108   08 août 2013
Tijuana Straits de Kem Nunn
- Lascif n'est pas un terme que j'aurais pensé à associer à des vers, dit-elle.

- Les vers sont hermaphrodites. En théorie, ils devraient pouvoir s'autoféconder, mais, dans la réalité, ça ne semble pas se produire. Ils s'accouplent avec d'autres vers, ces petits saligauds romantiques.
Commenter  J’apprécie          170
Bazart   15 février 2018
Chance de Kem Nunn
Elle était robuste. Il était ivre. Elle voulait absolument prendre sa queue dans sa main. Absolument convaincu que cela le mènerait à sa perte, Chance se débattit pour l’en empêcher. Il lutta, tel Jacob avec les anges, mais pour des raisons opposées. Quand ce dernier espérait obtenir une bénédiction, Chance voulait surtout l’éviter.
Commenter  J’apprécie          160
bilodoh   04 février 2018
Tijuana Straits de Kem Nunn
Fahey considérait comme l’une des petites leçons que lui avait enseigné la vie de savoir que les gens faisaient rarement ce qu’il prétendaient être en train de faire, même quand ils n’essayaient de convaincre qu’eux-mêmes.



(10/18, p. 23)

Commenter  J’apprécie          130
Renod   04 juillet 2019
Surf City de Kem Nunn
(...) il réalisait que surfer, ce n’était pas seulement prendre les vagues. Cela le frappa, ce matin-là. Ce qu’il faisait n’était pas fractionné en plusieurs séquences : ramer, prendre les vagues, se mettre debout. Tout à coup ce n’était plus qu’un acte unique, une fluide série de mouvements, un seul mouvement, même. Tout se mélangeait jusqu’à n’être plus qu’un : les oiseaux, les marsouins, les algues reflétant le soleil à travers l’eau, une seule et même chose dont il faisait partie. Il ne se branchait pas seulement à la source, il était la source.
Commenter  J’apprécie          90
Renod   01 juillet 2019
Surf City de Kem Nunn
(Ike) prit un grand plaisir à marcher le long des falaises, près du bord, l’océan vitrifié et lisse au-dessous de lui, l’air sur sa peau calme et doux et pourtant chargé de l’humidité salée de la mer. Mais ce qu’il préférait, c’était l’excitation qui montait en lui quand il choisissait un sentier et commençait à descendre en regardant les ondulations de la houle, anticipant la première explosion de froidure, la première ligne d’écume se brisant sur lui et emportant tout sauf le moment lui-même.
Commenter  J’apprécie          80
Renod   03 juillet 2019
Surf City de Kem Nunn
Le soleil était déjà haut lorsqu’il atteignit le Sea View. Les rues étaient chaudes et la machinerie de la ville s’échauffait elle aussi et montait en régime, lubrifiée à l’huile de hasch et à l’ambre solaire, speedée à la cocaïne, haletant au rythme de quelque hymne new wave.
Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les Simpson

Qui fait la voix de Bart?

Un homme
Une femme
Un chien
Autres

10 questions
42 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur